AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Jeu 1 Sep - 9:11

    Sept ans qu'il l'avait oublié, ou plutôt, sept ans qu'il l'avait caché au fond de son coeur. Il ne savait pas que cette soirée allait lui rendre souvenir qui l'avait marqué.
    Allen s'apprêtait à aller dans la salle de fête mais, il ne savait pas si c'était une bonne idée car il y allait seul. Il marchait tranquillement et aperçut une jeune fille avec de longs cheveux blancs assise seule sur un banc. Elle était sûrement en train de faire quelque chose car elle semblait occupée. Le garçon s'approcha d'elle, envoûté par sa longue chevelure blanche aux reflets argentés.
    Une image apparut durant une fraction de seconde dans les pensées d'Allen, c'était un parc et au milieu, assise dans l'herbe, se trouvait une petite fille à la chevelure blanche. Il s'arrêta net pour reprendre ses esprits et secoua sa tête. Impossible...


      « Mais qu'est-ce que c'était ? »


    Poussé par une envie soudaine, il approcha sa main vers sa chevelure mais ne la toucha pas, il l'effleura doucement. Puis subitement, il se mit à tapoter l'épaule de la jeune fille qui se retournait de temps à autre. Mais elle ne le remarquait pas car à chaque fois, il se cachait derrière elle. Allen recommença ce geste qui l'amusait plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle se metteen colère. Il se posta devant elle et lui adressa un sourire malicieux. La jeune fille en question était une camarade de classe, il ignorait son prénom ou plutôt, il n'y avait pas fait grandement attention lors de l'appel.
    Il eut soudainement, une sensation de déjà vu, comme si, il avait déjà fait ça. Qu'il avait déjà tapoté l'épaule d'une fille à la chevelure blanche et qu'à la fin, elle s'était énervée comme sa camarade.
    Chassant toutes ces pensées de son esprit. Le jeune garçon au regard bleu fixait la jeune fille en face de lui. Des yeux rouges, une chevelure blanche et un visage plutôt jolie. Elle était en train de faire quelque chose avec son Iphone de dernière génération.
    Il lui adressa un sourire amusé. C'était vraiment facile de la mettre en rogne.


      - Dis moi, pourquoi es-tu toute seule ? lui dit-il.


    Une petite voix d'enfant prononçait la même phrase dans sa tête. Étrange, pensa-t-il mais il n'y prêtait pas attention.
    Alors que de nombreuses personnes s'amusaient dans la salle des bal, il l'avait remarqué dans ce couloir, seule. Pourquoi elle ? Il ne se posa pas la question. La voir seule, lui faisait penser à lui qui allait sûrement passé sa soirée en solitaire. Mais peut-être qu'elle attendait quelqu'un, ça il l'ignorait. Il lui sourit encore une fois et répéta
    « Pourquoi ? » avec le même ton enfantin que tout à l'heure.
    Il ne savait pas pourquoi il commençait à l'embêter de la sorte. C'était comme si, il devait le faire.
    Le jeune homme jeta des regards autour d'eux, peut-être qu'elle attendait son cavalier, mais celui-ci ne semblait pas venir. Lui il n'avait pas de cavalière mais cela l'importait peu, il n'en avait que faire. Il lui adressa un sourire narquois tout en s'asseyant à côté d'elle.

      - Je crois que ton prince charmant a posé un lapin... A moins que tu ne sois vraiment seule. lâcha-t-il.

--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Jeu 1 Sep - 23:20

« Lorsque le discours du Directeur termina enfin, et que Kurusu Black'Shouu eut répondu à toutes les questions, la fête commença. Enfin, pour certains, seulement, et inutile de préciser qu'Emily ne faisait pas partie de ceux-là. D'ailleurs, elle se mît à bénir le ciel -bien qu'elle dit athée- de l'avoir fait demander au couturier de lui confectionner une poche invisible dans toutes les franges de sa robe bouffante, afin d'y caser son iPhone. Ce petit bijou de technologie, elle ne s'en séparait jamais. Il était sa seule sourc d'occupation dans cet univers ennuyeux, et s'il venait un jour où elle le perdait, ou qu'il lui arrivait quelque chose, elle ne s'en remettrait sans doute pas. Jusqu'au moment où elle en réclamerait un second à ses géniteurs, bien évidemment. Alors que les élèves -et certains professeurs- s'amusaient au milieu de la salle de bal, Anabeth préféra faire un tour, pour respirer. Elle en avai assez de voir autant de gens heureux, alors qu'elle ne parvenait plus à l'être depuis déjà sept ans. Sept années à tenter d'oublier sans jamais y parvenir, et sept années à regretter sa réponse. Que pouvait-elle dire de toute façon, à dix ans ? Elle soupira et arriva enfin dans un couloir désert, où elle était passée quelques instants plus tôt afin d'accéder à la salle des fêtes. Il n'y avait plus personne, étant donné qu'ils se trouvaient tous près du buffet ou sur la piste de danse. Elle sortit son précieux smartphone et, tout en s'asseyant sur un banc prévu à cet effet, elle alluma un jeu banal, qui l'occuperait sans aucun doute durant les dix prochaines minutes. Évidemment, son plan coté soirée tranquille ne se passa pas comme elle l'avait prévu.

Une petite pression sur son épaule ne la dérangea pas. Une seconde la fit rater son jeu. Une troisième la fit chasser d'un geste de la main la mouche imaginaire, et la quatrième la fit bondir de son banc et froncer les sourcils. Elle se retourna et ne vit personne, ce qui la fit soupirer, mais elle reprit néanmoins son jeu. La cinquième fut la dernière car elle sursauta vraiment brusquement, mais sans pour autant lever les yeux de son écran. Une voix s'éleva de devant elle, lui demandant pourquoi elle était seule. Machinalement, elle lui répondit un "Ça ne te regarde pas" sec et clair, et continua son jeu. Malgré cela, son interlocuteur n'abandonna pas et continua de l'interroger, balançant des "Pourquoi ?" à tout bout de champ. Cette scène, Anabeth l'avait déjà vue, mais il lui était impossible de se rappeler où, et avec qui elle parlait à ce moment de sa vie. Au bout d'un certain temps, elle crut véritablement qu'elle allait exploser -son caractère impulsif n'arrangeant pas les choses- mais il arrêta de l'assaillir en "Pourquoi ?" inutiles, mais enchaina avec une autre question.

— Je crois que ton prince charmant t'as posé un lapin... A moins que tu ne sois vraiment seule. fit-il remarquer.
— Le prince charmant, il existe pas. Et crois-moi, le jour où j'en trouverais un à ma hauteur n'est pas encore arrivé. Alors si tu pouvais me ficher la paix et aller emmerder une autre fille, parce que si je suis seule, c'est qu'il y a une raison ! s'emporta Emily.

Naturellement, Anabeth était quelqu'un de très facilement irritable. Mais quand on parlait de princes, de princesses ou d'amour, elle s'emportait plus que d'habitude. C'était presque un sujet tabou, puisqu'elle avait perdu, à cause de ça, le seul garçon qui n'ait jamais osé l'approcher jusque-là, sans jamais avoir fait de commentaire sur sa différence physique. Après cette pensée, elle trouva plus intéressant de voir à qui elle s'adressant, et releva les yeux vers son interlocuteur. Un garçon de sa classe qui lui inspirait une sensation de déjà-vu, mais sans plus. Elle le toisa de bas en haut, son iPhone -qu'elle avait oublié de recharger avant de venir- désormais rangé dans sa poche habilement dissimulée entre les franges de son encombrante robe rouge, faute de batteries. Il était vêtu d'un costume de style victorien, sans tous les fanfreluches qu'il y avait en temps normal, et ses yeux bleus sonnaient étrangement triste par rapport à son sourire enjoué. Depuis le temps qu'elle avait travaillé ses expressions corporelles, elle avait appris à déceler celles des autres, et parvenait presque à établir une conclusion sentimentale par rapport au regard, au sourires et aux tics. Presque, car elle n'avait jamais bossé sérieusement sur le sujet. Maintenant qu'Emily n'avait plus d'occupations, elle se leva, croisa les bras sur sa poitrine et regarda le blond d'un air supérieur.

— À en juger la façon que tu as de m'aborder, je suppose que tu n'as pas non plus de cavalière, je me trompe ? Non, évidemment. Donc puisque nous sommes dans le meme cas, pourquoi ne pas y aller ensemble ?

Si elle avait prévu de s'ennuyer ce soir, peut être que le temps passerait plus vite si elle le faisait s'écouler en conversant avec quelqu'un. De toute façon, elle ne perdait rien à rester avec ce garçon, car il y a toujours des avantages à avoir des connaissances masculines, juste au cas où. Même si elle possédait un tas de larbins effrayés à l'idée de s'opposer à elle, elle ne s'etait liée vraiment qu'à un seul garçon dans sa vie, et bien entendu, elle avait tout gâché. Comme d'habitude, c'était de sa faute si elle l'avait perdu. Elle secoua sa tête blanche pour éparpiller toutes ses pensées, puis regarda à nouveau son potentiel futur cavalier. Il la regardait comme si elle était... normale. Avec ses cheveux blancs et ses yeux rouges, il était plutôt difficile pour elle de penser que quelqu'un pourrait la regarder comme si elle avait eu un physique tout à fait ordinaire. De plus, son caractère, en soi, était loin d'être ordinaire, puisqu'on avait constamment l'impression qu'elle jouait un rôle. Lui, en revanche, était un mec normal, aux cheveux blonds et aux yeux bleus, comme le Directeur de la Pension, et un tas d'autres élèves. »

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Ven 2 Sep - 7:52

    Le garçon aux yeux bleus s'amusait à enquiquiner la demoiselle à la chevelure blanche car il s'ennuyait ferme. Il avait été attiré vers elle, comme un aimant, comme si sa conscience lui disait qu'il fallait absolument aller la voir maintenant. Ce fut ce qu'il fit d'ailleurs.
    Anabeth, une fille avec un tempérament de feu, Allen n'avait pas peur de son caractère car il la trouvait amusante à s'énerver pour un rien des fois. Il lui demanda pourquoi elle était seule, elle lui répondit « Ça ne te regarde pas » d'un ton sec. D'habitude, le garçon aurait repris son ton froid et méprisant puis il serait parti. Mais cette fois-ci, il ne s'énerva pas et se mit à rire même si dans ses yeux, on pouvait apercevoir une pointe de tristesse.
    Ensuite, il jeta des regards aux alentours et fit une remarque à propos d'Anabeth.

      - Le prince charmant, il existe pas. Et crois-moi, le jour où j'en trouverais un à ma hauteur n'est pas encore arrivé. Alors si tu pouvais me ficher la paix et aller emmerder une autre fille, parce que si je suis seule, c'est qu'il y a une raison !
      lâcha-t-elle.
      - Huhu... Qui voudrait d'une fille qui s'énerve à longueur de journée ? Je m'ennuie et pour l'instant c'est toi que je veux embêter d'accord ? dit-il avec un air d'enfant.


    Il savait que sa remarque allait rendre la jeune fille encore plus furieuse mais lui il s'amusait déjà. La voir s'énerver de la sorte était divertissant, il avait l'impression de la connaître déjà. Comme si, il savait déjà que s'il disait tel mot ou telle phrase, cela allait l'énerver.
    Le garçon la fixait de son regard bleu, elle aussi ressentait un peu de tristesse, cela se voyait dans son regard. Depuis qu'il avait rencontré Rayan, son premier ami dans l'établissement. Il était devenu moins froid et méprisant à l'égard des autres, d'ailleurs, il voulait se montrer naturellement à la jeune fille devant lui, car à la base, il était d'un naturel jovial et gentil. C'était un désir profond qu'il ne pourrait décrire.

