AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iris Sharenay
NameLess Butterfly
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : Près d'Edouard, bien entendu.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Sharenay Iris
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Jeu 1 Sep - 13:07

    Petite musique d'ambiance n°1 & Petite musique d'ambiance n°2

    Iris s'était avait paresseusement ouvert les yeux vers dix heures, ce matin-là. N'ayant aucune envie de sortir de ses couvertures molletonnées, elle était restée un bon dix minutes allongée, à regarder le plafond. Il faisait chaud dans la pièce, le soleil étant levé depuis un bon moment. Finalement, elle se leva et s'étira dans tous les sens pour chasser le sommeil de son corps. Ces derniers temps, elle avait beau dormir comme un loir, elle était toujours fatiguée à son réveil. Était-elle somnanbule ? Non, c'était impossible. Chassant ces idées folles de sa tête, elle entreprit de se coiffer, ce qui ne prit pas bien longtemps, au grand désespoir d'Iris. Aujourd'hui, elle n'avait rien à faire et elle voulait paresser le plus possible. Ce n'était pas un comportement digne d'une professeur -oui, oui, adjointe, si vous préférez- mais elle s'en fichait royalement. Elle se sentait lasse et n'avait aucune envie de faire le moindre effort. Son regard se posa sur son calendrier et elle vit la date du jour entourée, avec un joli petit coeur dessiné. Ah oui, le Bal. Le tant attendu Bal. Un grand sourire aux lèvres, elle s'était dirigée vers son armoire et en avait extrait la house blanche qui conservait sa robe de bal, faite sur-mesure. La retirant avec délicatesse de son cocon protecteur, elle l'avait enfilée, brusquement impatiente d'être au bal, aux côté de son cavalier. Edouard Nightray, bien entendu. Sa robe était une sorte de robe bustier blanche en voile arrivant jusqu'à ses chevilles. Le voile était opaque & formait une espèce de jupon élégant. Du tissu rose fushia était superposé à la base blanche et donnait un effet "Robe de contes de Fées". Le tout était décorée de roses en tissus.

    Avec regret, elle ôta la robe pour la remettre dans la house. L'abîmer avant le bal aurait été tellement dommage et elle ne voulait prendre aucun risque. Elle s'habilla donc d'un simple jeans et d'un débardeur rose pâle, avant de nouer sa chevelure rose en une natte. Faisons dans la simplicité. Elle descendit déjeuner dans le réfectoire désert. Elle aurait aimé croiser Edouard, mais le connaissant, soit il fumait sous un arbre, soit il roupillait. Quelque peu déçue, elle alla s'isoler dans une des salles de classe innoccupée et chanta. Sa voix douce se raccordait mieux aux berceuses mais Iris avait un faible pour les chansons rythmées. Elle alla ensuite chercher sa contre-basse blanche et en joua longement, pour faire passer le temps. Lorsque sa montre afficha 16:00, Iris rangea son instrument encombrant et fila manger un bout. Elle avait totalement zappé l'heure du repas. Puis elle sautilla comme une enfant jusqu'à sa chambre pour se changer et surtout, se coiffer.

    Après avoir longuement brossé sa chevelure rose, elle en fit un chignon dans lequel elle planta de petites broches en forme de roses. Elle aurait aimé dévalé l'escalier pour se rendre à la salle de bal mais ses talons aiguilles et la robe l'en empêchaient. Iris fut donc obligée de descendre les esclaier doucement, comme une princesse. Arrivée à l'entrée de la salle, elle fut quelque peu déçue de ne pas voir Edouard. Il lui avait promis qu'il serait là. Jetant un coup d'oeil dans la salle noire de monde, elle ne le vit pas non plus et une moue dépitée s'afficha sur son beau visage.


