AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Dim 11 Sep - 8:24

    Lady A. Celest enfant bourgeoise. Héritière d'une riche famille, surement une des plus développer. Cette jeune enfant était autrefois une véritable princesse, puis comme tout rêve elle avait commencer à se faner et avait finit par sombré. Contrairement à certains, elle l'avait fait correctement, mais cela ne lui suffisait pas. Sa vie monotone l'ennuyait. C'est alors qu'elle rencontra un garçon qu'elle trouva a première vue aussi... Étrange que beau. Après avoir été battue pour la première par la personne en question, elle continuait de le fréquenter et tomba chaque jour un peu plus dans son piège envoûtant. Pourtant, comme je l'ai dit juste avant... Tout rêve a une fin et il parti en la laissant seule sans aucunes explication. Après ce moment Alice était vraiment mal et sa vie redevenait ce qu'elle était, un rêve ennuyant. Jouer à la princesse ne l'intéressait plus et redevenir la délinquante que tous craignaient lui était inutile, elle ne savait plus quoi faire s'étant peut-être trop attacher à celui qui la laissa tomber. Après cette soudaine disparition, notre Alice avait beaucoup souffert et lui en voulait terriblement. Hors elle ne pouvait se venger sans savoir où il était. Un an s'écoula suite à ça et on peut dire que Lady avait beaucoup de mal à l'oublier, mais elle fessait en sorte de ne pas trop y pensée. Ce n'est qu'un ans après qu'elle reçut un colis... Encore une fois il n'y avait aucuns mots, aucunes lettres, rien. Sauf un petit prospectus d'une fabuleuse pension. Pension qui tenait tête à la famille Celest. Après de nombreux arrangement elle pouvait l'intégré... Elle savait que ce colis venait de celui qui l'avait abandonner. Elle le savait parce qu'il était le seul capable de lui faire ça. Néanmoins elle n'aimait pas qu'on connaisse son talent... Elle n'aimait pas l'user et encore moins devant des professeurs. Elle avait réussit à trouver un arrangement avec le Directeur et elle se retrouva dans la catégorie rebelle de la pension. Rebelle car elle cachait son talent... Mais on peut aussi dire rebelle dans son comportement.

    Lady était pressé d'arriver à la pension, en ce moment même elle se trouvait dans l'avion. Elle est né et à été élevé en Angleterre. Elle a toujours beaucoup voyager lors des vacances, pour enrichir ses connaissances et connaître les moindres coins et recoins de la terre. Cela fessait longtemps qu'elle n'avait pas pris l'avion ! Que voulez-vous... Elle avait légèrement perdu de sa pêche habituelle. Attendant, donc, avec impatiente le moment où elle devait atterrir elle sympathisa avec la personne du siège à côté d'elle. Bien qu'elle n'est pas très sociale en général, elle ne pouvait pas ne rien faire lors du vol. Surement trop excitée et aussi un peu énervé. Le vol dura longtemps... Trop pour elle, elle était agacé décidément elle était mal luné. Une fois le vol terminer après plus de deux heures, elle débarqua enfin sur le sol japonais. Une limousine l'attendait à la sortie, la voiture la conduirait à l'endroit qu'elle commencer à craindre. Dans la voiture, exténuer par le voyage elle finit par fermer les yeux et des souvenirs lui revirent en tête. Que des souvenirs d'elle et de lui, les temps qu'ils avaient passer ensemble, les disputes parfois régulière et le soir où elle l'avait rencontrer. Tout ces douloureux souvenirs la rendait nostalgique et elle se demandait comment elle réagirait face à lui. Quand elle pensa à une réaction, la voiture finit par s'arrêté se qui la réveilla. Le moment de revoir celui qu'elle n'avait pas pu oublier était enfin arrivé.. Mais Lady appréhendait un peu ces retrouvailles. Les deux sont d'un caractère "explosif" cela peu finir en love Story comme en bagarre spectaculaire.

    Une fois face à l'entrée, elle remarqua plusieurs garçons dans la pension.. Mais aucun n'était celui qu'elle cherchait désespérément. Elle ne se mit pas tout de suite à sa recherche et partie ranger sa chambre avant ainsi que réglé deux trois petits trucs en plus. Elle avait décider de ce reposer et d'aller le voir que le lendemain... Il était tard et le voyage l'avait exténuer, mais son coeur s'accélérait à chaque minutes... Elle n'avait pas envie d'attendre le lendemain ! Elle voulait le voir tout de suite, son visage, son corps... Sa voix elle voulait tout avoir de nouveau. Têtue comme elle est, elle ne l’avouera peut-être jamais. C'est après avoir ranger la chambre où elle était seule et après avoir pris une douche, qu'elle sortie à sa recherche... Il était tard, onze heures, c'était les heures où il commençait à l'époque, s'il n'a pas changer, elle le retrouvera. Vêtue d'une robe légère et élégante à la fois, on reconnaissait bien là Lady. Toujours vêtue de violet et de bleu, elle marchait à pas accéléré dans les couloirs de l'établissement. Elle finit par ce retrouver au parc, lorsqu'elle comprit que dans la pension cela ne donnait pas de résultat. Après l'avoir chercher pendant longtemps, elle commençait à ce demander, si elle n'avait pas commis une erreur... Le colis était-il vraiment de lui ? Elle en était sûre, mais elle commençait à douter.

    Lorsqu'elle arriva vers la fontaine, elle entendu du bruit... En s'approchant de plus près, elle su qu'elle ne s'était pas tromper. Quelqu'un jouait du violon... Et le seul qui en jouait de cette façon était l'élu de son coeur. Était-elle encore amoureuse de lui ? Elle n'en savait rien, mais elle ne parvenait pas à l'oublier ça c'est sur. Au départ, elle ne se montrait pas... Et l'écoutait jouer de cet instrument qui l'avait souvent accompagner. Ensuite elle finit par déposer son regard sur lui... Il était toujours autant envoûtant... Elle ne se lassait jamais de le regarder, il avait d'ailleurs beaucoup de succès, elle le savait car elle le voyait mais aussi parce qu'il le répétait sans cesse pour avoir Lady. Vantard comme il est, elle se souvenait de beaucoup trop de choses. C'est dix minutes après, quand il termina de jouer, qu'elle se décida enfin à ce montré. Fessant en sorte de se montrer... Elle ne savait que faire.


    - Heaven... Tu... C'est bien toi... Je...

    Elle ne savait pas quoi dire, elle avait pourtant tant a exprimer. Elle était troubler.. Son état émotionnel était au plus haut point. Elle avait envie de le serrer dans ses bras... Comme de le frapper. Frapper pour lui transmettre la douleur qu'elle ressentait depuis un an. Le regardant dans les yeux, il n'avait pas changer, il était toujours plus grand qu'elle et cachait toujours sont oeil gauche. Il lui avait tellement manqué, elle avait envie de pleuré. Elle déteste pleuré ! Elle ne le fera pas... Même si elle en a vraiment envie en ce moment. C'est alors que pousser par ses émotions... Elle gifla celui qui était en face d'elle. Sa voix tremblait... Elle avait réellement envie de ses jeter à ses bras.. Mais aussi envie de l'étrangler.

    - Comment !? Pourquoi es-tu parti sans un mot ! ... Un an ! Tu m'as l'aiser un an sans nouvelles...

    Elle voulait le frapper et qu'elle la frappe en retour pour l'arrêté mais comme à leur première rencontre elle était adsorbé par son regard qui ne la lâchait pas... Le seul regard qui ne la craignait pas, mais qu'elle craignait. Ne savant pas comment, il allait réagir, elle avait peur... Elle ne voulait pas le perdre une seconde fois à cause de ses gestes, mais elle ne savait pas que faire.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Dim 11 Sep - 9:36

Encore une fois, il faisait beau, et Heaven était encore dans son lit. Contrairement à d'habitude, il ne sommeillait pas. Il n'avait jamais été du matin, et même s'il était au Japon, cette habitude restait inchangée. Il était donc dix heures, les oiseaux chantaient, le soleil brillait et les élèves s'amusaient, mais Heaven avait passé une terrible nuit. Il n'était pas d'humeur, et n'avait quasiment pas dormi de la nuit, trop occupé à penser. À quoi, ou plutôt à qui ? À elle, bien évidemment. Même si elle occupait ses pensées la plupart du temps, songer à elle avant de se coucher était une chose idiote, puisqu'il ne parvenait jamais à dormir, ensuite. Maintenant qu'il avait retrouvé son grand frère, il ne lui restait plus rien à faire de ce coté là, et il avait pensé à son égoïsme pendant toute la nuit. Il avait abandonné l'amour de sa vie pour retrouver son frère, et n'avait plus donné aucune nouvelle depuis maintenant un an. Récemment, il lui avait envoyé un colis, avec comme seul indice le prospectus de promotion de la pension Prodiges, qui était une sorte de message pour lui faire comprendre qu'elle le retrouverait ici. Elle était intelligente, et allait donc comprendre. Après, il était certain qu'elle viendrait le rejoindre, car elle était énervée, et il le savait mieux que quiconque. Toujours, il avait du cerner les humeurs changeantes de la jolie brune, comprendre quand elle allait mal, et aussi quand elle allait bien. Il la connaissait plus que n'importe qui sur cette planète, et savait parfaitement que lors de leurs retrouvailles, elle allait le frapper. Cependant, il n'aurait pas le droit de répliquer, car tout ce qu'elle lui ferait, il le mériterait.

Heaven finit par en avoir assez de rester à ne rien faire dans son lit et décida de commencer cette journée qui se finirait comme toutes les autres depuis un moment. Les cours allaient reprendre, et il redoutait ce moment, comme beaucoup d'autres. Il prit finalement un jeans bleu foncé et une simple chemise blanche, avant de sortir de la pièce afin de prendre une douche, histoire de se réveiller un peu -pas faute d'avoir dormi. Comme tous les jours, il finit sa toilette à onze heures, et retourna dans sa chambre afin de prendre son violon. Il ne jouait que très rarement de cet instrument depuis qu'il était arrivé, préférant ne pas dévoiler au grand jour ce second don, mais aujourd'hui, il en avait besoin. Pour oublier le temps d'un morceau qu'il était au pensionnat, loin de celle qu'il considérait comme la personne la plus chère à ses yeux. En descendant les escaliers, son étui à la main, il croisa de nombreux couples profitant de leurs derniers instants de tranquillitié avant la reprise des cours, mais aussi des groupes d'amis, ou même des gens tous seuls. Même si le beau brun avait une certaine cote au sein de l'établissement, il avait besoin d'être seul, ce matin. Seul pour se souvenir, et pour ne pas oublier ces instants preque magiques passés avec cette fille au caractère similaire au sien. Ils se comprenaient mutuellement, après tout, et étaient sûrement les seuls à pouvoir le faire. Personne n'arrivait à cerner ce qu'était Heaven, et encore moins Alice.
Il débarqua finalement près de la fontaine du pensionnat, et jugea avec soulagement qu'il était seul. Posant son étui au bord de l'eau, il sortit son Stradivarius 'offert' par ses parents -à la demande d'Aaron, son frère ainé- lors de son dix-huitième anniversaire. Il l'accorda rapidement et se mit à jouer un morceau qu'il avait joué une ou deux fois à Alice. Les notes qui sortaient du violon était phénoménales, aussi envoutantes que son regard vairon, si ce n'est plus. Parfois, se laisser aller aux souvenirs était une bonne chose, surtout dans des moments comme celui-là. Il avait besoin de se rappeler des bons moments passés aux cotés de la seule femme qu'il n'ait jamais vraiment aimée. D'alleurs, il ne se rappelait plus du moment où sa haine s'était transformée en affection, mais ça n'avait pas vraiment d'importance, après tout.