    La jeune fille à la chevelure blanche le toisa du regard, il l'avait fait perdre à un jeu sur son iPhone. Quelle mauvaise perdante se disait-il mais en même temps c'était de sa faute. Sans savoir pourquoi, Allen aimait bien la couleur de ses cheveux et de ses yeux. Il la dévisagea un moment et en une fraction de seconde, une autre image était apparue dans son esprit.
    Un visage d'enfant, une petite fille avec des cheveux de couleur blanche et un regard écarlate. Elle semblait fâchée...


    Allen sursauta et cligna des yeux, il se demandai quelles visions avait-il pu avoir cette fois-ci. Il ne réfléchit pas longtemps car l s'était déjà tourné vers sa camarade qui rangeait son iPhone dans une poche de sa magnifique robe rouge. Soudainement, elle se leva, croisa les bras et regarda le blond d'un air supérieur qui ne lui plut pas.

      - À en juger la façon que tu as de m'aborder, je suppose que tu n'as pas non plus de cavalière, je me trompe ? Non, évidemment. Donc puisque nous sommes dans le meme cas, pourquoi ne pas y aller ensemble ?


    Il se leva d'un bond et la regarda d'un air blasé. Subitement, il changea d'expression et un sourire enjoué se dessina sur ses lèvres. Il n'allait plus être seul et il avait l'intuition qu'être en compagnie de la jeune fille allait être plus qu'amusant. Il lui prit la main et fonça dans la salle de fête. Soudain il entendit de la musique, en entendant les première note, il savait déjà qu'il s'agissait d'une valse.

      - Je n'ai pas de cavalière car aucune ne me convient. Mais puisque c'est si gentiment demandé, pourquoi pas ? Aller viens, ils viennent de commencer une nouvelle valse !

    Allen força la jeune fille à aller sur la piste de danse, il lui prit une main et posa l'autre sur sa taille. Il avait appris des cours de valse lorsqu'il était petit mais il n'avait jamais été très bon dans le domaine de la danse. Il la regarda dans les yeux et se mit à essayer de faire des pas, elle le suivait. Il se débrouilla plutôt bien car il suivait la musique. Une valse était toujours composée d'une mesure à trois temps. « Un, deux, trois » voilà se qu'il se disait dans sa tête après avoir trouvé le tempo de la valse. Il faillit marcher à plusieurs reprise sur les pieds de la jeune fille mais il fit de son mieux.

      - Au fait, je te préviens je ne sais pas danser alors fais en sorte de ne pas me marcher sur les pieds. Suis mes pas sinon ça va être une catastrophe. Fit-il en riant.


    C'était vraiment drôle pour lui car on aurait dit que c'était une bataille pour ne pas marcher sur les pieds de la fille aux cheveux blancs. Si il avait marché sur un de ses pieds, elle serait entrée dans une colère noire.
    CLASH ! Une autre image venait d'apparaître. Il était sur un tourniquet avec une petite fille, la même que tout a l'heure. Elle riait et lui aussi sans doute. Qui était-elle ?
    Allen essayait de se concentrer le plus possible sur la danse qui n'était pas son point fort, alors il suivait la musique. Il s'amusait à aller par-ci et par-là et de temps en temps faire des tour sur soi-même avec la fille.


      - Dis moi, tu ne sais pas danser à ce que je vois ? dit-il en souriant. Ah, cramponne toi bien !

    En fonction de la musique, des notes, il avait déjà anticipé les mouvements et la mélodie. On pouvait entendre dans celle-ci, une sorte de suspense et il savait que les violons allaient jouer fortissimo (hors RP: vers 2:14). A ce moment-là, il prit la jeune fille par la taille et la fit montrer vers le haut. A sa grande surprise elle était vraiment légère et il la porta sans difficulté, dès lors il la reposa qu'il reprit la cadence.

      - Je m'étonne moi-même, dire que je ne sais pas danser. Je n'avais jamais fait ça. Tu veux t'arrêter un peu ou continuer ?


--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Ven 2 Sep - 15:55

« Le blond se leva, la regarda un instant d'un air plus blasé qu'autre chose, avant de retrouver un sourire radieux et de déclarer qu'il n'avait pas non plus de cavalière. Du côté de la salle de bal, une mélodie venait de démarrer, et Anabeth n'eut pas tellement de mal à deviner qu'il s'agissait d'une valse. Elle n'avait jamais pris la peine d'apprendre une danse comme celle-ci, puisqu'elle ne trouvait pas d'intérêt à le faire. Allen l'entraîna jusqu'à la salle de bal malgré ses multiples protestations, puis elle se rendit compte que déjà beaucoup de couples se trouvaient sur la piste de danse. Évidemment, la valse était une danse tellement connue qu'il n'était pas étonnant que les gosses de riches aient appris une telle chose. Allen prit une de ses mains dans la sienne et posa l'autre au niveau de sa taille -ce qui la fit légèrement grimacer au départ, puis l'invita à poser la sienne sur son bras. De toute façon, elle ne perdait rien à faire ça et réussit même à esquisser un léger sourire. Elle tentait de suivre les pas de son cavalier, qui faisait lui aussi attention à ne pas lui marcher sur les pieds.

— Dis moi, tu ne sais pas danser à ce que je vois ? Ah, cramponne toi bien ! fit-il en riant.
— Il n'empêche que je me débrouille bien pour une débutante, fit-elle remarquer d'un air supérieur.

À peine eut-elle terminé sa phrase que la chanson changea tout à coup de nuance, les violons se mettant tout d'un coup à jouer plus fort. Allen eut la mauvaise idée de la soulever de terre, mais elle ne se débattit pas, de peur de le faire tomber à la renverse et qu'il l'entraîne dans sa chute. Car oui, à défaut d'être impulsive, il lui arrivait de réfléchir un peu aux conséquences, même si c'était rare.
Lorsqu'il décida enfin de la reposer au sol, ils reprirent le rythme normal jusqu'à la fin de la chanson, et Allen déclara.

— Je m'étonne moi-même, dire que je ne sais pas danser. Je n'avais jamais fait ça. Tu veux t'arrêter un peu ou continuer ?
— Pour le moment, j'aimerais bien m'arrêter, répondit-elle simplement.

Elle prit la direction des sièges qui étaient prévus sûrement pour laisser les danseurs se reposer, et passa une main dans ses cheveux. Elle n'avait jamais autant dansé, ne considérant pas cette chose comme étant un sport, mais maintenant qu'elle s'y était mise, il fallait avouer que ce n'était pas de tout repos. Même si elle avait toujours été habituée à endurer des heures d'entraînement d'athlétisme, les efforts fournis pour danser étaient une autre histoire. Elle leva les yeux vers le garçon et se rendit compte qu'elle ne connaissait pas encore son prénom, malgré le fait qu'ils aient passé le début de l'année dans la même classe. De toute manière, elle s'en rappellerait sûrement le temps de la soirée, et l'oublierait complètement le lendemain, en se réveillant. C'était souvent ainsi, car pour elle, le nom et le prénom importaient peu, et c'était pour cette raison qu'elle ne faisait pas la différence entre les siens, acceptant qu'on l'appelle « Anabeth » ou bien « Emily »

— Hey, ce n'est pas très poli de ne pas se présenter à une dame.

Son ton était amusé et hautain à la fois, mais son sourire en coin montrait bien qu'elle commençait à s'amuser. Elle qui pensait passer une soirée ennuyante, elle était assez étonnée, alors que la fête ne venait que de commencer. »

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Sam 3 Sep - 8:11

    Il était clair qu'Allen ne savait pas du tout danser. Certes ils avaient l'air tous les deux ridicules à faire n'importe quoi sur la piste de danse mais le blondinet s'en fichait complètement. Il s'amusait à sa façon et la jeune fille - qui était désormais sa cavalière pour la soirée - semblait être de son avis aussi. Encore quelques pas puis la musique prit fin sous les tonnerres d'applaudissements des gens de la salle. Le petit blond fit une révérence à sa cavalière et lui proposa si elle voulait faire une pause ou non. Il était un peu épuisé car essayer de danser durant environ quatre minutes en faisant en sorte de ne bousculer personne et de ne pas marcher sur les pieds de sa cavalière était vraiment fatiguant. La première fois qu'il avait essayé de danser, c'était avec son amie d'enfance, mais il ne s'en rappelait plus.

      - Pour le moment, j'aimerais bien m'arrêter, répondit-elle en s'arrêtant.


    La jeune fille partit vers des sièges qui étaient libres. Elle paraissait fatigué et de même pour le petit blond qui s'assit à côté d'elle. C'était un sorte de parcours du combattant.
    « Attention des gens derrière, oups attention à ceux de devant. Argh, j'ai faillis écraé les pieds de ma cavalière. »
    Ce n'était plus de la danse, c'était de la torture presque. Mais ce n'était pas ça qui allait l'arrêter pour autant. il s'était bien amusé et avait envie de recommencer.
    Il tourna la tête et remarqua un petit buffet. Mais pour le moment, il allait se reposer un peu avant de pouvoir manger. Son attention se posa sur la jeune fille qui l'accompagnait, il ignorait totalement son nom. Pourtant, il était déjà attiré par elle à cause de sa chevelure blanche. Il avait l'impression au fond de lui de l'avoir déjà vue, ou même parler. Impossible, c'était la première fois qu'il la voyait se disait-il. Le petit blond, s'apprêtait à se lever pour chercher à boire qu'elle lui fit une remarque.


    • - Hey, ce n'est pas très poli de ne pas se présenter à une dame.


    Elle avait employé un ton amusé et hautain à la fois mais il voyait par son regard et son sourire qu'elle aussi commençait à s'amuser. Il lui rendit son sourire et s'approcha d'elle, ne laissant que quelques centimètres les séparer. Il pouvait sentir son souffle et son sourire s'élargi.

      - Tu crois que toi tu es poli en parlant de cette manière ? Enfin bref, je m'appelle Allen, c'est quoi ton joli nom ? dit-il d'une voix suave.


    Il s'approcha encore plus, comme si il allait lui voler un baiser. Mais il s'arrêta et lui flanqua un pichenette sur le front. Puis il se leva et éclata de rire. Il commençait déjà à taquiner la jeune fille. Il avait quand même reculé rapidement car elle allait peut-être lui foutre un coup de poing dans la tronche car il était trop près d'elle.

      - Idiote ! Je vais aller chercher des boisons rafraîchissantes. Ensuite tu me diras ton joli petit prénom.


    Puis il parti rapidement près du buffet. Il prit deux verres et observa les différentes boissons qui étaient disposées sur une table. Il opta pour un sirop de menthe pour lui et sans réfléchir un sirop fraise pour sa cavalière. Comme si, pour lui c'était évident qu'elle aime la fraise. Le blondinet ne savait pas pourquoi il avait fait ça et était persuadé que la jeune fille qui lui tenait compagnie allait apprécier. Il revint la voir et lui donna son verre.

      - Tiens, tu as une tête à aimer la fraise, dit-il en lui tendant son verre.