    [ Ne me tue pas, please. Je sais que c'est minable T_T ]

--------------
:: Mes chansons sont chantées en #FF0066 ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard Nightray

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : En train de fumer sous un arbre.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Nightray Edouard
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Jeu 1 Sep - 14:50

Edouard Nightray professeur de chant, redoutait ce soir au plus haut point ! En ce mercredi il se leva de mauvais poil.. Le bal de la pension avait lieu aujourd'hui... Lui qui a tout simplement horreur de ce style de fête. Ou de n'importe quelle fêtes. Voyez-vous vraiment ce professeur mélancolique dans de joyeuse soirée ? Pas vraiment non. Il avait d'ailleurs décider de ne pas s'y rendre. Pourtant il y ira se soir, car il a une cavalière à qui il accepte presque tout. C'était surement la seule consolation pour notre professeur de chant, sa cavalière qui n'était personne d'autre que Iris Shaneray évidement. Si quelqu'un d'autre lui avait demander, c'est avec joie qu'il aurait refuser ! Comprenez-le, il n'aime réellement pas ça. Il fessait un gros effort pour sa cavalière. Il avait même préparer sa tenue, une tenue digne de sa beauté ! Oui quand il fait des effort, il le fais bien. Se levant vers 9 heures, il pris un douche et s'habilla d'un jeans et d'une chemise, emportant son paquet de cigarette il se préparait à cette soirée.

Il n'avait pas mangé et n'avait pas faim, il marchait en soupirant plusieurs fois. Il alla jouer du piano pour passait le temps, il n'avait pas croisé Iris, elle devait être toute excitée la connaissant. Après une bonne heure de musique il retourna dans sa chambre et se mit à travaille sur ses prochains cours, chose qu'il fessait souvent avec Iris en général. Après deux bonnes heures de travaille, il en eut marre. Il sortit de sa chambre et alla au parc, parc pour se reposer. Il se mit sous un arbre, fuma et ferma les yeux. Mettant une alarme à sa montre pour le réveiller à temps si il sombrait dans son sommeil. Rêvassant une nouvelle de ce soir où tout bascula pour lui, il avait une une sieste agité. C'est transpirant de sueur et fiévreux que l'alarme le réveilla ! Il était pâle et n'était pas tout à fait remit de son cauchemar... Quand il regarda l'heure il s'aperçut qu'il avait mis cette alarme bien trop tard ! Le temps qu'il immerge de son cauchemar et qu'il réalise que si ça continuait comme ça il allait être en retard pris déjà une bonne dizaine de minute. Ce n'est qu'après qu'il réalisa et se leva en vitesse pour ce rendre dans sa chambre et ce préparer.

Il état bientôt l'heure où Edouard devait se rendre au lieu de Rdv qu'il s'était donner avec Iris mais pour faute de temps il était loin d'être prêt. Il avait mis un costume noir, une chemise blanche.. Un beau costard qui lui avait coûter cher, une rose blanche accrocher à sa veste qu'il offrirez à Iris, c'est le Directeur qui lui avait conseillé.. Ne me demandez pas pourquoi ! Laissant ses cheveux détaché, il les avait simplement coiffé d'un coup de brosse. Quand il sortit de la chambre, il était déjà en retard... Mais plus il avançait au lieu de rendez-vous, moins il parvenait à garder son calme. Un bal... Ce n'était vraiment pas pour lui. Il arriva en même temps qu'Iris, il l'a vu dans sa magnifique rode rose, cette robe qu'elle portait extrêmement bien. Elle était sublime et semblant si joyeuse si innocente... Que cela était dur à supporter pour son coeur si sombre. La voir si belle et si "heureuse" lui fessait mal, car il savais qu'elle ne connaissait pas la vérité et il avait tant peur de ce jour où tout serait dévoiler. Et ci tout cela arrivait un soir comme celui-ci ? Elle serait anéantie et des larmes gâcherait cette beauté... Lui qui n'avait aucunes peur, craignait ce jour chaque instant de sa vie qui défilait.

Il ne se montra pas tout de suite, toujours sous l'effet de ce mal être.. Il ne parvenait pas à bouger. Il la regardait et ne se montrait pas, mais il ne put s'empêcher de partir.. Quand elle eut un air si déboussolé. Après un petit temps de réflexion, il aurait préféré partir. Pour lui comme pour Iris il faudrait que ces deux-là coupent définitivement les ponts, mais il n'y parvenait pas. Et seule lui sait pourquoi. Ne supportant pas de la voir avec cet air là dans cette robe magnifique et voulait la voir sourire ou s'énerver de son retard, il l'attrapa par le bras.