L'archet finit enfin sa course sur les cordes, et Heaven inspira un bon coup avant de reposer son violon dans son étui. Alors qu'il venait de refermer la boite, une personne l'interpella, et cette voix lui fit faire volte-face. Ce timbre, il ne le connaissait que trop bien, car il l'avait entendu durant une année entière, à répétition pendant tous les jours, sans jamais se lasser. Ancrée dans sa mémoire, cette voix sonnait comme une mélodie inoubliable, tel le chant d'une sirène. Même lorsqu'elle parlait, il avait cette impression de voler, sans savoir pourquoi. Dans son souvenir, elle était moins tremblante que celle qu'il venait d'entendre, et ce détail pourtant tellement futile interpella son attention.
Elle s'approch de lui, un expression hésitante sur le visage, mais malgré ça, il ne pût s'empêcher de penser qu'elle était plus belle que dans son souvenir. Toujours élégamment vêtue, elle n'avait changé en rien à son style vestimentaire, et ses longs cheveux bruns cascadaient le long de son buste, épousant parfaite tes courbes de son corps. Heaven n'eut pas le loisir de contempler plus longtemps cette jeune femme car elle lui colla une gifle magistrale au visage. Elle l'avait frappé de nom frises fois depuis leur rencontre, et à part la première fois, ça avait toujours été de petites tapes amicales. La douleur qu'il avait à la joue aurait dû être aussi forte que les coups qu'elle lui avait donnés lors de leur rencontre, mais la joie de la voir était plus forte. Fidèle à elle-même, Alice ne pleurait pas, mais Heaven jugea la situation plus facile dans ce cas. Si elle était venue en larmes, il aurait sûrement pris conscience de l'ampleur de ses actes, et s'en aurait voulu plus qu'il se s'en voulait en cet instant.

« - Comment !? Pourquoi es-tu parti sans un mot !
lâcha-t-elle d'une voix tremblante.
Un an ! Tu m'as laissée un an sans nouvelles...
- Alice, je... excuse-moi. Je sais que j'aurais dû te prévenir, mais je ne voulais pas que tu... enfin j'avais enfin retrouvé mon frère et... »

Finalement, il ne termina pas sa phrase. De toute façon, il n'avait aucune raison valable à ne pas l'avoir prévenue de son soudain départ pour le Japon. S'il n'avai pas cherché à la contacter durant cette dernière année, c'était parce qu'il appréhendait sa réponse. Il n'avait eu aucune raison de ne pas l'avoir prévenue, et c'était donc de sa faute. Plus il la voyait, plus il avait envie de la prendre dans ses bras, mais quelle serait sa réaction, à elle, sachant qu'il l'avait en quelque sorte trahie ? Maintenant qu'il était près d'elle, il avait envie de lui prendre la main, et ne plus jamais la lâcher. Sentir le regard azur de l'ex-délinquante sur lui avait été l'un de ses nombreux désirs, et sentir son parfum était presque rassurant. Elle était la, en face de lui, et il ne trouvait pas le courage de lui dire ce qu'il pensait réellement, trop honteux de l'avoir laissée tomber.

« - Je suppose que tu viens d'arriver, non ? »

Changer de sujet n'était peut être pas une bonne idée, mais il ne trouvait rien d'autre à faire de toute façon. Il fallait qu'il reprenne de l'aisance afin de pouvoir lui parler franchement.

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Dim 11 Sep - 12:43

    Elle l'avait contemplé durant dix minutes, il ne l'avait pas remarqué.. À ce moment-là, elle se souvenait de sa première explication, elle se souvenait qu'il l'avait, lui aussi, suivi pendant longtemps et qu'elle ne s'en était jamais rendu compte. Elle se rendait réellement compte qu'observé quelqu'un est plus facile qu'il n'y parait. Les deux ont vécu tellement de choses en un an que pratiquement chacun gestes lui rappelaient des souvenirs, heureux ou douloureux. Son violon... Lui rappelait les instants qu'ils passaient ensemble, lui violoniste talentueux et elle... Celle qui l'accompagnait dons son talent qu'elle cache à tous. Tous, sauf à celui qui hante ses pensées : Heaven. Elle était enfin en face de celui qui lui manquait et qui lui avait volé son coeur en disparaissant. Ce jour qu'elle a rêvé tous les jours. Au départ, elle rêvait de ce moment simplement pour lui donner la correction qu'il mérite, pour lui montrer sa colère et son désespoir face son départ..Mais plus le temps passait et plus sa haine se transformait en manque, elle se rendit compte un peu plus chaque jour que sa vie n'avait plus d'intérêt sans lui. Il lui était devenu indispensable, alors qu'au départ, elle le détestait. Alice a détesté Heaven à leur première rencontre. Elle la haït, car il était prétentieux.. Vantard et il l'avait battue. Elle ne l'aimait pas, car il était plus fort, mais en même temps elle se sentait soulager derrière cette ancienne haine. Se fréquentant régulièrement, malgré le fait qu'elle ne l'appréciait guère, elle finit par se laisser avoir. Chaque jour, qui passait, elle s'attachait à ce garçon qui lui ressemblait. Un an ensemble, forcement ça fait ressentir des choses et bien elle était de l'amour. Il s'était déclaré à elle et elle ne lui avait jamais répondu... Sauf que quand elle désirait le faire celui disparu. Au départ, certes elle lui en voulait, mais c'est surtout à elle qu'elle en voulait le plus. Elle était persuadée que si elle lui avait dit ne serais-ce deux-trois jours avant, elle serait au courant de son départ et surtout elle en connaîtrait la cause.

    Une fois devant lui, elle se retenait de pleurer... Alice est une femme de principes. Elle n'aime pas montrer ses larmes et là ce ne serait vraiment pas utile, cela enfoncerait seulement un peu plus la situation. Elle le regardait, toujours en le contemplant... Il lui avait véritablement manqué.. Elle voulait tellement le voir. Ses cheveux bruns qui ont ces magnifiques reflets bleutés... Son regard qui lui fait toujours le même effet, qui l'envoûte... Sa peau claire... Tout son corps lui avait manqué. Elle était près de lui, mais se sentait si loin en même temps ! Elle voulait à tout prix lui faire comprendre à qu'elle point elle était mal depuis son départ, d'où la gifle. Elle voulait tellement l'avoir dans ses bras, mais elle n'osait pas faire la première. Alice n'est pas timide et ne se gêne pas en général, mais là la situation était différente. Ce n'était pour manipuler quelqu'un ou pour s'amuser, elle en avait simplement envie... Un an a rêvé de l'avoir à nouveau pour elle et elle seule. Lady n'exprime pas souvent ses sentiments et d'ailleurs dit souvent qu'elle n'en a pas, mais c'est un mensonge c'est pour se protéger. Le sentiment qu'elle ressent pour Heaven est immense, mais elle aura toujours du mal à le faire comprendre.. Elle est comme ça. On ne lui a jamais appris à montrer ses vrais émotions. On lui a toujours appris a être la petite héritière qui ne doit pas se laisser avoir par de douces illusions.

    Au début, elle lui en voulait véritablement. En colère contre lui, elle se sentait trahie, car c'était bien la seule personne à qui elle avait ouvert son coeur. Lady a un caractère bien particulier... Elle n'est pas spécialement gentille et est très prétentieuse, elle a le don d'énervé beaucoup de monde et est souvent seule. Les seules fois où elle était vraiment elle, c'est en présence de Heaven, il était le seul à la connaitre vraiment, à la comprendre et à la supporté... Elle qui est très lunatique. Quand il parti sans donner de nouvelles, elle lui en voulait à mort et jura de lui faire regretter, mais derrière ce sentiment elle était rongée par le regret. Etant sûr qu'elle était la cause de son soudain départ. Il lui avait fait d'innombrables déclarations et elle n'y avait jamais répondu, elle avait pensé qu'il n'en pouvait tout simplement plus et elle s'en voulait à elle-même. Ne connaissant pas les vrais raisons, elle se fessait des conclusions actives.


    << - Alice, je... excuse-moi. Je sais que j'aurais dû te prévenir, mais je ne voulais pas que tu... enfin j'avais enfin retrouvé mon frère et... »

    Lorsqu'elle entendit sa voix... Sa douce voix qu'elle n'avait pas entendu depuis un an, elle en fût toute retourné. Elle ne l'avait pas oublié, mais l'entendre était source de bonheur. Elle se rendait de plus en plus compte à quel point il lui était indispensable ! Retrouver son frère ? Quand elle pense à lui, elle se dit qu'il est la cause de plusieurs choses bien comme mal. Grâce à lui, elle a rencontré Heaven, grâce à cette rencontre elle s'est enfin ouverte à quelqu'un et sa vie n'était plus cette ennuis mortelle qui la rongeait... Mais à cause de lui également elle l'avait perdu cette petite lumière à laquelle elle s'accroché. Il aurait dû lui en parler.. Elle ne l'aurait pas retenue ! Elle savait à qu'elle point lui et son frère était proche et à quel point il comptait pou lui. Si bien qu'elle en était parfois jalouse. Elle comprenait qu'il fasse passer son frère en premier... Mais s'il l'avait prévenue, elle ne l'aurait pas retenu... Au pire des cas, elle l'aurait tout simplement suivi.

    « - Je suppose que tu viens d'arriver, non ? Reprit-il.
    - Oui... »

    Comment arrivait-il a changer de sujet comme ça ! Il ne lui avait pas répondu clairement, elle était encore troubler.. Mais elle le connaissait bien, très bien même et se doutait qu'il ne changeait pas de sujet pour une mauvaise raison. Elle savait qu'elle aurait aussi ses réponses... Mais peut-être pas tout de suite, en tout cas elle en savait un minimum. Pourtant il y a quelque chose qui la dérangeait encore plus... Pourquoi un an ? Pourquoi avoir attendu tout ce temps et ne la recontacter que maintenant. Elle est loin d'être idiote, mais là elle est complètement perdu. Malheureusement, ses envies était plus grandes que sa colère, elle était toujours sous le charme de ce garçon. Elle voulait le toucher, toucher cette peau où elle n'avait pas eu un contact pendant un an.

    - Pourquoi seulement maintenant ? ...

    Malgré ses questions, il y avait une dernière chose qu'elle tenait à faire.. Mais si elle n'est pas du genre à le faire en première, elle en avait véritablement envie et si elle attendait Heaven, cela mettrait du temps surtout s'il se sent coupable.. Ne pleurant toujours et les poings toujours serrer elle s'approcha de lui et lui pris dans ses bras. Ce corps masculin qui était à ses côtés autrefois lui était de nouveau rendu.. Pourquoi attendre, de toute façon elle finirais par avoir ses réponses, têtue comme elle est. D'une voix tout base, elle avoua.

    - Tu m'as tellement manqué...

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Mar 13 Sep - 6:10

Heaven n'avait jamais douté de la perspicacité d'Alice -d'ailleurs, il en avait payé plusieurs fois les frais, depuis qu'ils se connaissaient- mais il sut, au moment où elle répondit à sa question, qu'elle avait compris que ce n'était pas le moment. Bien évidemment, il aurait dû s'y attendre, à ce qu'elle comprenne ses pensées qui étaient de plus en plus complexes au fil du temps, mais qu'Alice ait compris le fond de ses pensées lui procurait un sentiment de joie sans égale, qui était dûe au fait qu'elle le connaissait mieux que quiconque, et qu'il avait donc une place importante dans son cœur. La supériorité par rapport au reste du monde, un sentiment purement grisant.
Il n'osait pas affronter le regard de la jeune femme qui se tenait devant lui. Le courage avait toujours été l'une de ses plus grandes qualités, mais il venait de perdre tous ses moyens dans cette situation des plis délicates. Jamais il n'aurait cru perdre la face dans un moment pareil, celui qu'il avait désiré du fond de son cœur durant un an, mais qu'il avait redouté tout autant. Un silence plana dans l'air pendant que chacun des deux restait plongé dans ses pensées, et ce fut au tour d'Alice de poser une question.