    Allen avait tellement soif qu'il but la sienne d'une traite. Il se mit à observer les danseurs. Son esprit était emporté par la mélodie, les mesures étaient battue à trois temps. C'était encore une valse. Il se faisait bercé par la musique que soudainement, une autre vision emplit ses pensées.
    Une petite fille, encore elle, avec sa chevelure blanche et ses grands yeux rouges. Elle avait des fleurs sur la tête. Un sourire radieux sur son visage. Elle était si jolie...
    Le blondinet secoua sa tête pour chasser cette pensée de son esprit. Il ne savait pas d'où elle venait, encore une chose qu'il ignorait alors qu'en fait, son coeur savait. Il jeta un regard vers la fille à la chevelure blanche et étrangement, il trouvait qu'elle ressemblait légèrement à la petite fille de ses visions. Mais il n'y pensa plus concluant que ce n'était peut-être qu'une coïncidence.
    Tiens d'ailleurs, elle n'avait pas répondu à sa question de tout à l'heure


      - Hey, tu t'appelles comment ? Histoire que je m'en souvienne après.


    Il avait envie d'avoir un deuxième ami. La jeune fille à la chevelure blanche ne semblait pas très méchante, enfin pour le moment, il trouvait ça amusant de l'embêter. Peut-être que ce n'était qu'une impression mais, il semblait la connaître déjà. La connaître par coeur.

--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Sam 3 Sep - 17:16

Pour répondre à sa question, le garçon se rapprocha un peu plus d'elle, la faisant un peu reculer dans sa chaise. À quoi donc jouait-il ? S'il avait l'intention de tenter une chose de plus, il était certain qu'il allait se prendre un bon coup de pied, avec talon aiguille en prime.

« - Tu crois que toi tu es poli en parlant de cette manière ? Enfin bref, je m'appelle Allen, c'est quoi ton joli nom ? »

La réponse d'Anabeth allait être claire, nette et précise. Depuis quand elle était polie ? Pff, il ne la connaissait vraiment pas bien. Le blond s'approcha un peu plus d'elle, mais au moment où elle allait lui flanquer un coup de poing dans la joue, il lui fit une pichenette sur le front et éclata de rire, avant de reculer et d'annoncer qu'il allait chercher des boissons, pour se rafraîchir. Par lui suite, elle devrait lui dire son nom.. et puis quoi encore ? Emily haïssait se faire mener en bateau, comme il tentait de le faire, mais il était déjà trop loin pour qu'elle lui fasse remarquer quoi que ce soit.
Elle croisa les jambes et soupira. Que diable faisait-elle là ? À s'amuser comme tous ceux qui l'entouraient. Une autre musique venait de démarrer et d'autres personnes se trouvaient maintenant à se dandiner au milieu de la piste, le visage inspirant une joie de vivre presque contagieuse. Anabeth rougit et tourna la tête, et le blond revint enfin en lui tendant un verre rempli d'un liquide rouge. Elle prit le verre sans le remercier -Anabeth Emily restait Anabeth Emily, dans toutes les situations- et ne prit pas l'initiative de hocher de la tête. La fraise et Emily, c'était une histoire... sûrement le seul aliment dont elle ne pouvait se passer, mais jamais elle ne l'avouerait comme ça, du tac au tac. Elle but son sirop à petites gorgées -bien qu'elle aurait voulu vider son verre d'une traite, comme l'avait fait Allen- et regarda ce qu'il se passait autour d'elle. Encore une autre valse, à croire qu'ils ne savaient jouer que ça. Enfin, elle n'avait pas son mot à dire sur la musique, étant donné qu'elle était incapable de jouer d'un instrument, aussi simple soit-il. Trop ennuyeux, disait-elle.
En relevant les yeux vers Allen, elle se dit que vu de cette façon, ses traits lui paraissaient familiers. Même si dans son souvenir, la personne qu'elle avait en tête possédait des traits beaucoup moins durs et plus juvéniles,

« - Hey, tu t'appelles comment ? Histoire que je m'en souvienne après. »

Ah, il n'avait pas oublié... 'Merde', aurait-elle pu jurer, mais elle se retint. Au lieu de ça, elle soupira et dégagea les mèches blanches qui lui tombaient sur le visage, puis se tourna vers Allen. Elle eut une folle envie de lui répondre qu'elle ne voulait pas lui donner son nom, mais de toute façon, elle ne souhaitait pas qu'il la harcèle à ce sujet. Elle se releva, posa son verre -désormais complètement vide- sur le siège et marcha en direction de l'une des nombreuses fenêtres de la pièce, qui donnaient sur les petits balcons offrant une vue imprenable sur le parc du pensionnat. En ouvrant la fenêtre qu'elle avait choisi, elle s'éclipsa sur le balcon et fut rapidement suivie par Allen, qui désirait sûrement connaître son nom avant de la laisser s'en aller. Un peu d'air frais ne faisait de mal à personne, et rester enfermée était un supplice pour la pauvre Anabeth. Elle bondit gracieusement sur la rambarde et s'assit dessus, un sourire moqueur aux lèvres.

« - Je m'appelle Emily, si tu veux vraiment savoir, »

Maintenant que c'était dit, elle n'avait plus rien à lui cacher. Enfin si, mais c'était tout ce qu'elle lui dirait, et c'était comme ça. Elle n'avait jamais vraiment apprécié le fait de déballer sa vie à qui lui demandait, puisqu'il n'y avait pas vraiment de faits intéressants. Cependant, elle voyait dans Allen une personne qu'elle avait déjà rencontrée, mais il lui était impossible de se rappeler qui, exactement. Rien que ce fait lui donnait envie de se frapper pour se rappeler...

« - Pour changer un peu de sujet, c'est pour quelle raison que tu t'es retrouvé au pensionnat Prodiges ? finit-elle par déclarer. »

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Dim 4 Sep - 9:34

    [Hors RP: Si la fin ne te plait pas, je peux toujours changé hein ? o/]

    Allen était légèrement agacé par l'attitude de la jeune fille, elle se donnait des airs supérieurs et n'était pas très aimable alors que le petit blond lui faisait des efforts. Lorsqu'il lui posa sa question à propos de son prénom, elle soupira et se tourna vers le jeune homme qui lui haussait des sourcils. A la base, il ne voulait pas lui dire son nom et pourtant il l'avait fait. Elle aurait quand même l'amabilité de le lui dire puisque lui, il l'a fait.
    Elle se releva, posa son verre et partit vers un des balcons vides. Allen se leva et la rejoignit d'un pas nonchalant, il voulait s'amuser et regardait la salle de fête d'un air distrait.
    En arrivant près du balcon, la jeune fille s'assit sur la rambarde, elle avait un mouvement fluide et gracieux comme quelqu'un qu'il avait déjà rencontré il y a longtemps. Elle aussi était gracile et agile. Le blondinet s'approcha du balcon, se tourna, s'adossa à la barrière et posa ses coudes sur le bords.
    Il jeta un coup d'oeil vers la jeune fille et avait esquissé un sourire narquois.


      - Je m'appelle Emily, si tu veux vraiment savoir.


    Une voix, une voix criait, elle hurlait de toute ses forces dans le coeur d'Allen. C'était la voix d'un petit garçon, étrangement, il avait une voix magnifique même si il poussait des cris. Enfin, il ne poussait pas des cris, il hurlait un prénom.

      « Lily ! »


    Allen eut un vertige mais se rattrapa de justesse, heureusement, Emily ne l'avait pas remarqué. Le blond inspira une bouffée d'air frais puis expira. Mais qu'est-ce que c'était ? Il l'ignorait, pourquoi cet enfant hurlait ? Il secoua légèrement sa tête pour chasser ces pensées.
    Désormais, il connaissait son nom mais bizarrement, il avait l'intuition que ce n'était pas son "prénom". Il l'avait sûrement rencontré quelque part, mais où ? C'était un vrai dilemme pour le garçon, de nombreuses questions sans réponses se bousculaient dans sa tête. Peut-être que s'il discutait un peu avec elle et qu'il commence à la connaître, peut-être qu'il s'en souviendrait ?
    Le garçon au regard azuré se tourna vers elle et alors qu'il s'apprêtait à lui poser une question mais elle fut plus rapide.


      - Pour changer un peu de sujet, c'est pour quelle raison que tu t'es retrouvé au pensionnat Prodiges ?
      - Mon oncle m'a inscrit dans ce pensionnat sans que je le sache et me voilà ici... Et toi ?


    Il se surprenait tout seul, d'habitude, il lui aurait dit « ça ne te regarde pas » mais il s'était retint de le lui dire. Pourquoi l'avait-il dit à cette fille inconnue ? Il ne comprenait pas ses gestes qui devenaient de plus en plus étranges. Il passa une main dans ses beaux cheveux blonds et soupira. Emily... Il avait déjà entendu ce nom quelque part...Mais où ?
    Une vision apparut encore une fois dans son esprit, encore la petite fille à la chevelure blanche qui ressemble étonnement à la jeune femme à côté de lui. Sauf que cette fois-ci, il y avait un petit blondinet avec elle. Il su tout de suite qu'il s'agissait de lui-même. Allen assistait à la scène pour une fois, car d'habitude il les visualisait à travers lui plus jeune.


    « Alors tu as trois prénom ? Anabeth, Sharon et Emily ? Ça en fait des prénoms ! Moi je n'en ai qu'un mais dans mon nom entier j'en ai trois aussi. Allen, Elliot le prénom de mon père et Ludwig le prénom de mon papy » s'exclama le petit blond tout excité.
    La petite fille sourit à son tour puis la scène devint floue.


      « Encore ces visions... » pensa Allen en se tenant la tête.


    Il se tourna à présent vers Emily, il avait de nombreuses choses à lui demander mais il ne faut pas la brusquer, sinon elle s'énerverait et refuserait de lui répondre. Elle lui faisait penser à sa tante Juliet qui était l'épouse de son oncle Niji. C'était une femme avec du caractère mais le seul qui avait réussi à lui voler son coeur était un homme assez spécial. Son oncle était un homme avec une mentalité de gamin, c'était aussi un pervers mais sa plus grande qualité était sa bonté.
    Allen se tourna à présent vers sa cavalière de la soirée. Il ne savait pas par quoi commencer. Il pensa encore un peu à la petite fille et sans réfléchir, il dit ces phrases qui sortait de la bouche du petit enfant qu'il était.


      - Tu as bien changé Lily.


    Lorsqu'il s'aperçut de son acte, il plaqua une main sur sa bouche. Que venait-il de dire ? Il ne savait pas ce qu'il lui arrivait. Il rougit un peu, il passa pour un imbécile devant une fille, comme tout à l'heure durant le discours du directeur.

      - Excuse-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris.


    Le blondinet réfléchit, peut-être qu'il lui avait déjà parlé auparavant ? Mais cela n'explique pas le fait qu'il ait parlé à haute voix comme ça s'en réfléchir car dans la phrase qu'il avait prononcé, on aurait pu croire qu'il la connaissait déjà depuis très longtemps. Il fallait qu'il en ait le coeur net. Mais Emily était bien différente de son amie d'antan.

      - C'est marrant, j'ai l'impression de t'avoir déjà rencontré. Pourtant, je ne parle que très rarement aux gens. Et tout à l'heure,je savais que tu aimais la fraise. Étrange...


    Pourtant, il se dit aussitôt que ce n'était pas possible, il était parti loin d'elle, très loin. Elle l'avait sûrement oublié. Comme cette jeune fille qui allait peut-être l'oublier dès le lendemain même si ils sont actuellement dans la même classe. Elle n'aurait été qu'une camarade de classe, rien d'autre. Pourtant, son coeur disait le contraire. Mais pourquoi ?

      - Ah... Il y a peut-être méprise, finalement. fit-il en soupirant. Pourtant, même le fait de t'appeler Lily me parait normal.