- Iris ! Excuse-moi de mon retard.. Je... Enfin... Pardon.

Lui qui maîtrise toutes les situations possibles, perd complètement son sang-froid en présence de cette dernière.. Il se trouvait pathétique. Il n'osait pas lui dire qu'il était là depuis assez de temps et qu'il avait seulement hésité de venir, il se contenta de se réfugier dans des excuses.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Sharenay
NameLess Butterfly
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : Près d'Edouard, bien entendu.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Sharenay Iris
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Dim 4 Sep - 15:21

    Iris sentit qu'on l'attrapait par le bras et elle sut directement qu'il s'agissait de son cavalier. Un grand sourire illumina son visage tandis qu'il commençait à parler.

    - Iris ! Excuse-moi de mon retard.. Je... Enfin... Pardon.

    C'était tellement mignon quand il bafouillait que cela faisait littéralement fondre la jeune femme. Elle sourit avec tendresse et le regarda de la tête aux pieds. Mmh, plutôt élégant. Non, très élégant, même. Le noir était une couleur qui lui allait magnifiquement bien, c'était un fait. De toute façon, elle ne l'avait jamais vu vêtu autrement qu'en noir. La seule touche de couleur qu'il avait étaient ses magnifiques yeux dorés et son éternelle chemise blanche. Sans la chemise, il aurait été pris pour un employé de pompes funèbres. Doucement, elle glissa sa petite main gantée dans celle de son cavalier et sourit à nouveau. C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas encore prononçé un mot.

    - Tu es pardonné. Ta précense est la seule chose qui compte.

    A peine les mots eurent-il franchi ses lèvres qu'elle rougit brutalement. Ca faisait trop roman à l'eau de rose... mais bon, ce qui est dit, est dit. Pas question de se rétracter. Bon, ils n'allaient tout de même pas rester plantés devant cette fichu salle, tout de même ? Prenant l'initiative, elle le tira jusqu'à l'entrée et glissa son bras sous le sien, conformément à la tradition. Elle s'arrêta et se tourna vers Edouard, attendant qu'il fasse le premier pas pour l'inviter à danser. Elle s'était longuement préparée pour cette soirée. Elle qui avait horreur des talons avait dû apprendre à danser avec. Une robe de bal et des ballerines, c'était pas le top. Elle avait consacré de longues heures à ce fastidieux art purement féminin qu'était le savoir-marcher (cherchez pas, ce mot n'existe pas) avec des talons aiguilles. Une véritable torture, mais elle ne le regrettait pas. Avec ses talons, elle arrivait presque à la même taille qu'Edouard, qui la dépassait tou de même de cinq bons centimètres.

    La musique qui s'échappait de la salle tordait d'envie Iris mais elle devait attendre que son cavalier l'invite à danser. Soupirant, elle se rappella qu'elle l'avait un peu harcelé pour qu'il accepte de venir au bal. Leur marché ne comprenait pas le fait qu'il doive danser. Et zut. Se dandinant sur ses talons, elle leva la tête vers lui.

    - Désolée de t'avoir obligé de venir. On va tout de même danser, dis ?

    Elle devait paraître infantine, aux yeux de ceux qui ne la connaissaient pas. Mais elle s'en fichait royalement. Elle était heureuse là où elle était, c'est tout ce qui comptait.

    [ Désolée du retard, j'ai eu des problème de connection ]



--------------
:: Mes chansons sont chantées en #FF0066 ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard Nightray

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : En train de fumer sous un arbre.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Nightray Edouard
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Lun 5 Sep - 17:38

Celle-ci détailla du regard Edouard qui était encore légèrement maladroit d'excuse et quelque peu mal à l'aise d'avoir fait attendre cette magnifique demoiselle. Cette robe lui allait vraiment très bien, il en était hypnotisé par tant de beauté. Elle était vraiment très jolie, ses longs bras fins et sa silhouette qui était recouverte de ce tissu rose fessait d'elle d'une fleur si belle et si attirante. Ses cheveux, eux aussi roses, qui se mélangeaient avec la couleur de sa tenue ne fessait qu'accentuer cette fleur illuminée. Ses bras si fins qu'il tenait s'il facilement et qui était recouvert de gants doux, aussi doux que sa peau généralement. Quand il dirigea son regard vers son visage, c'est un magnifique sourire qu'il aperçu, un sourire qui le rendait si nostalgique. Iris glissa alors sa main dans celle d'Edouard, chose qui plaisait fortement à ce dernier et quand elle pris enfin la parole.. Il en fût tout retourner.