« - Pourquoi seulement maintenant ? ... »

La réponse aurait pu être du genre « Parce-que j'étais mort de trouille à l'idée de te revoir. », mais c'était tellement peu viril qu'il était impossible pour lui, désigné comme étant un vantard de première, de prononcer ces quelques mots... surtout à Alice. Elle l'avait connu sous ses meilleurs jours, car elle avait été la lumière qui lui manquait, elle avait été le soleil de sa vie, qui avait révélé ses défauts sous leurs meilleurs jours. Ils avaient presque réussi à muter en qualités, à force de rester avec elle, mais il était parti tôt, peut-être même un peu trop.
Même si sa dignité passait en principe avant tout, mentir à Alice était contraire à ses résolutions, et il préféra lui avouer, et la faire passer au dessus de ce qu'on appelait la 'dignité', qui n'était peut être finalement rien sans quelqu'un pour vous encourager.

« - Je crois que j'avais peur, en vérité... peur de ce que tu penserais de moi, qui t'ai abandonné juste par égoïsme.
répondit-il en relevant la tête vers le ciel bleu, avant de reprendre sur un ton légèrement plus amusé.
Je te défend de le répéter à qui que ce soit ou tu vas le regre- »

Alice ne lui laissa pas le temps de terminer ses 'menaces' qu'elle décida de faire le premier pas en s'approchant de lui afin de le prendre dans ses bras. Au départ, il fut assez surpris d'un tel geste de la part de celle qui n'avait jamais répondu une seule fois à ses sentiments, dans le passé, mais il finit par esquisser un sourire triste, et d'enrouler ses bras autour d'elle. Elle finit par avouer qu'il lui avait manqué, mais il se garda de faire une remarque moqueuse, comme il le faisait d'habitude. Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, alors il allait s'efforcer de sortir un peu de ses habitudes au sujet d'Alice -quoiqu'il avait été privé beaucoup trop longtemps d'elle pour changer ce qu'il faisait- afin de faire de ces retrouvailles le second chapitre de leur histoire, qui serait sans aucun doute aussi amusant que le premier, si ce n'était plus. Il posa sa tête dans la longue chevelure de seule femme qu'il n'aimerait jamais et ferma les yeux, afin d'apprécier ce moment qui ne de reproduirait sans doute pas de si tôt, connaissant Alice...

« - Tu n'imagines pas à quel point cette année a été difficile à vivre, sans toi,
finit-il par mumurer, le sourire aux lèvres. »

Elle lui avait terriblement manqué, peut-être même plus que ce qu'il osait s'avouer. Jamais une seule fois il n'avait tenté de l'oublier, malgré les conseils de ses camarades lorsqu'il partait dans de longs moments de réflexion, en cours. Ils avaient affirmé qu'il devait 'profiter de la vie', 'enterrer le passé' et oublier Alice, car 'tu rencontreras d'autres filles mieux qu'elle'... Des pensées pathétiques, qu'Heaven n'avait jamais pris la peine de suivre. Oublier une fille comme elle relevait du surnaturel, un esprit comme le sien vous marquait à vie, et il était impossible de se défaire d'un tel souvenir sans laisser des séquelles profondes.
Pendant un moment, il joua un peu avec les mèches brunes d'Alice qui lui frôlaient les doigts, en se demandant ce qu'il lui avait pris de partir ainsi. Elle était devenu la personne qui lui était indispensable, alors quel genre d'idiot était-il ? « Rien qu'un idiot vantard. » préféra-t-il penser. Avec Lady dans ses bras, ses ennuis jusqu'à présent semblaient tous s'envoler, comme s'il avait fait un bond en arrière, qui aurait effacé l'année qu'ils avaient passé séparément. Il s'était ennuyé d'elle, elle lui avait manqué comme elle n'aurait jamais pu l'imaginer, et maintenant qu'il la tenait, il ne la lâcherait plus jamais. Enfin c'était une métaphore, car l'instant d'après, il lâcha son amie et recula un peu, afin de mieux la voir. Elle était toujours la même, mais avait tout autant changé, si bien qu'elle lui paraissait familière comme elle lui semblait inconnue. Ses cheveux avaient poussé, et sa posture était plus droite que dans son souvenir, il en conclut donc qu'elle avait diminué ses activités en tant que délinquante. Ou peut être qu'elle avait suivi une éducation plus stricte, mais c'était peu probable, sachant qu'on parlait d'Alice.

« - Le pensionnat te plait ? Non parce qu'être privée de liberté ne fait pas partie de ton vocabulaire, ce qui me laisse à penser que nous te verrons rarement en cours, n'est-ce-pas ?
fit-il, un sourire amusé aux lèvres. »

Même si Heaven était un élève prétentieux et voulant toujours avoir raison, il n'avait rien d'un délinquant de première, et n'avait donc jamais eu l'idée de sécher un seul cours, trouvant cette attitude trop stupide. Dans la mesure où certains faisaient cela pour qu'on les remarque. Alice, c'était tout à fait différent, puisqu'il s'agissait de sa nature. Indomptable, la jeune fille possédait une sorte de délinquance naturelle, mais puisqu'elle était intelligente, on ne pouvait pas tellement lui reprocher. Comme la plupart des sportifs du pensionnat, Heaven était plutôt apprécié et avait établi une réputation de Prétentieux mais adulé quand même', et n'était pas le seul dans le cas. Pour ce qui était d'Alice, même si elle venait juste d'arriver, il n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne se fasse remarquer...

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Mar 13 Sep - 22:31

[ Hrp :Si y a beaucoup de fautes d’intentions ou même de vocabulaire -ortho, ect...- désolé, j'étais un peu fatigué, je corrigerais mon post demain(enfin plus XD) ]

Lady Alice Celest, un personnage très étrange. Surtout lors de son caractère, par exemple, là elle pourrait changer du tout au tout. Repousser Heaven et être de nouveau en colère, quelqu'un de lunatique jusqu'au bout. Oui et Heaven le savait parfaitement, plus d'une fois il avait été la victime de sauts d'humeur dérangeant de l'ex-délinquante. Hors, celui-ci la connaissait plus qu'elle ne voulait l'accepter, avait toujours su faire 'face', chose qui troublait davantage Alice avant. Il était peut-être, non surement, celui qui comprenait Lady mieux qu'elle ne se connaissai elle-même... Bien évidemment ce n'est qu'une façon de parler. Même sa propre mère ne la connaissait pas aussi bien que lui. Les parents de Lady sont loin d'être horrible et on toujours fait leur passer la fille en premier. Future héritière de leur prestigieuse entreprise, ce la mettre à dos n'aurait pas été bon pour eux et il n'avait pas d'autres choix. Lady était fille unique et sa mère ne pouvait plus avoir d'enfant suite à sa naissance... Mme Celest était aussi contre l'adoption et donc M. Celest devait faire avec ce jeune enfant qui fut nommé Lady Alice. Deux prénoms en uns, idée de la mère. Adorant le prénom Alice, elle tenait à l'appeler comme ça, mais trouvant cela trop 'basique' le Lady était la touche personnalisée de la famille Celest. Ne pouvant qu'être chouchoutée par sa famille et ses domestiques, on peut dire qu'elle n'avait pas de quoi être malheureuse... Pourtant, cette gamine avait un sale défaut. Elle était capricieuse et cette situation ne lui allait pas du tout. La seule chose qu'elle voulait était ses parents, pas d'amour rapide ou de domestiques là seulement pour l'argent. Elle voulait simplement vivre de façon normale et non pas en tant que 'Princesse'. N'est-ce pas étrange de vouloir toujours ce qu'on n'a pas. Ceux qui ont une vie tout à fait normal, des amis, un amoureux, des parents qui les aiment et qui sont là tous les soirs à chaque dîner contre ceux qui ont une vie de petite noble, sans parents, entourer de gens hypocrites et ne devant surtout pas posséder de points faibles... Entre une gamine pauvre, mais qui reçoit tout ce dont rêve un enfant, l'amour ou entre un enfant qui reçoit tout ce qu'il veut, mais jamais ce qu'il souhaite, l'amour de ceux qui l'ont fait naître... Laquelle de ces deux choses seraient la meilleure ? Surement la deuxième en apparence, une vie de rêve qui refuserait ? Mais dans toute logique, la première vie est la plus belle. Les choses précieuses de la vie ne peuvent être.. Achetée, ne l'oubliez jamais.

Alice avait fait le premier pas, pour la première fois elle l'avait pris dans ses bras. Chose qu'elle n'avait jamais fait à l'époque, mais qu'il fessait régulièrement pour lui montrer ce qu'elle refusait de voir, ce beau sentiment qu'est l'amour. Avant Lady fuyait de tout son êtres cette émotion et pourtant ce n'était que ce qu'elle souhaitait. Elle avait simplement peur de le perdre te ne préférais, donc, ne pas s'y approcher de trop près. Sauf qu'elle était tombée sur quelqu'un d'aussi têtue et borné qu'elle, Heaven peut se montrer très.. Persévérant. Il tentait de l'avoir et elle refusait, non pire encore elle l'ignorait, fessant tout pour ne pas avoir ce qu'on lui offrait finalement. Elle avait simplement peur de le perdre si elle lui donnait ce coeur enfoui au plus profond d'elle, ce coeur qui est comme une rose n'ayant pas encore éclos. Sauf que chaque remarques, phrases sorti de sa bouche fessait tomber les pétales unes par unes, en douceur... Cela aurait été mieux en version plus rapide peut-être, cela aurait empêché que ce qu'elle craignait le plus arrive. Perdre quelqu'un qui lui était à présent essentiel à sa vie.

Alice avait posé une question, une question sur le temps de ses nouvelles. Attendre un an pour contacter quelqu'un de nouveau est étrange, la personne aurait pu vous oublier où vous vouez une haine, impossible à détruire par la suite. Il lui répondit, réponse qui l'aurait amusé si seulement elle avait écouté. Elle l'avait pris dans ses bras pendant qu'il parlait et l'avait même coupé lors de sa dernière phrase... Elle avait tout de même entendu le principal, il lui dit qu'il avait simplement peur des ressentis de Lady face à sa lâcheté d'abandonner quelqu'un qui est censé être chère à ses yeux. Elle avait elle aussi, quelque part, une part de responsabilité... Elle le savait et ça l'énervait. Elle était réellement persuadée que si elle avait accepté ses sentiments plus tôt tout aurais été différent. Hors têtue comme elle est et surtout voulant maintenir ses premières paroles à son sujet, il y a un an, n'avait rien dit. La phrase qu'il dit résonna dans sa tête, rarement il avouait ses erreurs ou du moins ses véritables pensées quand il s'agit de la peur ou de l'effroi. Lui qui possède une fierté énorme, cela l'a surpris un peu, mais elle n'en fût que davantage contente. Ses paroles lui fessaient plaisirs, elles étaient sincères et lui étaient destinés à elle seule, que demander de plus ? Pour elle rien. Il voulait aussi lui dire que si elle répétait ça, il lui ferait regretter, dit surtout sur un d'amusement. Pour reprendre les veilles habitudes qui lui avait tant manqué de lui, elle ferait surement semblant d'être vexé plus tard. Pour le moment elle profitait d'être dans se bras.