    Il leva la tête vers Emily qui l'écoutait. Il se souvenait peu à peu du visage de la petite fille qui illuminait ses journées lorsqu'il était petit. Elle lui manquait tellement, il ne pouvait l'oublier, il ne l'avait jamais oubliée. Mais il ignorait où elle se trouvait alors qu'elle était si proche de lui. Il regarda Emily, son visage débordait de tristesse et de douleur. Comme le jour où il lui avait avoué ses sentiments. Son coeur fut brisé.Une vision traversa son esprit, il voyait la petite fille à la chevelure blanche en regardant Emily. Mais, il se résigna.

      - Bon, je suis désolé de t'embêter, je vais m'en aller.


    Il fit volte-fac et parti vers la salle de fête. Il ne comprenait pas pourquoi il avait les larmes aux yeux. Allen était à la fois, triste et en colère, la même sensation qu'auparavant avant que son amie, ne fasse sa chute qui lui avait été fatale.

--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Dim 4 Sep - 21:31

Comme Emily, le blondinet avait été inscrit à son insu, et elle se retrouva à penser que contrairement à elle, peut être était-ce parce qu'on avait vu en lui du talent. Les parents d'Anabeth l'avaient fait dans le seul but de se débarrasser d'elle, et pour rien d'autre. Que leur fille ait du talent, et alors ? Elle était albinos, et ça s'arrêtait la. Cette mentalité donnait envie de vomir, mais c'était ainsi, et ça n'allait sûrement pas changer du jour au lendemain. Alors qu'Allen avait retourné la question à jeune fille aux pupilles écarlates, elle répondit simplement qu'elle avait été inscrite par ses parents, mais sans développer plus. De toute façon, elle n'allait pas lui dire qu'elle avait été abandonnée par ses géniteurs, ce ne serait pas vraiment correct vis-à-vis de la réputation de la famille Emily. Elle soupira et tenta de penser à autre chose qu'à ses parents, qui n'etaient pas des individus qu'elle portait dans son cœur. D'ailleurs, peu de gens avaient la chance d'y figurer, car il était clair qu'Anabeth n'était pas le genre de personnes qui se liait aux autres.
D'ailleurs, elle se rappelait avoir apprécié quelqu'un plus que les autres, mais il lui était impossible de se rappeler précisément de son visage, et encore moins de son nom. A... Arthur ? Non, elle n'avait jamais connu de Arthur, et ce nom était loin d'etre aussi original que celui du garçon qu'elle avait connu, il y a longtemps. Une petite brise souffla dans son dos, ramenant des mèches blanches dans son cou, et elle passa ses longs doigts dans ses cheveux, persuadée qu'ils avaient un rapport avec ce souvenir. Eux qui lui avaient causé tant de moqueries dans son enfance avaient un lien positif avec ce fragment de mémoire à la fois joyeux et douloureux. En tournant la tête vers Allen qui paraissait plongé dans une longue réflexion, elle fixa un instant ses traits qui lui donnaient une impression... familières. Comme si... comme si elle avait déjà vu ce garçon auparavant. Elle sourit intérieurement en songeant qu'il était impossible qu'ils se soient rencontrés, puisqu'elle se serait rappelée d'un garçon avec un physique aussi... avantageux que lui. Non pas qu'elle soit attirée par ce genre de blondinets aux allures de bad boy emmerdeur mais il fallait avouer qu'il n'était pas désagréable à regarder. Alors qu'elle allait lui demander s'ils ne s'étaient pas déjà rencontrés, le garçon la coupa dans son élan en sortant une phrase sans trop de sens, dite comme cela.

« - Tu as bien changé Lily.
- Hein ? »

Il était clair que cette réponse était loin d'être élégante, mais cette simple exclamation venait de résumer toutes les pensées emmêlées au possible de la jolie albinos. Car lui, elle n'était pas habituée à ce qu'on lui donne des surnoms, surtout par rapport au 'Emily' de son nom de famille. Si elle utilisait surtout Anabeth ou Emily, il arrivait parfois qu'on les juge trop longs, et qu'on diminuait ces deux noms en 'Ana' ou 'Emi'. Mais Lily, elle ne se rappelait que d'une seule voix qui avait eu l'idée de la surnommer ainsi. Un petit gamin qui courait dans l'herbe, et avait clamé haut et fort que 'Anabeth' était beaucoup trop long à prononcer. Elle secoua la tête et conclut rapidement que c'était une mauvaise idée, puisqu'elle eut le tournis durant quelques instants. À force de surchauffer ainsi son cerveau, elle allait finir par avoir de sérieuses migraines et était persuadée qu'elle allait tomber dans les pommes avant la fin de la soirée. Même si son organisme était d'un naturel assez endurant, elle avait tout de même ses limites.
Allen finit par s'excuser, mais elle les chassa d'un geste machinal de la main, puisqu'elle n'aimait pas vraiment accepter les excuses. Elle ignorait pourquoi, mais sa façon de penser était parfois tellement compliquée qu'elle avait fini par laisser tomber, au fil des années. Si elle n'arrivait même pas à se comprendre, comment parvenait-elle à se vanter de pouvoir déceler les autres ? Encore une pense illogique qui lui donnait envie de rire de sa propre bêtise. Bien évidemment, elle ne trouverait pas de réponse à cette question, étant donné que c'était pour elle une chose facile, qui venait comme un simple réflexe.

« - C'est marrant, j'ai l'impression de t'avoir déjà rencontré. Pourtant, je ne parle que très rarement aux gens. Et tout à l'heure,je savais que tu aimais la fraise. Étrange... »

Pour toute réponse, elle se contenta de hausser des épaules. Elle ajouta également que 'Comment peux-tu affirmer que j'aime la fraise ? Je ne t'ai rien dit !' en tirant un peu la langue et avait levé les yeux vers les étoiles. Ce soir-là, elles étaient parfaitement visible, et il n'y avait pas un seul nuage dans le ciel. Peut être que 'les gens d'en haut' étaient gentils, et avaient jugé bon de procurer une belle soirée aux pensionnaires du Prodiges Pensionnat. Le seul hic, c'était qu'Anabeth ne croyait pas en l'existence de ces personnages, et n'avait donc aucune idée de la raison pour laquelle il faisait plus beau ce soir-là que n'importe quel autre soir. En vérité, elle ne désirait pas savoir la réponse à cette question, car elle la connaissait déjà, au fond. Il faisait bon parce qu'elle se sentait bien, tout simplement. Encore une fois, la logique n'y était pas, mais connaissant Anabeth, nous savons qu'elle hait ça, la logique.

« - Ah... Il y a peut-être méprise, finalement, fit-il en soupirant. Pourtant, même le fait de t'appeler Lily me parait normal.
- Je... ouais, tu dois faire une erreur sur la personne, je pense. Que tu m'appelles Lily ou encore Anabeth n'a aucune importance, de toute façon. »

Inconsciemment, elle venait de lui révéler son véritable prénom. C'était, en soi, une information bien futile sachant qu'elle avait pour habitude de se donner 'Emily' autant que 'Anabeth' pour prénom, car elle ne faisait aucune différence entre les deux.
Son cerveau ne semblait pas en accord avec le fait qu'elle persiste autant pour se souvenir du lieu exact où elle avait rencontré ce garçon qui tournait toujours autour d'elle en chantonnant son prénom, car elle senti soudain une bouffée de chaleur, et eut une migraine brutale qui la dit légèrement flancher. Elle se rattrapa néanmoins de justesse, avant qu'elle ne bascule trop en arrière. Une chute serait sûrement la dernière chose qu'il puisse arriver en cette belle soirée où la fête battait son plein.
Alors qu'elle parvenait peu à peu à reprendre un peu d'aisance dans ses mouvements, Allen annonça qu'il allait s'en aller, prétextant qu'il arrêtait de l'embêter. Juste au moment où elle commençait vraiment à se sentir mal, il avait fallu qu'il sorte un truc pareil. Il se retourna relativement rapidement et commença à prendre la direction de la fenêtre menant à l'intérieur de la salle de bal. Cette scène... elle l'avait déjà vue et, pire, elle l'avait vécue. Ce garçon blond qui s'en allait, suite à un choc émotionnelle et elle, Anabeth, qui avait tenté de le rattraper...
D'ailleurs, son corps se mît en mâche tout seul, mais ce fut le geste de trop pour sa pauvre tête qui la faisait souffrir.

« - Allen ! réussit-elle à hurler. »

Sept années auparavant, elle avait fait une chute, de la même façon que maintenant. Elle avait essayé de rattraper le même 'Allen', après avoir refusé ses sentiments. Maintenant, elle tombait en arrière, et la seule question qu'elle se posait était: 'L'histoire allait-elle finir comme avant ?', avec son ami qui n'avait pas réussi à la rattraper, et qui l'avait lâchement laissée tomber suite à ça ? Il était parti loin, peut être même trop loin. Si loin qu'elle avait fini par l'oublier complètement. Si elle s'en sortait, elle allait le frapper. Le frapper pour lui faire endurer toute la souffrance qu'elle avait dû encaisser durant les années qui avaient suivi son départ, et surtout pour lui faire comprendre de ne plus jamais recommencer. Car elle s'était promis de l'oublier, pour ne plus avoir mal, pour ne plus pleurer. Malheureusement, il lui avait été impossible de refouler plus longtemps ces souvenirs qui l'avaient marquée, marqué au fer chauffé au rouge, de telle manière à ce qu'elle ne pouvait jamais complètement l'effacer de sa mémoire. Elle avait essayé de toute son âme, sans y parvenir complètement. Il fallait donc se rendre à l'évidence et ne plus refouler ce songe qui l'avait rongée de l'interieur, et qui avait fait d'elle la garce qu'elle était aujourd'hui.
Car pour oublier, il faut commencer par se souvenir...

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Lun 5 Sep - 13:03

    [Hors RP: Tu t'es trompée dans les couleurs à un moment, une des phrases que je prononce sont à ta couleur au lieu de la mienne x)]

    Allen savait qu'elle se nommait Anabeth Sharon Emily, son coeur le savait depuis le début mais lui il avait oublié. Lorsqu'il l'avait vue durant le discours du directeur, durant un moment il crut que c'était son ami d'enfance mais il s'était dit que ce n'était peut-être pas elle, il n'y avait pas que sa "Lily" qui était albinos dans le monde. Il connaissait bien les goûts de son amie, ses préférences, ce qu'elle détestait, ce qu'elle aimait, ses qualités et ses défauts. Lily aimait la fraise, c'était assurément son fruit préféré et ça il le savait depuis longtemps. C'était pour ça que sans réfléchir, sans hésiter, il lui prit un verre de sirop de fraise alors qu'il n'était même pas certains que c'était elle.
    Son coeur le savait, mais lui non.


    La jeune fille lui révéla son prénom qui était en effet "Anabeth", d'ailleurs il se souvint qu'il préférait surnommer son amie "Lily" car Anabeth c'était bien trop long pour lui, enfin c'était ce qu'il pensait quand il était jeune.

    La scène qui se passa ensuite fut la même scène déchirante du passé. Allen sourit tristement et lui annonça qu'il allait la laisser et partir. Il lui adressa le même regard attristé qu'avant sans savoir que devant lui se tenait "sa Lily"; il se tourna et partit en direction de la salle de fête. Anabeth avait vraiment regretté ce jour mais surtout, les mots qu'elle lui avait dit ce jour-là, le jour où il lui avait avoué ses sentiments les plus profonds.