- Tu es pardonné. Ta précense est la seule chose qui compte.

Cette phrase fît prendre quelques rougeurs, vraiment très légères... Mais après tout,une phrase comme celle-là fait toujours un grand effet et particulièrement pour notre insensible... Pas si insensible que ça avec cette jeune femme. Elle passait en boucle dans sa tête et il était bien content de l'entendre ! Ce professeur qui ne parait pas si romantique et qui pourtant est bien content d'entendre cette phrase qui peut faire réplique de cinéma dans un film à l'eau de rose. Pour lui aussi, la seule chose qui comptait était sa présence, malgré que cela soit douloureux.. Si elle était là, il allait bien malgré tout et était heureux, ce soir comme elle, seule sa présence le rassurait. Elle aussi rougit soudainement et fortement, ce qui la rendait encore plus mignonne. Edouard regretta un peu.. Il allait loupé ça ? Heureusement qu'il avait finalement d'exaucer son souhait et d'être son véritable cavalier de ce soir. Elle prit l'initiative de venir passer son bras sous celui d'Edouard et de le tirait vers la salle, chose qu'il n'avait pas vraiment envie. Néanmoins sous l'effet de cette soirée qui débutait, sous l'effet de cette princesse qui l'accompagnait... Il se laissait traîner dans la salle qu'il redoutait.

Quand elle marchait, il put voir qu'elle était en talons... Elle qui généralement n'aimait pas ça. Pour ne pas mentir il ne savait même pas qu'elle savait aussi bien marcher avec ! S'il n'avait pas entendu le sons de ses talons résonnait, il ne s'en serait pas rendu compte... Du moins pas au départ ! Car en regardant de plus près, celle-ci était plus grande. Elle restait tout de même plus petite que notre professeur. Elle avait du faire beaucoup d'effort pour ce soir et lui il voulait gâcher ça, il avait honte de sa pensée précédant. Celle de la laisser seule. La musique douce de la salle était envoûtante, Edouard se perdait dans le son doux de la salle illuminer. Des lustres de telles beautés, des vitraux magnifiques... Tout était comme dans un rêve d'enfant. Regardant celle qui était sa cavalière, celle-ci était émerveiller par l'endroit et ça se voyait ! Puis elle prit la parole.

- Désolée de t'avoir obligé de venir. On va tout de même danser, dis ?

Au début c'est vrai qu'elle l'avait un peu forcé, mais en même temps il n'aurait pas supporter qu'elle soit aussi jolie pour un autre cavalier que lui. Edouard devient très jaloux quand il s'agit de Iris, c'est son côté enfantin qui est enfermer en lui qui ressort ! Elle était si belle, si elle avait été à quelqu'un d'autre ce soir, il l'aurait très mal supporter... Il n'aimait pas danser ! Mais il était là, elle avait fait des efforts, alors il en ferait aussi pour elle. S'inclinant face à elle pour l'inviter à danser, il souriait ... Oui il souriait mais seulement à Iris, son sourire n'était destiné qu'à la jolie fleur qui était face à lui. C'est d'une voix douce et sensible qu'il répondit.

- Ne t'inquiète pas. Si je pouvais te voir aussi radieuse tous les soirs, j'irais à tout les bals avec toi.