« - Tu n'imagines pas à quel point cette année a été difficile à vivre, sans toi,
finit-il par mumurer, le sourire aux lèvres. »

C'était pareil de son côté, pas un seul instant elle ne parvenait à penser à autre chose qu'à lui. Parfois dans des remords profonds, parfois dans de la colère, de la tristesse, de la joie, chaque souvenirs qu'elle se remémorait lui fessait comprendre qu'il lui avait appris beaucoup de choses, beaucoup d'émotions et de sentiments, choses qu'elle reniait au début. Il l'avait tout d'abords sauvé et anéanti. Que voulez-vous, ce sont les choses de la vie, mais pour elle et comme pour lui, si on le déduit de cette phrase. Il la serrait contre lui, puis la décala et la regarda, comme pour voir si elle avait changer ou simplement pour l'admirer. Elle, elle l'avait fait dix minutes avant de ce montrer mais elle le fessait toujours, n'arrivant guère à détacher son regard de ce garçon qui remplissait toutes les parties de son esprits et son coeur en entier. Elle parlait pas, elle en avait déjà dit beaucoup, qui qui est généralement assez mystérieuse sur ses sentiments, c'est alors qu'il lui fit une remarque qui lui collait parfaitement et qui indiquait la réalité.

« - Le pensionnat te plait ? Non parce qu'être privée de liberté ne fait pas partie de ton vocabulaire, ce qui me laisse à penser que nous te verrons rarement en cours, n'est-ce-pas ? fit-il, un sourire amusé aux lèvres.
- Je ne suivais déjà pas les cours à la maison... Je risque pas de le faire ici, c'est inutile je trouve ça ennuyant. J'y viendrais de temps à autres surement avec toi, de toute façon je ne vois pas à quoi ça sert que j'y aille vu que je n'ai pas l'intention de montrer ce qu'il appelle "mon talent", répondit-elle sur le même ton que ce dernier. »

Alice avait beaucoup de cours chez elle, cours qu'elle n'a jamais suivit et toujours ignorer en beauté. Plusieurs fois elle avait essayer de convaincre Heaven d'en faire de même... Malgré qu'il soit aussi prétentieux que vantard, il le refusait toujours et Lady ne comprenait pas trop pourquoi. Heaven est aussi intelligent qu'elle l'est, il n'avait donc pas besoin de suivre. Mais elle ne l'obligeait pas bien longtemps, même si elle le voulait elle n'y parviendrait pas, cédant presque facilement avec lui. Quand je dis qu'elle cède plus facilement, c'est simplement qu'elle n'arrive pas toujours à le convaincre, c'est qu'il est aussi très coriace ! C'est aussi une chose qu'elle aime chez lui. Ce garçon est réellement très important pour elle, et ce n'est qu'un an après qu'elle s'en souvenait... Puis elle eu une soudaine nouvelle idée, qui l'amusa. S'approchant de ce dernier une nouvelle, elle fît comme si elle comptait poser ses lèvres sur les siennes, mais à ce moment précis elle le fit tomber dans la belle fontaine qui se trouvait derrière. Imitant sa voix, elle repris.

- "Je te défend de le répéter à qui que ce soit ou tu vas le regre-", regretter était la fin de ta phrase je suppose ? Tu sais, j'ai peut-être arrêté mes délinquances d'il y a deux ans maintenant.. Mais je n'ai toujours pas perdu la main mon cher Heaven.

Une pointe d'ironie était au menu, elle s'amusa et c'est moment avec Heaven lui était revenu alors elle allait en profiter. Se demandant comment il réagirait cette fois, vu que tout à l'heure il n'avait pas rendu la gifle qu'elle lui avait mis, sur se ton il risquerait de rétorquer et alors, elle serait vraiment contente. Puis elle se souvenu aussi de la phrase qui l'avait marqué: "Tu n'imagines pas à quel point cette année a été difficile à vivre, sans toi". Un peu rouges mais vraiment très légèrement elle se tourna vers lui et y répondit, dans un léger murmure, elle n'avait pas l'habitude...

- Moi aussi... J'ai vraiment eu du mal à supporter cette année sans ta présence à mes côtés.

Vraiment pas l'habitude de se comporter comme ça, elle était tout de même contente de le dire.. Surement car elle savait que ça lui ferait plaisir.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Jeu 15 Sep - 21:04

« - Je ne suivais déjà pas les cours à la maison... Je risque pas de le faire ici, c'est inutile je trouve ça ennuyant. J'y viendrais de temps à autres surement avec toi, de toute façon je ne vois pas à quoi ça sert que j'y aille vu que je n'ai pas l'intention de montrer ce qu'il appelle "mon talent",
répondit Alice, sur un ton aussi amusé que lui.
- Je suis flatté de savoir que tu participera à certains cours pour me tenir compagnie,
lui lança-t-il. »

Il esquissa un léger sourire. Bien sûr, il l'avait su dès le début qu'elle n'allait changer en rien ses habitudes, et ce malgré le fait qu'elle ait intégré la pension Prodiges. Rien ni personne -à part Heaven, et il avait de quoi de vanter- n'avait jamais réussi à changer la jolie rebelle, et cette pension, aussi prestigieuse soit-elle, n'échapperait pas à la règle. Il se rappelait, autrefois, qu'elle lui avait avoué ne pas comprendre pour quelle raison il ne faisait pas comme elle, c'est-à-dire sécher les cours, puisque techniquement, il était aussi intelligent qu'elle. De nombreuses fois, il lui avait répondu qu'on apprenait beaucoup en cours, surtout au niveau social, et c'était pour cette raison qu'il avait autant la cote dans le pensionnat. Même en temps que sportif, il était plus ou moins respecté, mais c'était sa gentillesse qui lui attirait autant de regards admiratifs. Malgré son tempérament prétentieux, il savait faire preuve de tolérance quand il le fallait, ce sentiment qui était propre à Heaven, qu'il ne partageait pas avec Alice. Elle avait remplacé ce sentiment de gentillesse avec son caractère capricieux, celui qu'elle montrait au reste du monde. La gentillesse était inexistante, au premier abord, mais il fallait creuser profondément pour découvrir cette facette du caractère lunatique de la brune, et Heaven en avait découvert une très grande partie, mais savait que s'il continuait à persévérer, il parviendrait un jour à la découvrir toge entière, et à ce moment, elle serait à lui, et rien qu'à lui. De l'égoïsme à l'état pur, mais pourtant tellement présent lorsqu'elle occupe ses pensées.
Alors qu'il songeait encore à Lady, cette dernière s'approcha dangereusement de lui et se pencha sur son visage, comme si elle allait lui donner un baiser. En premier temps, il fut trop hypnotisé par ses grands yeux bleus qu'il ne capta pas la véritable intention de se geste brusque. Bien sur, il reprit ses esprits bien plus tard, car il sentit les petites mains de l'amour de sa vie se poser sur son torse et le faire basculer en arrière. La chance qu'il avait -de l'ironie, bien sur- le fit tomber dans l'eau la tête la première, sans avoir rien prévu du tout.

« - "Je te défend de le répéter à qui que ce soit ou tu vas le regre-", regretter était la fin de ta phrase je suppose ?
déclara Alice sur un ton visant à imiter celui du garçon.
Tu sais, j'ai peut-être arrêté mes délinquances d'il y a deux ans maintenant.. Mais je n'ai toujours pas perdu la main mon cher Heaven.
- Je n'en doute pas une seule seconde...
siffla-t-il sur un ton amer. »

Même s'il avait l'air contrarié, Heaven était, au fond, heureux de reprendre ce petit jeu avec son amie. L'eau de la fontaine était froide, mais vu le temps qu'il faisait sous ce soleil, un peu de rafraichissement était le bienvenu. Heaven ne chercha pas à sortir de l'eau, car Lady allait le replonger dedans, étant donné qu'elle allait anticiper le mauvais coup qu'il lui préparait. Chaque fois que l'un des deux faisait une manigance contre l'autre, ce dernier lui faisait payer, jusqu'à ce qu'ils soient quittes... ou alors qu'ils avaient une seconde idée derrière la tête. Car l'un comme l'autre, ils avaient un esprit plus que tordu, puisqu'ils avaient quasiment la même façon de penser.
Lady se retourna finalement, pour lui faire passer un message sous forme d'un murmure. Ah, c'était vrai... avouer un manque était une chose dont elle n'était pas habituée, mais que la belle brune fasse un tel effort rien que pour lui le toucha profondément, mais il se contenta de retrouver un sourire amusé. Il se releva finalement, s'assit sur le rebord de la fontaine et prit le bras d'Alice afin de l'attirer contre lui. Il posa sa tête trempée sur l'épaule de la jeune fille et lui murmura d'un air énigmatique, ses lèvres effleurant l'oreille de sa jolie brune.

« - Je pense avoir pigé le sens du mot indispensable... »

Sans lui laisser le temps de rétorquer quoi que ce soit, il bascula en arrière et l'entraina dans sa chute destinée à la mouiller elle aussi, malgré sa ravissante robe qui avait dû coûter une fortune. Depuis tout petit, il avait vécu dans le luxe, alors il n'avait jamais pris l'initiative de compter ses dépenses, et ça n'allait pas changer aujourd'hui. Il finit par s'asseoir en tailleur dans l'eau, un sourire vainqueur aux lèvres, puis lança un « Ça faisait longtemps que j'avais pas embêté une fille ! » avant de plonger la tête d'Alice sous l'eau. Il relâcha tout de même la pression de sa main à plusieurs reprises, pour lui laisser l'occasion de prendre sa respiration, et continua de la mettre dans l'eau. Oui, il aimait taquiner cette jolie fille qui ne laisserait jamais personne d'autre à part lui faire une chose pareille. Décidément, il avait de la chance, et il en était bien conscient.
Après avoir constaté qu'il avait bien rendu la monnaie de sa pièce à sa jolie copine, il décida de la laisse reprendre un peu ses esprits, mais resta tout de même sur ses gardes. On ne savait jamais avec Alice, car le pire comme le meilleur pouvait arriver d'un instant à l'autre... en espérant qu'il tombe sur la seconde option. Si ce n'était pas le cas, il avait intérêt à déguerpir vite fait et bien fait, ou il allait se prendre la raclée du siècle. Enfin, il saurait canaliser la colère d'Alice, ce qu'il avait déjà fait à plusieurs reprises, dans le passé.

« - Tu sais ma belle, j'en ai pas encore fini avec toi... méchante tricheuse ! »

Heaven n'avait pas oublié le fait qu'elle air utilisé une telle feinte afin de le faire tomber dans l'eau. Un peu plus et il allait vraiment finir par croire qu'elle l'aurait embrassé ! Enfin il pouvait parler, car à la guerre, tous les coups sont permis... et il était le mieux placé pour le savoir, étant donné qu'il n'avait pas gagné leur combat de façon très... honnête. Car oui, user de son joli minois était un atout, et il n'avait pas hésité, la première fois qu'il lui avait adressé la parole ! Il ne lui en voulait pas, et elle le savait mieux que quinconque.


[HorsRP: C'est pas très constructif mais si t'as besoin que je développe, dis-le moi. ^^]

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Ven 16 Sep - 22:29

Le fessant tomber dans la fontaine de façon magistral, elle savait qu'il ne resterait pas le bras croisés cette fois et qu'il rétorquerait. Elle le savait, mais elle se laisserait faire, car cela lui avait manqué. Bien évidement, elle réagirait. Elle trouverais quelque chose à répondre en retour, comme au bon vieux temps -bon d'accords... comme il y a deux ans-, elle allait rattraper cette année qui s'était écoulée. Cette année où elle n'avait pas pu profiter de ses moments privilégiés avec lui. Avec ce garçon qui, malgré les apparences, comptait énormément pour elle. Elle s'était retourné pour dire une chose qui n'était jamais sortie de sa bouche auparavant, et l'avait fait sous forme de chuchotement ou de murmure... elle était un peu gênée la demoiselle. Des rougeurs, aussi légères soit-elle, étaient apparu sur le visage de cette dernière. Mal à l'aise, elle n'avait vraiment pas l'habitude de ça. Montrer ce qu'elle ressent ou même ressentir autres choses que de la haine ou de l'ennuis, la dérangeait. Etant petite, elle s'était jurée de ne plus jamais tomber dans le piège... Plus d'illusions, elle avait décider de laisser sa gentillesse de côté et de fermer son coeur. Chose qu'elle avait maintenu jusqu'à ses seize ans. Vu qu'après ses seize ans, elle rencontra Heaven et passa le plus clair de son temps avec lui. Tous les jours, elle avait une visite de sa part et quand il ne venait pas la voir, vers la fin c'est elle qui allait lui rendre une visite. Cette année où elle était sortie de son monotone grâce à lui, lui était extrêmement précieuse et elle le savait. Elle savait beaucoup de choses, mais elle fessait aussi semblant d'ignorer énormes d'actions ou autres.