      « - Je... non Allen, on sera toujours juste des amis ! »


    Ces mots avaient résonné dans son esprits et ce fut comme un coup de poignard ou comme si on lui arrachait le coeur. C'était trop dur pour un enfant de dix ans car ses sentiments étaient vrais, il l'aimait. Peut-être depuis qu'il l'avait rencontré il amoureux d'elle. Elle était la seule à l'écouter, à jouer avec lui et à ne pas se moquer de sa personne. C'était aussi celle qui avait été le plus émue lorsqu'elle entendit sa douce voix cristalline.
    Mais depuis ce jour, les joyeux souvenirs d'enfance s'étaient brisés et Anabeth avait fait une chute mortelle.

      - Allen ! hurla Anabeth.


    Au son de sa voix, il se retourna rapidement et la vit basculer en arrière. La scène se répétait...encore une fois. sans hésiter il se précipita vers elle pour lui attraper la main.
    Lorsqu'il avait dix ans, elle était un peu plus grande que lui et plus lourde alors il n'avait pas pu la retenir. Il s'en voulait tellement, il était trop faible ce jour-là. Pourtant, alors qu'elle était tombée, au lieu d'aller prévenir des gens, c'était lui et lui seul qui s'était aventuré au fond de la falaise pour aller la rechercher. Elle perdait beaucoup de sang et s'il était parti chercher du secours, elle serait probablement morte. Il avait fait preuve de courage et de détermination mais cette fois-ci.. Il ne la lâchera pas.


      - LILY ! cria-t-il.


    Il lui attrapa la main et la maintenait suspendue dans les airs. Cette main qu'il ne voulait lâcher pour rien au monde. Il la tenait par les deux mains, Ces deux mains qui avaient essayé de la sauver autrefois. Tous ses souvenirs lui revinrent en tête, ils défilèrent dans son esprits.

      - Je ne te lâcherai pas... Je ne te lâcherai pas, je te le promets ! lui dit-il essoufflé.


    Non, il ne fera pas la même erreur, pas comme avant. Aujourd’hui il était plus fort, il était devenu un homme. Il la hissa sur la rambarde puis la porta pour la posé au sol. Elle était plus légère que lui maintenant, il était donc facile de la porter sans difficultés.
    Sans plus attendre il la prit dans ses bras. Sept ans qu'ils avaient essayé mutuellement de s'oublier, sept ans qu'ils s'aimaient encore et toujours, sept ans de séparation.
    Ce fut la quatrième fois qu'il pleura dans sa vie, Allen ne pleurait que très rarement. Il avait pleuré le jour où Anabeth lui avait refusé ses sentiments, le jour de la mort de sa mère et plus tard de son père. Beaucoup d'émotions le traversaient, il tenait celle qu'il avait toujours aimé dans ses bras et ne souhaitait pas que ce moment se termine. Une larme coula sur sa joue, il était vraiment heureux de la revoir. Mais soudainement, il repensa à la phrase qu'elle lui avait prononcé auparavant. Le blondinet desserra son étreinte et la fixa droit dans les yeux.

      - Tu m'a foutu une de ces frayeurs ! Arrête de tomber en arrière comme ça ! Avant, qui est venu te chercher alors que tu es tombée au fond de la falaise ? Moi ! Et c'est encore moi qui t'a remontée en te mettant sur mon dos. Et j'ai même veillé sur toi durant ma dernière semaine dans la ville de notre enfance. Je me suis vraiment inquiété pour toi !


    Il se calma un peu et rougissait à vu d'oeil. Il lui avait tout déballer comme ça. Sans réfléchir car il avait besoin de le lui dire, lui prouver qu'il ne l'avait pas laissé tomber.

      - Mais, je tiens à m'excuser car autrefois, je n'ai pas pu te remonter. Si tu savais comment je m'en suis voulu. Je m'en veux toujours. Et puis, cette cicatrice c'est par ma faute. Je n'aurai pas du te dire ces mots-là.


    Il se mordit la lèvre et toucha sa cicatrice délicatement. Il n'avait pas terminé, il avait tellement de choses à lui dire. Il voulait aussi qu'elle sache à quel point il avait souffert de ses mots. Sept ans de cauchemars, de douleur et de tristesse. Allen lui prit la main de son amie d'enfance et la caressa avec le bout de son pouce. Elle était là, devant lui, bien réelle. Ce n'était pas un rêve.

      - Tes mots m'ont vraiment blessé, je ne m'en suis toujours pas remis mais je ne t'ai pas oubliée pour autant. Je ne pourrai jamais t'oublier... Lily.


    Il rougit comme une tomate sur ces mots. Il n'était pas du genre à tout dévoiler de la sorte mais à Anabeth il le pouvait. Il l'aimait toujours et personne ne pouvait la remplacer. A chaque fois qu'une fille lui disait qu'elle l'aimait, il lui répondait toujours qu'il avait déjà quelqu'un dans son coeur. Cette personne était bien évidemment Anabeth.
    Allen passa une main dans ses cheveux et rougissait un peu plus. Il détourna son regard car c'était embarrassant pour lui de rougir devant quelqu'un. Il lui sourit et avec sa main il effleura ses cheveux blancs.


      - Après ça, j'ai du déménager, je voulais te le dire mais tu étais profondément endormie à ce moment-là. J'ai cru que tu n'allais jamais te réveiller. J'ai cru que je n'allais jamais te revoir mais nous voilà réunis dans ce pensionnat.


    Il se leva puis sourit joyeusement. Elle était vraiment plus jolie qu'avant, avec sa cascade de cheveux blancs et ses yeux écarlates.

      - Tu es encore plus belle qu'avant et encore plus grognon mais je suis vraiment heureux de te revoir saine et sauve. fit-il en riant. Et je te l'avoue... Tu m'as manquée...

    Il termina sa phrase avec une toute petite voix et tourna la tête car il était tout rouge tellement il était gêné.

--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Mar 6 Sep - 20:15

Comme autrefois, Allen lui attrapa la main, mais contrairement à sept années auparavant, il ne la laissa pas tomber dans le vide, et souffla la promesse de ne pas la lâcher, à laquelle la jeune fille aux cheveux blancs répondit par un sourire moqueur, affirmant qu'elle avait toujours haï les promesses. Même dans une situation comme celle-ci, elle savait rester fidèle à elle-même et ne pas relâcher son poste de gamine désagréable.
Allen la hissa par dessus la rambarde et à peine eut-elle posé un pied au sol que le blondinet la prit dans ses bras. Elle fut légèrement surprise et fronça les sourcils. Comment osait-il se permettre autant de familiarités alors qu'il avait déménagé sans prendre la peine de lui écrire une seule lettre ? Le blondinet fini par se détacher d'elle et planta son regard azur dans celui vermeil de son amie d'enfance.

« - Tu m'a foutu une de ces frayeurs ! Arrête de tomber en arrière comme ça ! Avant, qui est venu te chercher alors que tu es tombée au fond de la falaise ? Moi ! Et c'est encore moi qui t'a remontée en te mettant sur mon dos. Et j'ai même veillé sur toi durant ma dernière semaine dans la ville de notre enfance. Je me suis vraiment inquiété pour toi !
- Comme si j'avais fait exprès ! répondit-elle en faisant la moue.[/b][/color] »

Il lui restait juste assez de patience pour le laisser tout expliquer, mais il était certain qu'elle n'allait pas rester silencieuse durant toute la durée de la conversation.
C'en fut trop lorsqu'il s'excusa du fait de ne pas avoir eu assez de forces pour retenir sa chute, ainsi qu'au sujet de la cicatrice qu'elle avait à la joue. Elle le regarda d'un œil mauvais et alors qu'elle comptait lui faire comprendre ce qu'elle pensait, il la coupa encore une fois, avec un discours trop romantique pour elle. Il devait le savoir, elle n'avait jamais été du genre fleur bleue, et ce n'était pas en pleurnichant ainsi sur le passé qu'il allait obtenir son pardon. Plus il rougissait, plus elle était mal à l'aise. Le Allen qu'elle avait connu se lamentait largement moins que celui qu'elle avait devant elle, et lorsqu'il termina sur un compliment, elle pût enfin prendre la parole.

« - J'en ai rien à faire de cette maudite chute, il y a sept ans ! lui hurla-t-elle, sans crainte de déranger personne puisque tout le monde était captivé par la musique, à l'intérieur. Rien à foutre non plus de cette cicatrice ! Si tu t'en veux vraiment que je te le prouves bah tiens, je vais te faire la même !»

Sans savoir quel sentiment conduisait son corps à cet instant, elle lui mit un énorme coup de poing dans la joue droite, qui ne le fit pas bouger autant qu'elle l'aurait espéré. Emily avait envie de lui faire comprendre que ce n'était pas pour les dégâts physiques qu'elle lui en voulait, quitte à lui faire mal. Elle était consciente de la souffrance qu'il avait déjà endurée, mais le Allen d'avant comprenait mieux quand elle était claire et nette avec lui. Elle souffla un bon coup et reprit son 'sermon', en obligeant le garçon à l'écouter en silence.

« - Maintenant que je t'ai rendu la monnaie de ta pièce, ça va mieux ? Plus de remords ? -elle n'attendit pas de réponse et enchaina- Ne crois pas non plus que tu as été le seul à souffrir ! Comment crois-tu que j'aies pris ton départ soudain ? Tu as pensé à moi au moins, ces sept dernières années ? Alors pourquoi tu ne m'as donné aucune nouvelle ? Tu saurais expliquer, ça ?! »

Anabeth ne pleurait pas souvent. On pourrait même dire jamais. Mais là, c'était beaucoup plus que ce qu'elle pouvait supporter, et elle avait fini par craquer. Elle ressemblait à toutes les filles de son âge, puisque pendant ces dernières phrases, elle avait attrapé le col de son interlocuteur et l'avait secoué aussi brusquement que ses bras épuisés le pouvaient, répétant inlassablement 'Tu le saurais ?', sa voix diminuant de plus en plus, pour finir par terminer en sanglots étouffés. Elle posa sa tête contre le torse d'Allen -qui la dépassait maintenant d'une tête et demi, malgré ses talons- et ne retint plus ses larmes. Elle n'en pouvait plus du tout, ces événements la dépassant beaucoup trop. Ses longs doigts serraient machinalement la chemise de son ami d'enfance, et ses ongles menaçaient de se planter dans la peau de ce dernier.
Anabeth s'énervait vite, et Allen ne le savait que trop bien. S'en souviendrait-il malgré leur longue séparation ? La jolie albinos se tut un moment et releva les yeux vers Allen, qui la regardait d'un air... d'un air à lui, en vérité. Elle se contenta de sourire et reprit sa position initiale, les yeux clos.

« - Pourquoi se lamenter sur le passé, puisqu'on a tout l'avenir devant nous ? déclara-t-elle, le sourire aux lèvres. »

Un sourire que personne ne verrait, pas même Allen. Elle recula finalement, et se planta devant son ami d'enfance, les yeux encore rouges, après avoir pleuré. Elle se reposta sur le balcon et croisa les jambes, regardant le ciel avec nostalgie. Ne plus penser aux événements qui les avaient séparés et se recréer des souvenirs bien plus heureux, c'était ce qu'ils devaient faire.

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Mer 7 Sep - 12:45

    Sa Lily avait bien changé, auparavant elle était moins agressive et plus douce.On pouvait dire qu'Allen avait un peu changé, mais son attention envers elle restait inchangé. Il la regardait avec le même regard d'antan, un regard emplit d'attention mélangé à de l'amitié, ce regard qui n'était destiné qu'à Anabeth.
    Il pensait que les mots sincères qui lui avait prononcé la toucherait mais non il se trompait. Elle prit mal ses paroles et le regardait d'un air mauvais qu'il n'apprécia pas du tout mais il ne fit aucune remarqua à ce sujet où alors elle allait encore s'énerver pour un rien. De toute façon, il ignorait s'il elle allait le pardonner ou non mais il devait lui dire au moins ce qu'il pensait, il voulait s'excuser. Ce n'était peut-être pas la meilleure des solutions mais c'était mieux au lieu de fuir cet incident et de le nier comme si rien ne s'était passé. Sinon ce ne serait pas juste envers elle et lui.