Cette expression, elle était la seule à y avoir le droit. Jamais il ne souriait de cette façon aux autres, elle était la seule qui y avait le droit. En général, il le fessait quand il était seul mais là, il le fessait même devant les autres. Les autres ne comptait pas vraiment pour le professeur de chant. Etant né d'une famille aisé, il avait appris a danser. Il connaissait les danses appropriés à cette soirée. Après s'être incliner, il se releva et vient la prendre par la taille d'une mais et l'autre était tendu vers la sienne. Elle voulait danser ? Pas de problème, elle était la reine ce soir. Ses moindres désirs serait réalisé.

- M'accordez-vous cette danse ?

Mais avant qu'elle puisse répondre, il se souvenu de la fleur qui était sur sa veste et qu'il comptait offrir à Iris, la prenant dans la main, il vient la poser dans ses cheveux roses. Cette rose blanche lui allait si bien. Il repris avec le sourire.

- Vos désirs seront des ordres ce soir Princesse.

Le bal était ouvert et Edouard ferait tout les efforts possibles pour qu'Iris passe une excellente soirée et que celle-ci reste dans sa mémoire.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Sharenay
NameLess Butterfly
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : Près d'Edouard, bien entendu.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Sharenay Iris
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Lun 12 Sep - 18:37

    - Ne t'inquiète pas. Si je pouvais te voir aussi radieuse tous les soirs, j'irais à tout les bals avec toi.

    Cette phrase fit monter de nouvelles rougeurs sur les joues d'Iris. A tous les bals, hein ? La petite phase se glissa dans la mémoire de la jeune femme, entourée de petites coeurs roses et de la mention "Très Important". En relevant les yeux vers lui, elle le vit sourire. C'était assez rare qu'il sourie ainsi en public. Elle n'eut pas le temps de dire quelque chose car il posa sa main sur sa taille, l'autre tendue vers Iris. avec un sourire éclatant, elle posa sa main gantée sur le bout des doigts de son cavalier.

    - M'accordez-vous cette danse ?

    Une fois de plus, elle voulut répondre mais Edouard l'en empêcha en piquant dans sa chevelure rose la fleur blanche qu'il portait à sa boutonnière.

    - Vos désirs seront des ordres ce soir Princesse.

    Princesse. Wha, c'était rare qu'il l'appelle ainsi. Non, c'était même la première fois, en fait. Iris aurait encore plus sourit mais sa bouche n'était pas élastique et elle était déjà à saturation. Dommage ... elle n'eut pas plus de temps pour regretter car une nouvelle mélodie débuta et Edouard l'entraîna lentement au milieu des autres danseurs. Elle savait qu'il était bon danseur mais n'ayant jamais dansé avec lui, elle ne pouvait l'affirmer. Mais elle dû reconnaître qu'il était un merveilleux cavalier. Iris ne se souvenait pas avoir appris à danser mais elle se débrouillait assez pour ne pas marcher sur les pieds d'Edouard. Peut-être avait-elle appris l'art de la valse dans sa vie antérieure, celle qui restait scellée au plus profond de sa mémoire, hors d'atteinte. Essayer de forcer ce barrage provoquait de terribles migraines à Iris, ce qui l'avait décidée à laisser tomber pour le moment. D'après les médecins, sa mémoire devrait se débloquer petit à petit. Bien qu'il ne le dise pas ouvertement, cela semblait ennuyer son ami ténébreux. Malgré ses incessantes questions, il n'avait jamais lâché la moindre information sur le passé d'Iris, mis à part ce qu'il lui avait révélé à la sortie de son inconscience. Tout en dansant, elle posa une question qui lui brûlait les lèvres :

    - Edouard, tu sembles toujours soucieux quand j'évoque mon passé. Y a-t-il quelque chose de ... de mal ? dit-elle en butant sur les derniers mots.

    Les joues brûlante, elle baissa les yeux et se concentra sur la mélodie. Elle se sentait mal à l'aise, maintenant qu'elle avait dit ça et elle se mordillait la lèvre inconsciemment, geste qu'elle faisait machinalement quand elle était troublée. Bientôt elle se rendit compte que les danseurs les entourant étaient principalements des élèves. Souriante, elle les salua d'un hochement de tête.

    - Désolée de t'embêter avec ces futilités. N'y pensons plus.