Il se contenta de prendre un sourire amusé, mais Lady préférait largement ça. Après elle se serait sentie encore plus mal à l'aise, il n'avait pas l'air d'avoir remarquer ses légères tâches rouges qui étaient à présent sur ses joues... Heureusement, il aurait surement trouver un truc à redire, elle soupira peut-être de soulagement. Puis Heavan lui pris le bras et la prenant dans ses bras lui murmura une phrase à son oreille. Ses lèvres étant en contact avec son oreille et son souffle tout près également. Il lui dis qu'il pensait avoir compris le mot indispensable, en y repensant elle avait due l'apprendre elle aussi avec lui. Bien que têtue, elle n'est pas prête de l'affirmer tout de suite et encore moins de l'assumer, mais bon il fallait s'y attendre avec notre chère Lady. Enfin bref, elle n'eut même pas le temps de rétorquer, chose qu'elle aurait fait de façon détourner, qu'il bascula en arrière et l’entraînant avec lui. Comme lui, elle se retrouva trempée... Bien que cela n'avait pas l'air de déranger Heaven, l'eau était un peu trop froide pour elle. Qui plus est, elle détestait se retrouver mouillée habillée... c'est désagréable et trop collant pour une fille comme Alice. Sa robe n'était pas blanche, mais celle-ci était d'un violet clair et à certains endroits, cela devenait un peu -mais un peu hein!- transparent. Sur le coup elle aurait pu le frapper rien que pour lui faire comprendre son geste. Malheureusement pour elle, il n'avait pas terminer de ce venger. Il plongea régulièrement sa tête dans l'eau... Après avoir dis que cela fessait longtemps qu'il n'avait pas embêter une fille. Lui laissant des récupération, cela dura une bonne dizaine de minutes... Avec un autre garçon ou même une autre fille, elle aurait arrêtée tout de suite la personne et lui aurait refais le portrait... Mais avec Heaven, c'était différent, il était autoriser à des choses que d'autres n'avait guère le droit. Quand il la lâcha, Lady était prête à lui en faire voir de toutes couleurs, mais vraiment de toutes !


« - Tu sais ma belle, j'en ai pas encore fini avec toi... méchante tricheuse ! »

Il était réellement mal placé pour avoir dis "sale tricheuse", car après tout, c'était le moyen qu'il utilisait régulièrement pour arrivé à ses fins. Il ne pouvait pas nier, il était identique à Lady sur ce point là. Il n'avait pas fini de jouer et bien temps mieux ! Elle n'en avait pas terminer non plus, il me semble avoir dit qu'elle allait lui faire rattraper cette année d'absence et elle le fera à la perfection. Il était loin d'être bête et elle était loin de l'être elle aussi... Une combinaison parfaite entre les deux et à la fois explosif. Il était à même niveau et ce jeu allait durer longtemps, oui très longtemps. Elle en était, néanmoins vraiment contente. ¨Pour elle rester seul avec Heaven, que se soit pour des coups bas ou non était la seule chose qui comptais... Vraiment, elle avait pris conscience que bien trop tard de ses sentiments et elle n'allait pas le laisser filer maintenant... Bien qu'elle sait qu'il ne partira plus.

Un peu sonné, elle repris doucement ses esprits, c'est qu'il ne l'avait pas louper. Elle venait de faire connaissance avec l'eau de la fontaine pendant une bonnes dizaines de minutes. Le frappant, mais de façon comme avant, c'est-à-dire amical. Elle ne le frappa pas comme la gifle du début, ça ne servait à rien là ça n'en valait pas le coup... Elle préférait en profiter d'une autre manière.


- Tu es mal placé pour parler je te signale ! Non, mais je vous jure... N'importe quoi...

Elle regardait Heaven dans les yeux et tourna la tête d'un coup, comme pour montrer une gêne immense, elle avait fait apparaître de magnifiques rougeurs sur ses douces joues. Elle s'approchant de nouveau de Heaven.. Les bras autour de lui, mais elle ne tenta rien. Fessant mine d'un air "pas habituée". Lady n'est pas une actrice et n'a pas pour talent la comédie... Néanmoins elle est extrêmement douée en tant qu'actrice. Elle a quand même réussit à berner énormément de gens dans sa vie, tel que ses parents et ses ex-amies délinquantes. Aujourd'hui ça serait comédie sur comédie et Heaven devra réussir à comprendre où sinon il aurait le droit à la belle surprise de notre Lady. Elle avait pleins d'idées en tête pour le garçon de ses rêves qui se trouvait face à elle. Si elle lui avait manqué -chose qu'elle ne doute en rien- il n'allait pas être déçue de la revoir. Elle l'avait dit, à leurs retrouvailles, elle lui ferait sa fête. Pourtant on ne sait jamais de quoi est fait le lendemain et il se trouve qu'elle risquerait de tomber facilement dans son piège. Etant donc à son cou elle repris.

- L'eau est bien trop froide, mais la chaleur que tu dégage dépasse la température de l'eau alors tu n'as pas intérêt à me lâcher !

Elle lui ordonnait ? En effet, Alice lui ordonnait beaucoup de choses bien qu'il n'en respecte pas beaucoup et qu'il finisse toujours par faire ce qui lui chante, elle avait une idée pour toutes les situations. Elle se posa pas mal de questions en même temps et se demandait quand il parlerait, elle était pressée mais à la fois n’espérait peut-être pas avoir de réponse claire. C'était un peu brouiller dans sa tête. Il était assis en tailleur, elle était à son cou, se plaçant pour faire en sorte d'être mieux au dessus de lui, elle allait lui faire comprendre que ces petits jeux avec lui était devenu un "fantasme" le soir.

- Ça tombe très bien. Je n'ai pas terminer de jouer avec tes nerfs aussi... J'ai pleins de belles surprises pour toi. Reprit-elle.

Vraiment, elle a bien fait de revenir le voir à la pension prodiges... Jamais elle n'aurait pensé se sentir aussi bien et contente après l'avoir revu simplement.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Dim 18 Sep - 8:12

Alice répondit de façon... tout à fait ordinaire. Venant d'elle, il était normal qu'Heaven se prenne des coups, bien moins conséquents que la gifle qu'il avait reçue quelques instants auparavant. Malgré le fait qu'elles soient relativement fortes, les tapes que lui donnait Lady ne lui firent pas le même effet que le premier coup qu'elle lui avait donné lors de leurs retrouvailles. D'ailleurs, celles là étaient presque agréables, si l'on puis-dire. Elle lui fit également remarqué qu'il était mal placé pour parler de tricherie, ce qui n'était pas faux, en soi. D'ailleurs, il ne comptait même plus le nombre de fois où il avait usé de l'uns de ses atouts pour faire payer à la brunette. Il sourit devant une telle réponse et acquiesça joyeusement, avant de remarquer qu'elle le regardait avec attention. Il soutint un instant son regard, incapable s'arrêter de contempler les magnifiques iris azur de la jeune femme. Pétillants toujours d'assurance et de confiance en soi, ils arboraient un tel éclat que c'en devenait troublant, à un tel point qu'il ne remarqua pas encore la petite teinte rosée qu'avaient pris les joues de Lady. Il sentit soudainement les bras de la rebelle s'enrouler autour de son cou, et réprima un frisson. L'air assuré d'Alice disparut pour laisser place à une expression gênée, qui lui allait presque aussi bien que son visage ordinaire... Elle était une bonne actrice, et même si beaucoup d'individus la dépassaient dans ce domaine, il fallait quand même avouer qu'elle était douée. Malheureusement, elle ne saurait pas jouer avec ce genre de choses devant Heaven, car il la connaissait trop bien pour tomber dans le panneau. Dans toutes les circonstances elle avait su maitriser ses sentiments, et ça ne changerait pas... malgré le fait que la chemise désormais transparente d'Heaven laissait voir la majeure partie de son torse parfaitement bien dessiné après de nombreuses années passées à l'entretenir. La robe d'Alice était opaque à beaucoup d'endroits, mais il y avait tout de même quelques parties non cachées par le tissu qui avait perdu un peu à cause de l'eau.

« - L'eau est bien trop froide, mais la chaleur que tu dégage dépasse la température de l'eau alors tu n'as pas intérêt à me lâcher !
- Crois-moi, je ne compte pas te lâcher de si tôt. Mais si tu veux, je connais d'autres moyens de te réchauffer, et ce assez rapidement...
répondit-il en rentrant dans son jeu, la voix pleine de sous-entendus. »

D'accord, il n'irait pas trop loin avec elle, et Alice le savait. Juste des paroles, de petites approches par-ci par-là... mais il n'irait pas jusqu'a la brusquer, car même si elle se montrait forte et pleine d'entrain, il la savait fragile. Derrière ce masque de supériorité et de prétention se cachait une âme esseulée, et il avait été le premier à l'avoir compris, et c'était pourquoi elle s'était ouverte à lui malgré le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, au. début. Il était parvenu à persévérer assez pour qu'elle lui fasse confiance, et qu'elle comprenne qu'il n'était pas aussi brutal qu'il le montrait au reste du monde. Même s'il était de nature susceptible et bagarreuse, il avait se montrer doux quand il le fallait, et ce naturellement.
Toujours assis dans la fontaine, Alice penchée sur lui, Heaven toisait sans se lasser le magnifique visage de l'objet de ses pensées, qui finissait toujours par avoir raison de lui. Combien de fois avait-il espéré qu'elle vienne le rejoindre un jour, dans cette pension où il s'ennuyait à mourir un peu plus chaque heure ? Son arrivée soudaine avait mis de la couleur dans sa vie, tel le soleil après la nuit. Cette année passée loin d'elle avait compte comme la plus longue nuit qu'il n'ait jamais passée, et la revoir l'avait mis d'une humeur allègre. Tout dans Alice lui plaisait, de son regard supérieur à sa voix d'ange, tout.

« - Ça tombe très bien. Je n'ai pas terminer de jouer avec tes nerfs aussi... J'ai pleins de belles surprises pour toi,
reprit finalement Alice, tirant Heaven de ses pensées.
- J'ai hâte de les découvrir,
répondit-il en souriant. »

Il rapprocha son visage du sien, jusqu'à ce que finalement leurs fronts respectifs entrent en contact. Bien évidemment, le fait qu'elle soit penchée ainsi sur lui avait eu un effets assez troublant, mais pas assez pour le déstabiliser. S'il avait réussi durant toutes ces années à tricher en utilisant ce genre d'approches, il n'allait pas se défiler sous prétexte que c'était elle qui avait pris l'initiative de le faire en premier. Elle avait envie de jouer, quoi de plus normal après tout, puisqu'elle avait dû passer une année entière sans lui, à s'ennuyer ferme. Plus de coups foireux, plus de garçon à embêter... elle avait même continué a stopper ses délinquances ! Comme quoi, Heaven avait un effet plutôt bénéfique sur elle.
L'eau de la fontaine était gelée, et il savait pertinemment que Lady n'aimait vraiment pas l'eau quand elle était habillée -oui, ce n'était pas la première fois qu'ils se trouvaient tous les deux complètement trempés et en vêtements de ville- alors il décida de sortir. Il la prit par la taille et la balança par dessus son épaule, avant de se relever comme si de rien était et d'enjamber la rambarde de la fontaine, sous les protestations de la jeune rebelle. Leurs vêtements étaient complètement mouillés et pesaient vraiment lourd, mais il fit avec -de toute façon, il n'allait pas se défiler sachant qu'il était un sportif de première classe- et ajouta à la cargaison la boite de son violon.