      - J'en ai rien à faire de cette maudite chute, il y a sept ans ! Rien à foutre non plus de cette cicatrice ! Si tu t'en veux vraiment que je te le prouve bah tiens, je vais te faire la même !


    Ce mouvement, il l'avait anticipé, il savait qu'elle allait le frapper un moment ou un autre, mais il se laissa faire, après tout il l'avait mérité mais il ne pensait pas qu'elle serait devenue aussi violente. Avant elle était bien plus gentille, là il la reconnaissait de moins en moins. Les gens changent au fil du temps et lui aussi, il s'ouvrait moins au gens et était froid. Pour lui, seuls ses amis avait la chance de le voir sous son vrai jour y compris Anabeth. Ils étaient comme privilégiés mais apparemment pour son amie c'était tout autre chose. Il avait même l'impression qu'il n'était plus l'ami précieux qu'il était pour elle. Avant, elle avait une attitude plus aimable à son égard qu'avec d'autre, il était content qu'elle était gentille avec lui car il avait le sentiment d'être quelqu'un de précieux à ses yeux.

      - Maintenant que je t'ai rendu la monnaie de ta pièce, ça va mieux ? Plus de remords ? Ne crois pas non plus que tu as été le seul à souffrir ! Comment crois-tu que j'aies pris ton départ soudain ? Tu as pensé à moi au moins, ces sept dernières années ? Alors pourquoi tu ne m'as donné aucune nouvelle ? Tu saurais expliquer, ça ?!



    La c'en était trop, il ne fallait pas le mettre sur les nerfs non plus. Allen est quelqu'un de gentil mais quand sa patience à des limites, il peut s'énerver plus vite que n'importe qui hormis Anabeth. Mais il se retint de lui vociférer quoi que se soit. Elle s'était sûrement emportée à cause de la colère et il se tut pour faire passer la sienne aussi.
    Elle lui prit sauvagement par le col et le secouait, il continuait de la regarder sans bouger. Il ne savait plus quoi penser. Devant lui se trouvait une jeune fille qui avait souffert et qui était très triste. Elle posa sa tête contre son torse et pleurait toutes les larmes de son corps. Il posa une main sur sa tête et caressa sa chevelure blanche qu'il n'avait touché depuis des lustres.
    Il serra son poing et la regarda dans les yeux, son regard plein de tendresse changé en regard empli de tristesse et de froideur.


    - Je n'ai jamais dit que j'étais le seul à souffrir j'ai même accentué le fait que tu avais dû souffrir bien plus que moi alors arrête d'être égoïste. Et oui j'ai pensé à toi durant sept longues années qui m'ont paru interminables. Tu ne sais pas ce qui s'est passé durant ces sept années que j'ai vécu seul sans toi, tu ne sais pas ce qui m'est arrivé, j'avais mes raisons pour ne pas t'envoyer de nouvelles. Je sais que je t'ai causé beaucoup de mal mais ne crois-tu pas que tu m'a fait souffrir autant en me disant que...Tu ne m'aimais pas ?
    dit-il d'une voix calme. Et c'est pour cette raison que je n'avais pas pu te donner de nouvelles. J'étais bien trop blessé pour le faire et j'ai d'autres raisons que je ne citerai pas car elles ne t'intéresserait sûrement pas.


    Le blondinet ne voulait pas en arriver à là car il aimait toujours Lily mais, plus il la regardait plus il pensait qu'elle avait changé. Allen était certes amoureux d'Anabeth mais peut-être de celle de ses souvenirs. Il commençait à avoir les larmes aux yeux,il commença à vraiment croire qu'il n'était plus rien pour elle, juste quelqu'un à qui elle rejetait la faute qu'il l'avait fait souffrir durant sept années mais elle, était-elle consciente qu'elle lui avait fait aussi beaucoup de mal ?
    Allen venait de lui dire tout ce qu'il avait sur le coeur et il regarda son amie d'enfance plongeant son regard bleu dans le sien. Le garçon aux yeux bleus savait plus que quiconque qu'elle s'énervait rapidement mais il n'aurait imaginé que cela avait empiré durant sept années. Enfin, il savait aussi qu'elle allait lui en vouloir mais lui, est-ce qu'il lui en voulait toujours pour lui avoir dit des mots blessants ? Oui il lui en voulait mais d'un côté, il la pardonnait un peu et puis il était persuadée que de toutes façons elle ne voudrait pas avouer le fait qu'elleavait des regrets car ce n'était pas son genre. Et c'est bien ça qui le chagrinait, il pensait qu'il était toujours un ami important pour elle mais là c'était tout autre chose. Et ça le rendait encore plus triste.

      - Pourquoi se lamenter sur le passé, puisqu'on a tout l'avenir devant nous ? déclara-t-elle, le sourire aux lèvres.


    Comment pouvait-elle dire ça après ce qu'elle venait de lui dire. Elle rejetait toute la faute sur lui mais elle, avait-elle pensé à ce qu'elle lui avait enduré ? Il voulait mettre tout ça au clair.
    Mais après, se créer de nouveaux souvenirs bien plus joyeux que ceux d'antan sera aussi une bien meilleure solution. Mais il voulait avoir le coeur net sur les sentiments qu'Anabeth éprouvait pour lui.

      - Je veux juste mettre une chose au clair. N'oublie pas que moi aussi j'ai souffert à cause de tes mots et de ton absence. J'ai conscience du mal que je t'ai fait alors il faudrait que tu en ai conscience aussi. Ensuite, j'aimerai savoir si ces mots que tu m'avais dit, tu les pensais vraiment. Suis-je toujours quelqu'un de précieux pour toi ou non ? Car tu ne m'as pas donné cette impression.


    Après ce qu'elle venait de lui dire, peut-être il fallait attendre qu'il ne lui adresse un sourire vraiment sincère comme avant. Pour lui, rien ne pouvait le déranger du moment qu'il savait qu'il avait une place dans le coeur d'Anabeth mais les mots qu'elle lui avait dit lui avait fait penser le contraire. Lui aussi voulait recommencer mais il voulait au moins savoir si elle le pensait vraiment. De plus, elle était seulement gentille qu'avec lui et cette gentillesse, il ne l'avait pas encore retrouvé à sa grande déception.
    Il secoua sa tignasse blonde puis sourit tristement, ne pas repenser au passé mais écrire le futur,mais ce n'était pas facile. Allen se tourna vers Anabeth.

      - Mais, il est vrai que l'on a beaucoup de temps devant nous, alors allons nous créer de nouveaux souvenirs encore plus heureux que ceux d'avant.


    Soudainement, il eut une idée qui lui traversa l'esprit. Vraiment, à quoi bon s'apitoyer sur le passé alors qu'ils étaient à présent tous les deux réunis ? Il se dit qu'il n'aurait pas du s'emporter de la sorte et sourit d'un air enjoué à Anabeth. Rapidement il lui prit la main et l'emmena dans la salle de fête. Le petit blond jeta des regards autour d'eux puis s'approcha de la grande table où étaient disposées de la nourriture et des boissons. Discrètement il souleva la nappe, et se glissa sous la table. Il se retourna et fit signe à Anabeth en lui souriant. Maintenant qu'ils étaient de nouveaux réunis et il n'avait pas oublié ce qu'ils avaient l'habitude de faire ensemble. Allen adressa un sourire malicieux à son amie qui devait avoir exactement la même idée en tête.

      - Cap ou pas cap ?

--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Dim 11 Sep - 21:44

Si Allen affirma qu'il avait lui aussi souffert, Anabeth ne chercha pas à le consoler. Pour elle, cela ne justifiait pas son départ, ni le fait qu'il n'ait plus donné de nouvelles. En songeant à ce qu'elle lui avait dit, ce n'était pas comme si elle l'avait jeté complètement. Elle avait juste dit qu'ils ne resteraient que des amis, et même si ça sonnait comme un refus de sentiments, elle n'avait fait que dire la vérité.

« - Je veux juste mettre une chose au clair. N'oublie pas que moi aussi j'ai souffert à cause de tes mots et de ton absence.
Là, Anabeth eut presque envie de lui rappeler que son absence était entièrement de la faute d'Allen, mais le laissa terminer.
J'ai conscience du mal que je t'ai fait alors il faudrait que tu en ai conscience aussi. Ensuite, j'aimerai savoir si ces mots que tu m'avais dit, tu les pensais vraiment. Suis-je toujours quelqu'un de précieux pour toi ou non ? Car tu ne m'as pas donné cette impression. »

Les mots qu'elle lui avait dits... Elle lui en avait dit tellement, alors de quoi parlait-il ? Si c'était au sujet du 'On ne sera que des amis', alors elle ne comprenait pas. Comment pouvait-il penser qu'elle ne tenait plus à lui ? Bien sur, en tant qu'amour, ce n'était pas encore ça, mais  en tant que meilleur ami... bien sur qu'elle les pensait, ses mots !
Encore une fois, elle avait envie de lui hurler dessus, lui montrer à quel point elle était énervée de le voir douter ainsi, seulement à cause du fait qu'elle venait de lui balancer les quatre vérités au visage. S'il la connaissait aussi bien, il aurait dû se douter qu'elle avait un caractère facilement irritable, et qu'elle était d'un naturel très agressif. Elle aurait voulu le frapper, mais au lieu de ça, elle desserra le poing et détourna le regard vers le balcon. Elle ne sut pas vraiment si les larmes qui menaçaient de couler de ses yeux étaient des larmes de colère ou de tristesse dû au manque de confiance qu'il avait en elle, mais toujours-est il qu'elle ne sut les retenir plus longtemps. Alors qu'il se mettait à parler de création d'avenir heureux, elle s'essuya furtivement les yeux d'un revers de la main et se tourna vers l'intérieur du bâtiment, où la fête battait son plein. Elle ne remarqua ainsi pas le sourire enjoué d'Allen, qui ne présageait rien de bon pour leur entourage. Il lui prit la main et, à sa grande surprise, il la traina derrière lui à l'intérieur de la pièce, avant de se glisser discrètement sous la table. Elle sourit d'un air amusé en constatant qu'il était toujours aussi gamin et le rejoignit sous la table.