    [ Désolée du temps de réponse et du massacrage de l'ambiance ~ ]

--------------
:: Mes chansons sont chantées en #FF0066 ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard Nightray

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : En train de fumer sous un arbre.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Nightray Edouard
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Ven 25 Nov - 8:53

    La salle était vraiment éclairée de lumière qui brûlait les yeux du cher Edouard déjà mal à l'aise dans ce genre de fêtes. La musique était harmonieuse et Iris vraiment très jolie, c'était surement ses seules consolations durant ce bal. Les élèves, enfin plusieurs, avaient le regard poser sur les deux profs de chant. Ils avaient souvent était le centre de sujet des conversations des jeunes pensionnaires. Pour les filles, c'était une véritable histoire à l'eau de rose, un véritable amour et c'était trop romantique... Combien de fois avez-t-il entendu cela de la bouche des demoiselles ? Beaucoup trop pour les comptés. Pour certains garçons, le prof avait la classe et une magnifique copine, il ne faut pas se mentir, Iris Sharenay est une déesse. Joyeuse, souriante, gentille c'est l'incarnation du bien... Tout le contraire d'Edouard Nightray. Lui qui a constamment cet air mélancolique, qui a le coeur sombre et qui est ronger par le meurtre. Il en vient même parfois à ce demander comment il peut rester avec cette source permanente de lumière et de gaieté. Il se demande encore comment on a pu lui donner la chance de tout recommencer avec Iris en lui effaçant la mémoire... Si elle se souvenait de tout et qu'elle le détestait, cela aurait était plus "juste". Le professeur de chant avance toujours avec ses réflexions. Alors qu'il dansait, perdu dans les pensées qui l'envahissaient, une question le stoppa dans son élan.

    - Edouard, tu sembles toujours soucieux quand j'évoque mon passé. Y a-t-il quelque chose de ... de mal ?


    Ah ah ah... On n'a pas de chance à tout les coups. Bien qu'elle n'est plus de souvenirs de ce soir-là elle tente de découvrir ce qui s'est passé. Bien qu'il arrive à le lui caché au maximum, à rester silencieux sur se sujet, il sait qu'elle finira par ce souvenir de tout... C'est un enfer, il vit tout les jours avec en tête qu'elle pourrait tout découvrir. Comment réagira-t-elle ? Elle va surement le haïr, cette histoire est loin d'être romantique. Elle est tragique et voué a un drame. Il le sait, il n'est pas naïf et ne se voile pas la face, tôt ou tard... La chute tombera. Ses sourcils se rapprochèrent... Combien de fois encore devrait-il endurer cette question ? Soucieux ? Ce n'est pas le mot exact... Quand elle évoque son passé, il s'en voit terroriser... Incroyable non ? Qui pourrait croire que le Grand Edouard, maître dans l'air de l'indifférence et de la mélancolie soit apeuré par un simple souvenir ? Bien sur, personne n'est au courant. Personne ne sait le crime qu'il a commis et encore ! S'il n'avait commis qu'un seul, ça se saurait.

    - Désolée de t'embêter avec ces futilités. N'y pensons plus.

    Des futilités ? Il sait que ça n'en est pas. Peut-être que ce souvenir le fait souffrir, mais ignorer qui l'on est, d'ou l'on vient, qui est notre famille est peut-être plus douloureux que son mal être. Il est normal qu'elle tente de savoir son histoire, même si celle-ci est sombre... Même si elle devrait détesté son héros. Pour Iris, Edouard est son héros, mais que ferait-elle quand elle apprendra qu'il est aussi le "méchant" de l'histoire. Il ne répondit pas et interrompit la danse, il la regarda un instant dans les yeux, mais ne le détourna bien vite.

    - Il commence à faire chaud, tu as soif ?