« - J'vais te faire visiter les bâtiments !
déclara-t-il d'un ton enjoué. »

Heaven sentait qu'elle mourrait de froid, et c'était en partie pour cette raison qu'il se dirigea en premier temps vers les dortoirs. Un élève de sa classe, qui passait par-là, les regarda un instant d'un air étonné, et le brun en profita pour lui ordonner de poser son violon dans sa chambre. Le bonhomme s'exécuta et Heaven et Alice furent enfin tranquilles. Faire un tour dans le dortoir des filles ne serait pas une bonne idée, sachant qu'il allait sûrement se prendre des coups... en plus de ceux de Lady. Il la posa au sol et la regarda droit dans les yeux. Elle n'était pas contente, certes, mais il n'allait pas la laisser attraper une pneumonie, car même s'il aimait l'embêter, lui faire du mal était contraire à ses principes.... surtout pas à elle. Même si Heaven était certifié comme étant un garçon violent et impulsif, Alice était sans doute l'exception qui échappait toujours à la règle. Elle l'énervait, parfois, mais il ne la frapperait jamais aussi sérieusement qu'il frapperait un individu ayant eu la mauvaise idée de l'énerver.

« - J'ai pas envie de tomber malade, ce serait trop dommage... va te sécher et on se retrouve ici dans une demi-heure ! »

Elle lui avait donne un ordre, il lui rendait la monnaie de sa pièce. Un caractère un peu juvénile qu'ils possédaient tous les deux. Il savait de toute façon qu'elle serait obligée de s'exécuter, puisqu'elle-même haïssait être mouillée. Cependant, peut être serait elle capable de rester plantée ici, préférant ne pas obéir. Oui, son caractère était comme ça, elle était indomptable et il le savait. Il lui sourit, se pencha sur elle comme s'il allait l'embrasser mais dévia finalement sa trajectoire initiale pour lui faire un simple bisou sur la joue. Il recula vivement, tout sourire, et prit la direction de sa chambre, sans se retourner un seule fois. Oui, elle allait être énervée quand il reviendrait, mais tant pis pour lui, au moins il aura eu ce qu'il voulait !
Sa chemise à présent transparente lui collait d'une façon désagréable au corps, de même que son jeans et ses chaussettes. Il prit, dans son armoire, un ensemble au hasard composé d'un T-shirt noir, d'un jeans foncé et des chaussures similaires à celles qu'il avait prises plus tôt. Il mit un certain temps à ôter ses vêtements trempés, mais y parvint au bout d'une dizaine de minutes et prit le temps de prendre une douche rapide. Il eut tout juste le temps de se sécher et de s'habiller, que la demi-heure passa, et il rejoignit bientôt le point de rendez-vous. Alice n'était pas encore arrivée... quoi de plus normal quand on savait qu'elle était une femme ! Il patienta un moment, réfléchissant à ce qu'ils pourraient bien faire de leur après-midi. Visiter un peu les lieux ne serait pas une mauvaise idée, mais avec un temps pareil, Heaven savait que tous les élèves se trouvaient dans le parc, occupé à se prélasser en compagnie de leurs moitié. Il y avait un tas de couples au pensionnat Prodiges, et tous les célibataires avaient une raison: soit ils étaient trop moches, trop chiants, trop méchants, soit, comme Heaven, leurs cœurs étaient déjà pris. Car oui, il était toujours bel et bien amoureux d'Alice, quoiqu'il puisse en dire. Elle lui avait pris son cœur et jamais elle ne le lui rendrait, c'était comme ça.
Des bruits de pas de firent entendre, au milieu du silence des couloirs déserts.

« - T'as faim ?
déclara-t-il en souriant. »

Il était aux alentours de midi et demi, et Heaven n'avait pas déjeuné durant la matinée -sachant que sa journée avait commencé à onze heures- et à présent, il avait peut être besoin d'avaler quelque chose de plus consistant que l'eau de la fontaine. Il ignorait depuis combien de temps Lady n'avait pas mangé, mais sachant qu'elle avait pris l'avion, peut être était elle levée depuis quatre ou cinq heures. 

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Mar 20 Sep - 22:05

Lorsqu’Alice avait pris ce petit jeu de fille un peu plus gênée, cela n'était que de l'ironie. Une petite pointe de sarcasme qui allait avec son ordre. Interdiction de la lâcher, elle lui avait dit... Parce qu'elle en avait envie, cette remarque était valable pour la fontaine. Cette phrase avait pourtant un sous-entendu qu'elle n'est pas prête d'avouer. Quand elle disait qu'il ne devait pas la lâcher, elle parlait de en général... Elle lui ordonnait de plus partir et de rester avec elle quoi qu'il arrive. Le comprendrait-il ? Surement ou peut-être pas, qui sait ? Lady avait son idée mais pas question de commenter. Penchée sur lui, elle n'avait aucunes mauvaises intentions de son esprit qui est pourtant assez 'pervers'. On ne dirais peut-être pas en la regardant, mais elle pourrait vous surprendre ! Ne jamais se fier aux apparences... C'est la première règle du cycle de la vie. Preuve faites, qui pourrait s'imaginer qu'il y a deux ans Lady était une riche et une délinquante à la fois ? Personnes ! C'est bien pour ça que son secret n'a jamais été dévoilé ni découvert... Sauf par une personne. Celui qui est en ce moment-même dans ses bras. Beaucoup sont ici pour leur grand talent d'acteur, personnellement pour Alice il sont là pour rien. Pour la simple raison que berné les gens est si facile. Lady est une grande manipulatrice et sait jouer de ses charmes quand il le faut, la comédie elle la pratique depuis enfant et pourtant ce n'est pas son talent ! Leurs regards se croissait, hypnotisé par le visage d'Heaven, elle ne voulait pas détourner le regard. Lady est de nature franche et directe, ce n'est que rarement qu'elle tournera le regard sachez-le. Suite à son ordre Heaven lui répondit de façon... Encore plus troublante. Une phrase pleine de sous-entendus qu'elle compris tout de suite et qui ne la laissa pas indifférente. Ce genre de phrase fait beaucoup d'effet selon les personnes, en général Alice n'en a rien à faire mais quand ça vient de la personne la plus chère à ses yeux, forcement ça fait tilt.

Par la suite il dit avec le sourire qu'il avait simplement hâte de découvrir ses petites surprises. Hé bien il ne serait pas déçu. Lady fait souvent des coups tordus et spécialement pour lui. Oui Heaven qui possède une grande place dans le coeur de notre rebelle avait beaucoup de privilège. Il avait le droit aux avant-premières de tout ces coups. On peut réellement dire qu'Heaven est quelqu'un de spécial pour cette demoiselle. Que dire de plus, elle tenait à lui et le revoir ne la remplissait que de plaisir, si bien qu'elle ne lui avait pas donné la raclée de sa vie, qu'elle s'était pourtant fixée au départ. C'était un défis qu'elle avait du mal à relevé... Contrairement à d'habitude. L'oublier complètement et lui faire regretter ou alors retomber dans sa violente passion qui la relit à lui... Lorsqu'elle était seule, elle était sur qu'elle lui ferais regretter, elle était sur que la première solution était la meilleure. Néanmoins plus le temps passait et plus elle doutait et pardonnait... Plus l'envie de le revoir, de le retoucher encore et encore montait, elle retombait doucement d'où elle souhaitait s'enfuir. Fugue contre l'amour qu'elle avait beaucoup de mal a accepter.. Coeur fragile et dévasté par la solitude et l'ennuis, elle n'exprimait pas bien ses sentiments. Seul Heaven y avait le droit, seul personne a laquelle elle s'était ouverte ! Oui il avait beaucoup de privilège et pourtant au départ, son air prétentieux et son vantardise l'agaçait plus que tout. La vie fait toujours les choses à sa manière et se fiche d'attirer deux opposés ou deux personnes aux caractères presque identique et parfois pas très compatible. Oui deux personnes provocante, au air supérieur, de force presque égale, de tricherie identique... Deux âmes rebelles. Ce n'est pas vraiment compatible et souvent beaucoup d'embrouille et de dispute, c'est aussi difficile que facile et pourtant ils étaient plus complices que vous ne le serez jamais dans votre vie.

Heaven la pris finalement par la taille et la mis sur son épaule. Lady se débattait, elle savait marcher et n'aimait pas qu'on fasse les choses à sa place. Surtout que là ... Il avait l'avantage, elle était beaucoup troublé par leurs retrouvailles, plus qu'elle ne le pensait. Quand il enjamba la fontaine Lady avait repris.


<< -Laisse-moi descendre ! Je peux marcher toute seule, sur un ton râleuse.
- J'vais te faire visiter les bâtiments ! déclara-t-il d'un ton enjoué.
- Hey ! Mais tu m'écoutes à la fin. Reprit-elle. »

Il l'avait ignorer en beauté... Mais pire encore par la suite, sur le trajet en direction de l'établissement, il n'avait toujours pas écouter et ne lui avait pas répondu. Pas contente elle continuait de le frapper pour qu'il la lâche, mauvaise prise il ne la lâchait toujours pas... C'était réellement le seul qui pouvait se permettre ça. Si ça avait été une toute autre personne, elle lui aurait régler son compte dans la seconde. Pourquoi n'arrive-t-elle pas à garder entièrement son 'sang-froid' avec lui... Elle est surement bien trop attiré par lui. Direction les Dortoirs, une fois arrivée sur place il déposa enfin Lady sur le sol. Pas trop tôt ce disait-elle. Il la déposa et lui ordonna le programme... Un ordre.. À lady ? Cela fessait bien longtemps que ce n'était pas arrivé. Encore une fois seul lui pouvait se le permettre sans s'en sortir trop mal. Il devait se retrouver ici dans une demi-heure. La bonne blague. Alice mettra plus de temps à se préparer et suite à cet ordre elle allait traîner d'avantage. Elle se doutait bien de pourquoi il n'allait pas plus loin dans le dortoir des filles, on en connait jamais leurs réactions et Alice savait que plusieurs le frapperais pour qu'il sorte. Le seul hic et qu'elle interviendrait. Elle se réserve le seul droit de frapper ce beau jeune homme. Les autres filles n'avaient pas à le toucher... Jalouse ? Oh que oui, même si elle le cachait. Alice peut se montrer très possessif et encore plus avec Heaven, elle considère qu'il lui appartient et ne supporte pas qu'on tente de lui prendre ou de le toucher : 'Chasse gardée' vous connaissez ? Et bien c'est le cas ici. Il s'avança près de son visage, comme elle le lui avait fait à la fontaine. Pourtant il dévia sa trajectoire. Tant mieux pour lui, Alice aurait peut-être réagis de façon 'abuser'. Hors au plus fond d'elle, c'est ce qu'elle souhaitait.

Se rendant dans sa chambre, elle prenait son temps. Retirant avec beaucoup de mal cet vêtements et priant pour qu'il ne soit pas fichu à vie. Une bonne douche d'eau chaude, le contact de l'eau froide elle n'aimait décidément pas ça ! Une fois sortit d'une douche qui avait du durer quinze minutes, elle ne se préoccupait pas de l'heure. Préparant une nouvelle tenue, robe blanche cette fois.. Petite robe légère avec des rebords et des boutons de couleurs violet. Sa couleurs préférée. Elle jeta un coup d'oeil, cinq minutes de retard, pas grave elle n'écouterait pas son ordre réellement. Se coiffant un peu mieux que ça et mettant ses talons violets pour rappeler les boutons de sa magnifique robe qui lui avait coûter une fortune, il n'avait pas intérêt à l'abîmer ! Elle pris le couloir et se dirigea vers le lieu de rendez-vous, plu de trente minutes de retards. Il n'avait pas intérêt à commenter, elle était assez énervée pour le moment. Mais elle savait une chose... Elle savait qu'il l'attendrait plus de deux heures si il le fallait et c'est ça qu'elle aimait chez lui. Enfin une des choses qu'elle aimait chez lui, car elle.. Elle l'aime tout simplement et entièrement. Il eu l'air de l'entendre arrivée, forcement avec ses talons dans un couloirs désert...