« - Cap ou pas cap ?
lui lança Allen, une leur de défi planant dans son regard azur.
Tu regardes trop la télé...
répondit Anabeth en souriant. »

Puis avec une grâce qui lui était propre, elle tira violemment sur la nappe.
Elle allait gâcher une partie du banquet, mais quelle importance ! Tout ce qui comptait, c'était l'adrénaline qui conduisait ses gestes, comme le réflexe qu'elle et de prendre la fuite en direction de la table voisine, toujours par en-dessous. Elle avançait à quatre pattes sous les longues tables installées pour la fête, sa magnifique robe réduite à frotter le sol de marbre. Emily avait d'autre soucis en tête que celui d'abîmer ou pas cette robe qu'elle ne mettrait sûrement plus jamais. Elle était certaine qu'Allen la suivait, car chaque fois qu'ils faisaient des bêtises ensemble, il était toujours derrière elle pour superviser son courage. Anabeth avait, depuis toute petite, une forte tête incapable de ne pas relever un défi qu'on lui lançait et même à dix-sept ans, elle parvenait à exécuter des gamineries telles que celle qu'elle venait d'effectuer, sans aucun remords.
Il était certain que demain matin, les deux allaient de retrouver à ranger la salle des fêtes, en compagnie de Rayan MacKallan, comme l'avait si bien dit le Directeur. Une bande de gamins rebelles qui ne trouvaient rien à faire d'autre que de jouer les trouble-faites, et qui au final de retrouvaient à subir les conséquences de leurs actes. Tant pis, si c'était le prix pour s'amuser un tant soit peu, Emily était prête à le payer. Un peu de sensations dans cette pension monotone ne faisait de mal à personne, et sûrement pas à elle. Arrivée au bout de la dernière table, elle s'assura que personne ne regardait en leur direction pour sortir d'en dessous et se laisser tomber sur une chaise avoisinante, pour contempler le spectacle. Personne ne s'était trouvé aux alentours lors de la mystérieuse chute de la nappe, et les deux gamins n'avaient donc gâché la soirée de personne... un coup de chance, en soi.  Le liquide s'était écoulé que le sol, provoquant ainsi des mares aussi colorées les unes que les autres. Quelques regards s'étaient dirigés vers elle et Allen, et elle sentit soudainement que la matinée suivante allait être extrêmement longue... Elle ricana un peu et entreprit de réajuster légèrement sa chevelure blanche, plus emmêlée que jamais. Il était certain que des échos allaient parvenir aux professeurs, qui iraient cafter au Directeur, qui viendrait les faire ranger la salle quand tout serait terminé.

« - J'ai la vague impression qu'on va tenir compagnie au gars qui va ranger la salle, demain...
fit-elle remarquer, un sourire amusé collé aux lèvres.. »

Rien ne semblait pouvoir empêtrer sur la bonne humeur d'Anabeth Emily en cette douce soirée de pré-rentrée. Réajustant les plis de sa robe, elle remarqua que le sol était bien nettoyé, puisqu'il n'y avait aucune trace de saleté sur le tissu rouge qu'elle portait. Ce fait était plaisant, puisqu'elle pouvait continuer tranquillement la soirée sans se soucier de l'état de sa robe fraîchement achetée durant la matinée. Elle se demanda ensuite si sa 'rencontre' avec Allen dans le couloir désert avait été une coïncidence, ou une manigance du destin ? Cette absurdité, elle n'y avait jamais cru; mais le fait d'être tombée sur ce garçon alors qu'il y en avait un tas d'autres l'avait interpellée. Elle secoua la tête et lorsqu'Allen revint, elle déclara.

« - La soirée ne fait que commencer... Cap ou pas cap de faire un croche-patte à la fille là-bas ? »

Elle pointa une jolie blonde occupée à danser avec son cavalier. La raison pour laquelle elle choisit précisément cette fille, c'était à cause de ses talons relativement hauts. Voir les gens tomber était tellement jouissif, mais aussi un spectacle indémodable. Elle porta le verre à ses lèvres et attendit la réponse d'Allen, qui ne verrait sans doute pas d'inconvénients à faire tomber cette inconsciente. La pauvre, elle allait se trouver bien mal... Mais si son copain décidait de faire payer cet affront à Allen, cela aurait été d'autant plus intéressant.

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen McDowell
† Mysterious Prince †

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 21
Localisation : Quelque part je ne sais où...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Allen McDowell
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Jeu 15 Sep - 18:06

    Les souvenirs d'enfance remontaient dans ses pensées, ces souvenirs qu'il ne pourrait jamais oublier, des souvenirs qui lui tenaient à coeur. Allen venait de retrouver sa chère amie d'enfance et voilà, à peine avaient-ils pu se reconnaître que les jeux d'enfants furent repris. Oui ils agissaient comme des gamins mais ils se fichaient de se que pensaient les autres à propos d'eux car ils avaient été toujours comme ça depuis qu'ils sont devenus amis. Les bêtises, conneries, gaffes, idioties, imbécillités, non tout ça n'étaient pas fini, le jeu venait de recommencer. Les voilà, tous les deux sous la grande table où étaient disposées de la nourriture et des boissons, à manigancer quelque chose. Cet acte, ils l'avaient fait mainte et mainte fois sans en avoir marre. Le blondinet sourit à son amie et pointait la jolie nappe blanche. Il mit Anabeth au défi de tirer le tissu d'un coup sec et puis, il était certain à cent pour cent qu'elle allait le faire car sa "Lily" n'avait pas froid aux yeux.

      - Tu regardes trop la télé...


    Et VLAN ! Anabeth tira d'un coup sec la nappe, on entendit de nombreux bruits de fracas sur le sol, de la porcelaine ou du verre plus particulièrement. Allen éclata de rire mais restait discret car il ne fallait pas que l'on se rende compte qui était coupable du méfait. A son tour, il tira violemment sur la nappe et d'autre objets s'écrasèrent au sol. Oui ça allait gâcher un peu la fête mais les deux jeunes s'en fichaient complètement, ils s'amusaient comme des fous. Anabeth avança à quatre pattes vers le bout de la table suivit de près de son ami. Lorsqu'ils faisaient des bêtises, l'un était toujours près de l'autre autrement dit "complices".
    Allen était quelqu'un de gentil et de très attentionné mais les imbécillités étaient aussi son domaine, peut-être qu'il avait une visage d'ange mais il pouvait très bien devenir le pire garnement de tous même si il était âgé de dix-sept ans. Même si parfois il se pouvait qu'il se mettait à culpabiliser un peu sur ces actes car il n'était pas du genre à aire du mal aux gens contrairement à Anabeth qui elle, ne ressentait aucuns remords.


    Allen et Anabeth avait pensé à la même chose, si le directeur savait qu'ils étaient les auteur du désastre ils allaient sûrement ranger la salle de fête le lendemain et peut-être en compagnie de Rayan. Puni ou pas, si son ami devait ranger toute la salle le petit blondinet serait venu l'aider. Il n'était pas quelqu'un de méchant et avait vraiment un bon fond, c'était juste qu'il ne savait pas s'exprimer convenablement. Par ailleurs, lorsqu'il était petit, il passait sans cesse son temps à rendre service aux gens et il appréciait le fait d'être aimer par ses gestes naturels et bienveillants. Pourtant, au fil des années son coeur s'était noirci hélas, et il s'était brisé lors de "l'accident". Il n'ouvrit plus son coeur à qui que ce soit, en devenant vraiment méprisant ou énervant. Mais avec ses amis, ses "vrais" amis, c'était une toute autre personne que celle maintenant. Il était "lui".

      - J'ai la vague impression qu'on va tenir compagnie au gars qui va ranger la salle, demain...
      fit-elle remarquer, un sourire amusé collé aux lèvres..
      - Je ne pense pas que ce soit une "vague" impression. répondit Allen avec un sourire diabolique.


    Il était en effet, difficile de percer la personnalité du garçon aux yeux bleus car il avait toujours une attitude différente selon les situation dans laquelle il s'était fourré. Seuls Anabeth et Rayan connaissait sa vraie personnalité.
    Allen appréciait beaucoup cette fête. Cette soirée était sûrement la meilleure de toutes, il s'amusait et riait aux éclats. Le coup de la nappe était un de leurs coups préférés, entendre tout ce fracas au sol, des assiettes et des verres se briser sur le carrelage. Dans la tête d'Allen, il se passait énormément de chose car il ne cessait de réfléchir aux évènements qui venaient embellir dans sa vie, ou plutôt, ces hasards ou coïncidences à son entrée au pensionnat. La première personne qu'il croisa devint immédiatement son meilleur ami. Et lors de cette fête, il retrouva son premier amour mais surtout, la personne la plus chère à ses yeux. Romantique n'est-ce pas ? A vrai dire, à force d'avoir habiter chez son oncle qui était fou amoureux de sa femme qui, elle le remballait à chaque fois car elle était gênée et en plus d'assister à toutes ces scènes de ménages, il commençait à avoir les mêmes habitudes que son oncle. Ça ne se voit pas mais Allen aimait beaucoup son oncle Niji et sa tante Juliet. Ils ont été les seuls à l'accepter et à prendre soin de lui lors de la mort de ses parents, d'ailleurs il leur en est très reconnaissant.


    Revenons à la fête, à Allen et Anabeth. Malgré le désastre personne n'osait prétendre que c'était eux les auteurs de ce désordre car ils n'en étaient pas totalement sûrs. Effectivement, les deux jeunes adultes avaient fait ça déjà tant de fois qu'ils savaient exactement comment s'y prendre en tout discrétion. Une fille avec de longs talons haut attira l'attention d'Anabeth et d'Allen qui eurent la même idée en tête.

      - La soirée ne fait que commencer... Cap ou pas cap de faire un croche-patte à la fille là-bas ?
      - Tss, et après on dit que c'est moi qui regarde trop de films ? Hum un peut trop facile tout de même...Par contre j'ai besoin de ton aide. Cap !


    Il émit un petit rire et sourit. Il prit la main d'Anabeth comme pour l'inviter à danser. Tous deux se mirent à valser dans la partie de la salle épargnée par l'immense flaque de jus et de sirop qui avaient donné une étrange couleur au liquide qui s'étalait de plus en plus.
    Il se rapprocha de plus en plus près de la jeune fille aux longs talons qui dansait avec son cavalier et HOP !
    Un balayage impeccable, précis et parfait. La jeune fille tomba sur son cavalier et un sorte de dominos humains se mit en place dans la pièce. Le blondinet lâcha un petit "pardon pas fait exprès" ironique. Allen pouffa de rire mais ne s'attendait pas à ce que le cavalier de la blonde se lève pour lui flanquer un poing. Par réflexe, il se baissa rapidement et remonta aussitôt en lui flanquant un uppercut. Allen avait de très bons réflexes surtout en combat car Anabeth le frappait souvent et il avait crée une sorte de défense à sa manière.


      - Hey, je te croyais plus fort que ça. fit-il à l'attention du cavalier au sol avec le nez en sang.


    Le blond ne voulait pas le blesser mais celui-ci n'avait qu'à pas vouloir lui donner des coups. Bien vite, il s'aperçut que des surveillants les avaient repérés. Tout en riant, il agrippa la main d'Anabeth et commença une longue et amusante course poursuite dans les couloirs. Ils avaient aussi l'habitude de courir après avoir fait une bêtise et c'était vraiment excitant de sentir l'adrénaline monter d'un seul coup.
    Ils parcoururent un long dédale de couloirs, tournant parfois à gauche puis à droite, descendant des escalier et on en montant. Par chance peut-être, comme il faisait sombre dans l'établissement, les surveillants ne pouvaient pas percevoir leurs visages ou presque. Ils coururent pendant un moment puis ils réussirent à les semer, Allen s'adossa contre un mur et s'assit sur le sol, le souffle coupé.


      - Haha, ça fait si longtemps que je n'avais pas couru comme ça. Comme au bon vieux temps hein ? dit-il essoufflé.


    A peine eurent-ils retrouvé leur souffle qu'immédiatement, quelques surveillants les avaient retrouvés. Rapidement il se leva et se mit à courir avec Anabeth. Ils étaient vraiment tenaces et ne les lâchaient pas d'une semelle.
    Le petit blondinet ne cessait de jeter des coups d'oeil vers son amie d'enfance. Peut-être qu'Allen allait la revoir le lendemain mais il avait vraiment besoin de le faire ce soir, c'était l'une des rares occasions de la faire. Comme si il l'avait prédit, les deux jeunes se dirigèrent vers les dortoirs, et deux chemins s'offraient à eux, le dortoirs des filles et celui des garçons.


      - Je pense que pour ne pas se faire prendre, il faudrait mieux que tu retournes dans ta chambre pour les semer, je vais faire de même, lui chuchota-t-il rapidement à l'oreille.