    Il n'entendit pas sa réponse et commença à se dirigé vers le buffet où se trouvait un véritable festin. Toutes sortes de boissons, alcool, jus, il y en avait pour tout les goût. Il se prit un coupe de champagne, après tout il était majeur et vacciner. Il fessait ce qu'il voulait. Il attendit que Iris choisisse sa boisson. Une fois que cela fut fait il comptais utiliser une des tables qui était mise en retrait, mais l'assistante fut arrêté par des élèves. Des pensionnaires qui lui parlait régulièrement, après tout elle avait pas mal de succès la belle femme. C'était normal, Edouard aussi avait son succès. Il regarda un instant Iris qui entama la conversation avec les élèves... La question que lui avait poser le bonbon rose résonnait dans sa tête comme un violent poison... Alors il se dirigea vers un des balcons.

    La nuit était tombée. Les étoiles éclairées le ciel, cette soirée avait vraiment tout pour être aussi superbe que douloureuse. Il respira l'air froid, un légers vent soufflait et il se remémorait des souvenirs. Ce soir c'est sa rencontre avec la jeune Iris qui ressortit de sa cervelle :
    « C'était encore un jour ennuyeux pour le jeune Edouard. Il avait pour habitude de se poser près d'un arbre et de se perdre dans ses plus profonds rêves, ses plus profonds désirs et envies. Il souhaitait plus que tout au monde une personne où il aurait la première place dans le coeur de celle-ci. C'était un rêve d'un gamin aimé de tous. Il était entouré de beaucoup de monde petit et pourtant il était le gamin le plus seul de la terre. Déjà à l'époque il avait la fâcheuse habitude de fumer, il avait un job pas très net, mais ça personne ne le savait. Un jour comme les autres, il s'était endormi sous les feuilles vertes de l'arbre qu'il côtoyait tout les jours. À son réveil, une petite fille l'avait attendue et lui fit remarquer que fumer n'était pas une bonne chose. Par la suite ils se donnaient toujours rendez-vous à cet endroit et c'est tout naturellement qu'il en tomba amoureux. »

    Après ce souvenir, il entendit des bruits de pas. Une bonne dizaines de minutes devaient s'être écoulées. Dans le reflet de son verre il reconnu tout de suite la belle Iris. Celle dont il est fou depuis tant d'année... C'est presque terrifiant si on le regarde sous un autre angle. Il ne se retourna pas, du moins par pour le moment. Regardant la lune du soir il lui adressa, dans un timbre de voix blessé et des plus sérieux à la fois.

    - Iris, pourquoi cherches-tu tant la vérité ? Se retournant et la regardant dans les yeux. Ne t'es-tu jamais demander pourquoi tu avais tout oublier ?

    C'est vrai après tout... Pourquoi vouloir ce souvenir de quelque chose dont on a tout oublier. Il se mordit la lèvre inférieur et hésita à reprendre la parole. Son regard toujours poser dans celui de la jolie assistante. Il soutenait son regard, toujours plus et lui montrait son air sérieux. Il voulait lui faire comprendre. Il repris avec un air un peu plus mélancolique.

    - La vérité n'est pas toujours bonne à connaître... Je le sais mieux que n'importe qui.

    Quand le passé décide de vous anéantir, il le fait même durant une si belle soirée.


--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Sharenay
NameLess Butterfly
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2011
Localisation : Près d'Edouard, bien entendu.

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Sharenay Iris
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   Sam 26 Nov - 10:42

    Edouard ne répondit tout d'abord pas, se contentant d'interrompre leur danse, au grand désespoir d'Iris qui avait accompli le miracle de le traîner dans ce bal. Relevant la tête vers lui, il planta son regard doré dans le sien mais se détourna bien vite.

    - Il commence à faire chaud, tu as soif ?

    Sans vraiment attendre la réponse de la jeune femme, il se fraya un passage à travers la foule pour se diriger vers le buffet où s'étalaient divers mets et boissons. Il se saisit d'une coupe de champagne alors que la demoiselle préféra prendre une boisson sans alcool, genre coktail maison zéro pourcent. Elle n'avait rien contre les boissons alcoolisées mais un seul verre suffisait à la rendre ivre morte. Et bon, c'était pas vraiment le genre de trucs à faire en plein milieu d'une foule composée majoritairement de jeunes qui vous voyaient au moins une fois par semaine en guise de professeur. Son cavalier interrompit le cours de ses pensées et lui faisant signe de l'accompagner jusqu'à une table mais un groupe d'élèves lui firent obstacle, souhaitant lui poser des questions. Elle y répondit patiemment, bien qu'agacée qu'on l'empêche de rejoindre son beau ténébreux. Le temps qu'elle envoie balader en douceur les élèves, Ed' avait disparu. Déçue, elle reposa sa coupe sur une table et se mit en quête de son héros, comme elle se plaisait parfois à l'appeller. Elle finit par le repérer au balcon et se dirigea vers lui, souriante. Il ne se retourna pas et elle en déduit qu'il ne l'avait pas entendue arriver.