« - T'as faim ?
déclara-t-il en souriant.
- Hmm, tu ne voulais pas me faire visité le pensionnat ? Répondit-elle.»

En y repensant celle-ci n'avait pas manger depuis... Plus de cinq heures, mais ayant l'habitude de ne pas beaucoup manger, elle ne fessait pas très attention. Regardant le couloir complètement vide, elle trouvait ça bien -être tranquille avec le garçon de sa vie, c'est forcement une chose qu'elle adore- et c'est avec un sourire en retour qu'elle répondit de nouveau, de façon moins 'ironique' on va dire. Elle le regardait dans le syeux maintenant, comptemplant son visage qui lui avait terriblement manqué, le seul souvenir était un photo qu'elle avait de lui. Même si elle préférait largement le vrai et non une simple image.


- Oui, allons manger ! Je meurs de faim, j'ai déjà repéré des petits endroits dont la caféte ! Tu me suis.

Lui attrapant le bras et ensuite la main, elle le tirait au départ vers l'endroit où elle pensait que c'était. Bonne mémoire, elle se souvenait du chemin. Pas de chance... Ce n'était pas le bon endroit. Elle n'était la que depuis ce matin, faut pas juger, mais voyons le bon côté des choses... ça fait une promenade gratuite. En plus elle avait pris des chemins bizarre ! Elle n'avait pas repéré grand-chose finalement, mais ça l'amusait de faire ça... Se perdre avec Heaven; c'est toujours marrant. C'est finalement lui qui repris le chemin. Le suivant elle regardait les alentours pour mieux se repéré dès le départ, mais surtout pour trouver les points qu'elle utiliserais pour dormir, lire ou encore chanter pendant les heures de cours où Heaven se rendrait. Elle repris la parole un peu amusé toujours en suivant Heaven qu'elle tenait par la main.

- Tu m'invites n'est-ce pas !

Ce n'était même pas une question, elle l'affirma... Sans gêne, Lady est de nature franche et ose dire ce qu'elle pense par rapport à la population de maintenant, à la nouvelle génération. Se demandant, s'il allait protester ou si il ne réagirait pas ce qui est fort possible...

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Lun 26 Sep - 20:43

« - Hm, tu ne voulais pas me faire visiter le pensionnat ?
répondit-elle. »

Oui, effectivement, c'était ce qu'il avait dit... sauf que là, il crevait de faim. Au départ, il voulut répondre quelque chose, mais aucun son ne sortit de sa gorge, sans qu'il sache pourquoi. Ses yeux étaient rivés sur sa princesse, et il aurait pu rester une éternité à la contempler ainsi. Elle lui avait tellement manqué, que même lui n'arrivait pas à évaluer la quantité de joie qu'il avait éprouvé en la revoyant. Ses cheveux avaient vraiment poussé en une année, et elle avait légèrement grandi, mais comme lui avait fait de même, la différence de taille était toujours aussi flagrante.
Elle ne lui laissa pas le loisir de continuer de l'admirer car elle avoua mourir de faim, ainsi qu'avoir repéré de petits endroits à la cafète. En lui ordonnant de la suivre, elle lui agrippa le bras et le tira derrière elle. Il se laissa faire même s'il avait remarqué qu'elle se trompait de direction... Tant pis ! Se perdre était amusant, mais avec une jolie brune comme Alice, c'était encore mieux. De toute façon, il retrouverait forcément le chemin alors c'était plutôt comme une promenade à deux, dans les couloirs du pensionnat.
Il finit par prendre la tête du duo, elle toujours accrochée à lui. En prenant la direction de la cafétéria, il sourit en entendant l'affirmation qu'elle poussa plus tard.

« - Tu m'invites n'est-ce pas !
- J'ai pas le choix, de toute façon,
répondit-il en souriant. »

Ce qui était d'ordinaire une question sonnait comme un ordre, mais cette façon de parler était propre à la rebelle. Elle lui agrippa le bras et ils prirent tous deux la route de la cafétéria du pensionnat, qui était semblable à celles que l'on trouvait dans son pays natal, et il n'avait été dépaysé qu'au côté de la nourriture, qu'il n'avait pas tout à fait réussi à adopter.
Finalement, ils n'étaient pas aussi loin de la cafétéria qu'il ne le pensait, et ils atteignirent très rapidement le bâtiment où de nombreux élèves devaient être déjà présents. Heaven poussa la porte de la cafétéria, et vit sans étonnement que de nombreuses têtes familières étaient présentes, et il soupira. Comment arrivaient-ils tous à se lever aux aurores, alors que lui était incapable de se réveiller avant onze heures ? Les cours de la matinée étaient un supplice pour lui, si bien qu'il ne parvenait pas à les suivre correctement. Passé un certain laps de temps à somnoler, il finissait par reprendre un rythme normal et l'après-midi était garantie.
Pour en revenir à la réalité, Heaven entraîna Alice avec lui, attrapant au passage deux plateaux, dont un qu'il tendit à sa rebelle préférée. Il s'avança ensuite afin de prendre le repas que lui tendait la cuisinière, et sans se retourner pour voir les réactions d'Alice au sujet de ce qu'on allait lui faire manger, il prit place à une table composée de deux places face à face et attendit que la rebelle se pose avec lui. Aujourd'hui, il y avait du riz et du porc caramélisé... une recette typiquement asiatique qu'Heaven appréciait assez. Il prit la fourchette et entreprit de commencer son repas, puisque contrairement à beaucoup de coutumes occidentales, il n'y avait pas d'entrée aujourd'hui. Il regarda alors Alice et sourit, avant de déclarer après avoir avalé sa première bouchée.

« - Alors, tu veux commencer par où, ensuite ? »

On lui avait appris à toujours demander a une dame son avis au sujet de la direction à prendre... mais pas forcément de respecter ses souhaits. Malgré son éducation assez noble, Heaven était plutôt du genre impulsif, toujours à prendre des décisions tout seul malgré sa tendance à demander l'avis des autres avant. Le sportif regarda autour de lui et ne fut pas étonné de voir un grand nombre de regards peser sur lui. Depuis qu'il était arrivé au pensionnat, il avait eu sa réputation de 'sportif charismatique', d'une gentillesse sans égale malgré son ego sur-dimensionné. C'était ce qui faisait son charme, après tout. Les sportifs du pensionnat étaient la première cible des avances des filles, car beaucoup d'entre eux étaient de beau gosses bien foutus... ce qui était bien évidemment le cas d'Heaven. D'ordinaire, il mangeait avec une bande de garçons, accompagnés de deux ou trois filles de temps à autres, mais jamais personne ne l'avait vu déjeuner en tête-à-tête avec une demoiselle. Malgré toutes les déclarations qu'on lui avait faites, le brun était resté fidèle à sa Lady, et n'avait jamais accepté ne serait-ce qu'un simple rendez-vous. Orgueilleux, peut être, mais fidèle, encore plus.
Deux garçons vinrent le saluer, salut qu'Heaven leur rendit avec un sourire ou une tape amicale. Il était assez populaire dans le pensionnat, comme beaucoup de personnages présents dans le groupe des sportifs Prodiges.

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Lun 10 Oct - 5:47

«- J'ai pas le choix, de toute façon,
répondit-il en souriant. »

Il n'avait pas tord effectivement. Elle ne lui laissa guère le choix, mais pour elle sa fonctionnais comme ça. Qui plus est, pour elle, c'était un peu une récompense ou un cadeau, il pouvait bien faire ça non ? Peut-être pour se faire d'avantage pardonné, bien que ce n'est pas véritablement les vraies pensées d'Alice. Une peu trop confuse à son gout la belle demoiselle. Elle ne parvenait pas tout à fait à être claire. Troublé entre le fait de revoir son prince, à la fois contente, excitée, intimidée, énervée, etc... Cela ne lui était pas très facile bien que rien ne paraissait. Elle déteste ces moments de confusion, car ressentir autant de chose n'est pas dans ses habitude, mais ça il n'y a vraiment qu'Heaven pour la mettre dans cet état. La vie est parfois étrange et reste souvent un mystère complet pour la jeune rebelle, elle a beau être doté de ce qu'on appelle une grande intelligence, elle ne comprends pas souvent les mauvais tours de la vie. Pourquoi était-elle aussi troubler quand Heaven est à ses côtés ? Pourquoi n'avait-elle pas réussit à l'oublier et quand il la recontacter, ne l'avait-elle pas laisser ? Tout ces choses insignifiantes... Elle n'arrivait qu'avec ce beau garçon pour lequel avait naquit autrefois un sentiment qu'elle n'avait jamais cru pouvoir un jour éprouvée. Après tout, se battre était, avant, la seule chose qui lui plaisait car recevoir des coups ou en donner la rassurait... La protégeait... Mais surtout la défoulait. Elle qui réclamait sans cesse un adversaire plus fort qu'elle pour qu'elle puisse recevoir des coups qui lui ferait oublié sa rancoeur et ses sentiments de douleur qu'elle possédait avant sa rencontre avec le garçon de sa vie. Un beau jour, cet adversaire qu'elle attendait tant c'était finalement présenter à elle. Il était là pour une vengeance, mais aussi pour le coeur de la belle. Chose qui l'avait extrêmement surprise à l'époque -oui bon d'accords ça fait que deux ans mais quand même- et qu'elle avait clairement refuser, mais le temps joues pas mal de tour et petit à petit il finissait par obtenir ce qu'il désirait... Bien que suite à son départ, cela n'avait donner à rien. Aujourd'hui Alice éprouve toujours quelque chose pour ce garçon aux airs prétentieux... Après tout, elle n'a pensée qu'à lui depuis un an maintenant.

Heave, ce garçon au corps parfait, à la voix magnifique, au caractère particulier, avait repris la marche que Alice avait perdue facilement. Lui agrippant toujours le bras, cette fois-ci elle ne comptait pas le laissait partir et cela qu'il le veuille ou non. Pas deux fois, elle ne le supporterait pas tout simplement. Finalement la cafétéria n'était pas si loin, c'est bien dommage cette petite ballade plaisait bien à la rebelle. Elle suivait Heaven, ne le lâchant pas. Pas qu'elle soit intimidée, bien au contraire arriver devant tout une sella rempli, elle adorait et en particulier car elle avait l'habitude de recevoir des regards de tout genre. Elle ne passait pas vraiment inaperçue, mais accompagner d'Heaven en plus... ça promettait. Ce dernier lui pris les deux plateau qu'elle pris par la suite une fois le plat posé dessus.. Elle n'avait pas pour habitude de manger dans une caféte', elle qui avait l'habitude de sa nourriture personnelle ou encore des grands restaurant. Oui elle s'amusait à faire payer ses parents chaque jours, bien que cela n'avait pas l'air de les dérangés alors autant en profiter. N'allant pas à l'école et ne suivant pas les cours, manger ici était pour elle une première, mais ça n'avait rien de bien compliqué. Heaven pris une table à deux, face à face. Une fois qu'Alice s'installa, il en fit de même. Plus elle le regardait plus elle savait pourquoi elle n'avait put se passer de lui. Ce garçon... Il est simplement devenu sa raison de vivre en quelque sorte. Comment cela était-il arrivé, c'est de nouveau un mauvais -ou bon- coup du temps et de la vie réunit. Elle regardait son plat perplexe, elle ne connaissait pas ce plat... Elle vient seulement d'arriver au japon. Elle arrivait tout juste de l'Angleterre. Elle regarda Heaven qui entama sa première fourchette et qui lui dit par la suite.