    Cette situation allait mettre fin à leur course et à leur soirée à tous les deux. Le garçon au regard azuré était un peu triste que cette fête se termine si vite pour eux mais il en garderait un excellent souvenir. Sans plus attendre il tira Anabeth vers lui au moment de devoir choisir l'une des directions à prendre. Heureusement, les surveillants étaient loin derrière eux alors il avait le temps de lui prononcer ces mots.

      - Je sais que tu ne me détestes pas, je sais aussi que durant ces sept années je t'ai beaucoup manqué. Et franchement je me fiche de tout ce qui s'est passé avant, ok tu n'aimes pas les trucs à l'eau de rose, moi non plus mais pour une fois je vais faire une exception. Tu va sûrement penser que je suis un imbécile mais cet imbécile...


    Il ne termina pas cette phrase qu'il s'empressa de l'embrasser. Ses mêmes lèvres sur lesquelles il avait déposé un baiser, il y sept années de cela. Allen ne regrettait pas son geste, au contraire il était même fière de lui. Il lui sourit malicieusement et recula d'un bond, Anabeth allait sûrement le frapper en pleine figure alors par réflexe il s'était écarté.
    Allen l'aimait toujours, depuis sept ans, depuis q'il avait dix ans. Chaque jour, son coeur n'avait cessé de penser à elle car son esprit voulait l'effacer. Il ne l'avait jamais oubliée car elle était toujours enfouie dans son coeur. Il entendit des bruits de pas se faire de plus en plus fort, c'était les surveillants qui revenaient à la charge. Il poussa Anabeth vers le dortoirs des filles et courut dans celui des garçon. Il se retourna encore une fois et hurla de toutes ses forces.


      - ...est toujours aussi raide dingue de toi !!! finit-il avec un sourire.


    Il retourna rapidement dans sa chambre et ferma la porte à clé. Les surveillants ne retrouvèrent pas sa trace et il s'affala sur son lit, épuisé. Il passa une main dans ses cheveux et sourit. Allen lança son poing en l'air en criant "YES !" puis il partir prendre une douche et s'endormit rapidement dans son lit.
    Et pour la première fois depuis sept ans, il avait le sourire aux lèvres.

    Bien sûr depuis tout petit il voulait devenir le "prince charmant" d'Anabeth, enfin ce n'était qu'un rêve d'enfant...Un rêve d'enfant qui venait sans doute de se réaliser.



--------------

.: Royalblue :.
1 rose de Kao' ♥️
1 rose de Zella ♥️
1 rose de Rosy ♥️
1 rose de mon enfant ♥️


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
Anabeth S. Emily
ѕωєєт qυєєη

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 20
Localisation : Et ta sœur elle est localisée où ?!

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Anabeth Sharon Emily | 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   Sam 17 Sep - 22:31

Il était vrai que le défi qu'avait lancé Anabeth à Allen était loin d'être spectaculaire, mais elle n'avait pas vraiment la foi de faire du mal ce soir, tant elle était d'humeur joyeuse. Un changement radical, sachant ce qu'il venait de se passer quelques minutes auparavant. Elle avait eu tout un arc-en-ciel de sentiment en cette belle soirée de fête, passant de l'amusement à la peur, de la peur à la colère, puis à la tristesse, pour fininalement terminer par de la joie. Elle n'était pas du genre à avoir autant de changements de comportements, et s'étonnait elle-même d'un tel manque de contrôle de soi, elle qui, d'ordinaire, savait pourtant maitriser ses sentiments comme elle le voulait.
Allen finit par esquisser un fin sourire, puis accepta le défi -,c'était évident, au vu de sa simplicité- en ajoutant qu'il aurait tout de même besoin de l'aide de sa cavalière. Cette dernière se laissa donc entraîner sur la piste de danse, que le blondinet avait rejointe afin de s'approcher sans trop avoir l'air suspect de sa cible. La pauvre, ils allaient lui gâcher sa soirée... enfin, la fête était bientôt finie, alors autant en profiter ! Allen et Emily s'approchaient de plus en plus du couple qui peinait de plus en plus à rester stable, faute de ne pas savoir marcher avec des talons. Le blondinet finit par lui faire une balayette digne des meilleurs films d'action, qui fit pouffer Anabeth lorsque la jeune fille se rétama complètement contre son compagnon, le faisant tomber à la renverse en emportant deux ou trois personnes dans sa chute. Certains éclats de rire firent sourire l'albinos qui regarda avec amusement le garçon se relever en tentant de frapper Allen, qui réussir à l'esquiver... à croire qu'il avait l'habitude de se prendre des coups ! Le blond lui flanqua un uppercut, et contrairement à l'autre, il ne le rata pas... Il retomba sur les fesses et se prit une remarque désobligeante de la part d'Allen, qui de détourna bien vite de lui lorsqu'il repéra les surveillants. Alors qu'il s'apprêtait à prendre la fuite, Anabeth eut le temps de de pencher sur la fille qui relevait son compagnon, la pauvre victime du jeu des deux enfants.

« - C'est pas notre faute si ta tête nous plait pas !
lui siffla-t-elle d'une voix mielleuse. »

Emily n'entendit pas la réponse de la jeune fille car Allen la tira derrière lui, et elle fut contrainte de le suivre. Pas que ça lui déplaisait, au contraire, car de toute façon, la salle commençait à se vider, signe qu'il devait être tard malgré le peu d'activités qu'ils avaient fait. Allen s'enfuit de la salle des fêtes, persuadé que les surveillants étaient à leurs trousses, ce qui n'était pas faux, en soi. Emily, elle, était certaine qu'ils allaient vite de stopper, préférant de loin profiter de la fête plutôt que de poursuivre deux troubles faites. Elle ne décida de ne pas se retourner quand même, préférant de loin apprécier le moment avec Allen. Les couloirs sombres du pensionnat étaient différents la nuit, et Anabeth ne reconnaissait pas l'emplacement où ils se trouvaient, à sa grande surprise. Elle posa ça sur le compte de la fatigue, étant donné que sa journée toute entière avait été riche en événements. L'actrice suivait aveuglement le rebelle, qui ne savait sûrement pas où il allait. Tournant tantôt à gauche, tantôt à droite, elle voyait, même de dos, qu'il était à fond dans ce qu'il faisait et ne pût s'empêcher de sourire. Décidément, elle s'était bien amusée, mais ses jambes commençaient à se dérober sous elle, comme toujours lorsqu'elle était fatiguée. Heureusement, Allen s'arrêta finalement dans un couloir aussi sombre que les autres et s'adossa sur le mur le plus proche, avant de déclarer, complètement essoufflé.

« - Haha, ça fait si longtemps que je n'avais pas couru comme ça. Comme au bon vieux temps hein ?
- Tu rigoles ? C'est encore mieux qu'au 'bon vieux temps !
répondit-elle entre deux souffles, le sourire aux lèvres. »

Des bruits de pas se firent entendre, et Anabeth était maintenant sûre que des surveillants étaient présents dans les couloirs. Il ne s'agissait sans doute pas de ceux qui étaient à la fête, mais peut être faisaient-ils une ronde pour vérifier que les pensionnaires ayant quitté la fête rejoignent leurs dortoirs sans escales en chemin.
Allen eut l'air de les entendre également car il se leva aussi rapidement qu'il s'était assis et la prit encore par la main, afin de l'entrainer à un autre endroit. Elle était habituée a courir avec des escarpins -même si ce n'était pas les meilleurs chaussures pour ce genre de situations- mais la robe était plus problématique. Été comme hiver, Anabeth portait des tenues légères pour ses entrainements d'athlétisme, et cette robe bouffante pleine de froufrous et encombrante comme pas possible la dérangeait plus que tout. Elle fit avec, et ils arrivèrent rapidement devant un couloir qui se séparait en deux. La, par contre, elle n'eut aucun mal à reconnaitre le chemin menant au dortoir, et cela ne signifiait qu'une seule chose: la soirée était terminée. Oui, ils allaient sûrement retourner chacun dans leurs chambres respectives, et leurs vies reprendraient leur cours, avec peut être quelques rencontres, en dehors des cours. Allen confirma ses premières pensées en proposant que chacun regagne sa chambre afin de ne pas s'attirer de surveillants. Elle se contenta d'acquiescer calmement, même si cette idée ne la réjouissait pas le moins du monde. Emily avait toujours fait comprendre ce qu'elle voulait, et surtout ce qu'elle ne voulait pas, mais cette fois, elle n'avait pas tellement le choix. Elle soupira et s'apprêtait à prendre la direction de sa chambre lorsqu'elle sentit quelque chose la retenir, et constata rapidement qu'il ne s'agissait que d'Allen. La tirant une nouvelle fois vers lui, il planta son regard azuré dans les celui vermeil de la jeune fille et déclara d'une voix assurée.

« - Je sais que tu ne me détestes pas, je sais aussi que durant ces sept années je t'ai beaucoup manqué. Et franchement je me fiche de tout ce qui s'est passé avant, ok tu n'aimes pas les trucs à l'eau de rose, moi non plus mais pour une fois je vais faire une exception. Tu va sûrement penser que je suis un imbécile mais cet imbécile... »

Il ne termina pas sa phrase car il se pencha sur elle afin de lui voler un baiser. Il en avait rêvé, sûrement, et elle, peut être au fond d'elle. Trop choquée pour répliquer quoi que ce soit, Anabeth ne réagit pas, et Allen eut un timing parfait. Il réussit à se détacher d'elle juste avant qu'elle ne parvienne à reprendre des esprits et bondit en arrière, un sourire malicieux collé aux lèvres. Emily le regarda d'un air étonné qui de muta rapidement en une expression furieuse, mais il la poussa rapidement vers le dortoir des filles et dit volte-face afin de retourner dans le sien. Elle le regarda un moment s'éloigner, incapable de faire quoi que ce soit, et le vit se retourner afin de terminer son discours en hurlant ce qui ressemblait à un aveu de sentiments. Elle sourit et prit à son tour la direction de sa chambre, où elle se laissa tomber sur son lit, un sourire béat accroché aux lèvres. Cet imbécile heureux allait trop vite pour elle, mais elle allait devoir être rapide, ou il allait finir par lui échapper, et elle serait la seule à souffrir. Elle soupira et partit prendre une douche, et le fait d'ôter sa robe lui rappela que la fête était bel et bien terminée, ce soir. Sa toilette terminée, elle retourna dans la chambre où se trouvait déjà l'une de ses colocataires et s'affala promptement sur son lit, sans prendre la peine de se sécher les cheveux. Si elle attrapait un rhume le lendemain, ce ne serait pas son problème, puisqu'elle savait maintenant que quelqu'un se trouverait à ses cotés quoiqu'il arrive. Emily s'endormit sur cette pensée, le sourire aux lèvres et l'esprit apaisé, sachant pertinemment que le lendemain, le charme serait rompu, et la jolie princesse souriante redeviendrait une affreuse garce.
Ce qu'elle avait oublié, c'était qu'elle avait maintenant trouvé son Prince Charmant, qui parviendrait peut être à rompre le sortilège, qui sait ? 

--------------

4 roses d'Allen ♥️, Gracie, Léna & Seby ~

»RPs with: Chain × Grace × Aaron × Richard & co. × Allen ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un doux souvenir [PV. Anabeth Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
» Souvenir d'Haiti
» Combat #1: Emily vs Kim
» Aux yeux du souvenir...
» Cheveux doux et brillants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: Events Clôturés :: Salles des fêtes ♪ :: Le centre : Salle de Bal-