    - Edouard... commença-t-elle.

    - Iris, pourquoi cherches-tu tant la vérité ?

    Le ton blessé et en même temps sérieux de l'homme la fit piler net. Il se retourna enfin pour plonger son regard dans le sien. Iris détestait qu'il fasse cela car, si elle était un livre ouvert, lui, restait impénétrable.

    - Ne t'es-tu jamais demander pourquoi tu avais tout oublier ?

    Ces paroles lui dirent l'effet d'un couteau dans le coeur et elle le regarda d'un air blessé. Elle ne demandait qu'à connaître sa propre histoire, après tout. Ce n'était pas défendu. Elle continua de soutenir son regard, sa peine et sa confusion se laisant clairement dans ses yeux bleus. Lorsqu'Edouard reprit la parole, ce fut avec un air mélancolique, celui qui faisait fondre la jeune femme aux cheveux roses.

    - La vérité n'est pas toujours bonne à connaître... Je le sais mieux que n'importe qui.

    Rejetant ces paroles d'un haussement perplexe des sourcils, elle s'approcha de lui jusqu'à ce retrouver à quelques centimètre de l'homme qui inondait ses pensées.

    - Je ne sais pas exactement pourquoi je cherche à connaître mon passé. Je sais qu'il y a quelque chose d'important pour moi dedans mais je n'arrive pas à mettre le doigt sur cette information. Je ne comprend pas pourquoi tu t'obstines tellement à me cacher tout cela mais je suppose que tu as une bonne raison de le faire. Je suis sincèrement désolée d'avoir demandé ça comme ça alors, s'il te plaît, oublions tout cela pour ce soir, histoire de passer une bonne soirée.

    Comme toujours, elle acceptait le mutisme de son ténébreux sur son passé. Mais pour une fois, elle était vraiment décidée à lui tirer les vers du nez. Pas maintenant, mais elle n'oublierait pas cette conviction. Il lui cachait quelque chose d'important, elle ne comprenait pas et ça la rendait dingue. Poussant un soupir, elle se décala pour s'appuyer contre la balustrade, à côté d'Edouard, avant de poser la tête contre son épaule, les yeux fermés. Un tintement de glaçons contre un verre lui fit ouvrir à demi les yeux et son regard se posa sur le verre encore à moitié plein de son cavalier. Aller, au diable son abstention envers les boissons alcoolisées ! Elle le prit et trempa ses lèvres dans le breuvage pétillant. Comme toujours, le liquide lui fit l'effet d'avoir avalé de la lave en fusion et elle sentit ses joues s'empourper sous l'effet de l'alcool. C'était toujours rapide avec elle.

    - Décidément, je ne m'habituerais jamais à ce genre de chose, fit-elle en retenant un gloussement, signe que l'alccol faisait déjà son effet, bien qu'elle n'en ai ingéré qu'une très petite dose.

    Elle ne tenait décidément vraiment pas la boisson. Sa tête lui tournait légèrement mais elle sourit et reposa sa tête sur l'épaule d'Edouard. Depuis le balcon, la musique semblait lointaine, comme un bruit de fond mais Iris entendit clairement le slow commencer. D'une pirouette elle se retrouva face à lui et lui décocha un grand sourire candide.

    - Encore une petite danse avant que je ne me mette à glousser bêtement ?
    [Vive l'inspiration subite \o/]



--------------
:: Mes chansons sont chantées en #FF0066 ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mélodie du Passé ~ [Pv Edouard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: Events Clôturés :: Salles des fêtes ♪ :: Le centre : Salle de Bal-