« - Alors, tu veux commencer par où, ensuite ? »

Bonne question, elle n'en avait aucune idée. Mais avant de lui répondre, son regard se dirigeait dans toute la salle. Nombreux était les regards qui se posaient sur le beau Heaven. Et bien trop de filles surtout... Ce qui déplaisait fortement à Lady, n'oublions pas qu'elle est du genre jalouse et qu'elle se trouve aussi être possessive. En même temps, elle en profitait toujours pour un petit regard qui narguait celles qui continuaient de poser son regard sur lui. Un simple avertissement de sa part voyons. Simplement un magnifique regard amical qui leurs disait clairement : « Il est à moi. » Heaven est une beau garçon, bien qu'il soit très prétentieux il est tout aussi gentil... Forcement il devait avoir une magnifique réputation ici, un an qu'il est ici forcement il devait être pas mal connu. D'ailleurs.. Pour être inscrit ici il faut un talent... Alice se pose des question sur ce qu'avait pu choisir le cher Heaven. Il avait plusieurs catégorie qui s'ouvrait à lui ! Il n'avait que l’embarras du choix. Deux potes vinrent alors le saluer, salut qu'il leurs rendit d'un geste de la main et d'un sourire. Ah, ce sourire.. Combien de fois l'avait-elle contempler ? Elle-même ne compte plus les fois où son regard ses poser sur se dernier.

Elle se décida finalement a prendre une bouchée de ce plat qu'elle découvrait. Une viande au goût caramélisée... Étrange pour Alice, mais elle appréciait assez le rendu. Ce n'était pas si mauvais, bien qu'elle préfère ses plat anglais. Alice est fine et bien formé... Et pourtant il lui arrive de parfois manger plus qu'on ne le pense or elle n'a jamais pris un kilos en trop. C'est pratique pour elle qui adore la nourriture et qui prend soin d'elle-même. Bien évidement ce que préfère cette jeune fille c'est les déserts et les friandises. Elle en raffole bien qu'on ne dirait pas en la voyait ! Elle se souvient de la première réaction d'Heaven à ce propos, ce jour-là c'était vraiment amusant, bien qu'il lui avait fait une remarque bien assaisonner. Cette habitude de toujours ce disputer, elle était constamment présente mais bizarrement c'était bien mieux ainsi. Elle se décida enfin à répondre à ce dernier.


« - Hmm... Je ne sais pas. J'ignore ce qui se trouve dans la pension, alors je n'ai pas vraiment d'idée. »

Elle se souvent avoir vaguement jeter un oeil au plan, mais elle s'était arrêtez au parc qu'elle avait rejoins par la suite et où elle avait retrouver Heaven avec un séjour dans la fontaine en prime. Elle ne fessait plus attention aux autres, son intention était alors concentré sur ce jeune homme qui fessait chavirer son coeur. Elle était curieuse et se demandait dans quelle catégorie il était. Si bien qu'elle lui posa la question par la suite. Ayant pris d'autres petites bouchées avant.

« - Tu t'es inscris avec quel compétence Heaven ? Le violon ? »

Elle était là, après plusieurs arrangement car son ' Talent ' elle aimait le gardée pour elle et elle seule. Il n'y avait qu'un personne au courant et je vous le donne en mille : C'était Heaven. Le seul au courant. Même les professeurs ignorent son Don car elle le cache simplement, disait que sa vie privée de regarde personne et qu'ils n'ont pas besoin de savoir en quoi elle est douée. De toute façon elle n'assiste pas au cours alors savoir ce talent ou non ne reviendrait au même. Quand elle repris la parole une dernière fois.

« - Ah si ! Je me souviens, il y a bien un planétarium ici n'est-ce pas ? C'est la-bas que je veux aller. Bien qu'il serait plus judicieux d'y aller un soir plutôt qu'un après-midi. »

Le ciel, les étoiles, la lune tout ça sont des choses qui passionnent littéralement la belle demoiselle. S'extraire de ce monde en regardant la nuit envoûtante, combien de fois l'avait fait ? S'endormir sur les genoux de Heaven en regardant un coup son regard l'autre la lune, combien de fois l'avait-elle fait également ? Il y avait tant de choses qu'elle adorait faire le soir. Ce moment de magie qu'elle adore. Les constellations et tout le blabla elle aime ça. Quand elle était une délinquante, c'est ses moments là qu'elle espérait plus que tout dans la journée. Le moment où elle s'arrêterait de se battre et ou son regard se poserait sur le doux voile du soir... C'est ce qu'elle adorait faire. Jusqu'à l'arrivée d'Heaven.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Mer 19 Oct - 22:33

La rebelle répondit, après un court moment d'hésitation, qu'elle ne savait pas. Évidemment, elle n'avait pas eu le temps d'apprendre le plan du pensionnat, puisqu'elle venait tout juste d'arriver. Ignorer, ne pas savoir... elle n'aimait pas ça, mais il fallait parfois faire avec, car les conditions l'y obligeaient de temps en temps. Elle était intelligente, et Heaven se demander si ce n'etait pas avec cette capacité que la brune s'était inscrite au pensionnat... Quoique, il connaissait cette classe spéciale d'élèves qui cachaient leurs dons. D'ailleurs, l'athlète ne comprenait pas pourquoi ces gens-là cherchaient à dissimuler leurs capacités aux yeux des autres, car lorsqu'on est supérieur, autant le faire savoir, non ?
Alice, elle, c'était autre chose. Déballer sa vie privée n'était pas dans ses principes, il était donc évident maintenant qu'elle avait choisi la classe des rebelles, et alors qu'il songeait à ça, elle lui posa la question au sujet de lui.

« - Tu t'es inscris avec quel compétence Heaven ? Le violon ?
- Tu rigoles, les musiciens sont pas assez pris au sérieux, ici,
plaisanta le beau brun.
Non, en fait je suis répertorié comme un sportif.... spécialisé dans l'athlétisme mais aussi très bon dans les autres sports. »

Alice le connaissait bien, et devait donc s'attendre à ce qu'il vante ses qualités par la même occasion. Il ne pouvait s'en empêcher, car c'était dans sa nature.
Cette histoire de prise au sérieux des musiciens n'était qu'un prétexte parmi tant d'autres, car certains musiciens avaient autant de popularité qu'une petite minorité de sportifs... dont Heaven ne faisait pas partie, bien évidemment. Lui était plutôt du genre beau gosse sociable et extraverti, et inutile de préciser qu'il avait pas mal de succès, autant coté garçons que filles, mais jamais une seule fois il n'avait cherché à remplacer sa Lady Alice, malgré les encouragements de ses amis. La rebelle finit par reprendre la parole, secouée par l'illumination soudaine au sujet du planétarium. Ah, on l'avait prévenu. Toutes les filles idolâtraient cette création de l'homme qui projetait les étoiles sur un plafond, même en plein jour, et le sportif n'était pas un grand fan des espaces clos, mais si c'était elle qui le demandait, jamais il ne pourrait refuser... c'était juste contraire à ses principes.

« - Bah, on y fera un tour après manger si tu veux,
répondit-il en prenant son verre d'eau. »

En songeant aux étoiles, il se rappelait des soirées qu'ils avaient passé rien que tous les deux, à la seule différence qu'ils observaient les astres depuis l'herbe d'un parc, commentant leur vie trop monotone. Évidemment, leur rencontre avait été un bon point pour l'un comme pour l'autre, elle apportant un peu d'excitation dans sa vie et lui ayant procuré une touche de piquant dans la sienne. Leurs caractères différents les faisaient se compléter mutuellement, et ce genre de relations étaient toujours les plus fortes.
Il poussa finalement son assiette -désormais complètement terminée- au fond de son plateau et croisa les bras en ébouriffant d'un air fatigué sa chevelure brune aux reflets bleutés. Il aurait mieux fait de se lever plus tard... quoique finalement, il n'aurait peut être pas croisé Alice. Il regarda autour de lui et vit que tout était étrangement calme, contrairement à d'habitude où les élèves étaient sans cesse en train de papoter, s'échangeant les derniers ragots. En parlant de ragots, Heaven et Alice allaient certainement être l'objet des prochains, vu l'air avec lequel tout le monde les regardait. De toute manière, le sportif n'avait que faire de l'avis des autres, car s'afficher en public en compagnie de la charmante demoiselle était loin d'être une chose que l'on cachait aux autres. Si ce n'était pas maintenant, ils finiraient par se faire remarquer un jour ou l'autre, alors autant s'y mettre maintenant.
Alice elle aussi de manger, mais ne termina pas son assiette. Pas étonnant venant d'elle, puisqu'elle avait toujours été du genre à ne manger que très peu, voire pas du tout. Malgré ça, elle se permettait de manger des sucreries à tout bout de champ, sans jamais prendre un seul gramme... certaines personnes avaient plus de chances que d'autres, mais Heaven ne se plaignait pas de sa position à lui, étant un sportif situé dans une categorie haute, il pouvait manger comme il le voulait puisqu'il brulait toutes ces calories en pratiquant sa matière préférée. D'ailleurs, si il avait eu le choix entre être répertorie dans les musiciens ou dans les sportifs, il aurait également choisi le domaine du sport, car son talent au violon était... une chose qu'il ne préférait pas faire partager. Il était doué au violon, autant qu'en sports, mais la pratique de cet instrument était un secret entre lui et elle, secret qu'il ne voulait pas hurler sur tous les toits, évidemment. Pour une fois, il se retenait d'exhiber une de ses qualités, alors il fallait en profiter. Comme Alice, il n'aimait pas déballer sa vie privée, mais quand il s'agissait de se vanter, il ne pouvait s'en empêcher.

Il vit arriver derrière Alice un groupe de filles aux allures de groupies, et il se leva brusquement. Non, sa journée ne serait pas gâchée par de simples filles venues lui courir après, et il serait largement mieux pour elles d'éviter de se frotter de trop près à lui. Si un jour elles venaient à prendre la tête d'Alice, il ne donnait pas cher de leurs peaux. Lady avait beau être une fille, elle avait une grande expérience dans le domaine de la baston de rue, et même si lui avait réussi à lui tenir tête, ce n'était pas le cas de tous -d'ailleurs, il lui semblait qu'il était le seul- et Lady Alice ne plaisantait pas avec ce genre de choses. Il l'entraîna hors de la cafétéria, laissant leurs plateaux sur la table, et même s'ils étaient censés débarrasser, quelqu'un finirait forcément par le faire à leur place. Ce n'était donc pas la principale occupation du garçon, qui conduisit son amie dans le parc, en direction du planétarium. Au fur et à mesure que le temps passait, il se rendait compte qu'il ne rêvait pas, et que l'objet toutes ses pensées étaient bel et bien avec lui, la main dans la sienne. Maintenant qu'il la tenait, il ne comptait plus la lâcher avant un bon moment, et il regretta alors d'être parti sans l'avoir prévenue. Alors qu'ils avançaient dans l'herbe, il finit par lui poser la question qui lui brulait les lèvres depuis un moment.

« - T'as fait quoi pendant un an ? Je veux dire, cote relations... »

Son ton était nettement moins assuré que d'ordinaire, et il se sentait bien stupide, d'être jaloux de la sorte. Même si la question aurait pu être dans le sens où elle avait peut être renoué des liens avec ses amies délinquantes, Heaven était surtout intéressé par la partie où les garçons faisaient irruption. Avait-elle essayé de le remplacer une fois ? C'était surtout ce sous-entendu. Lui était sûr de ses sentiments envers elle, mais il se doutait bien qu'a l'époque où ils passaient du temps ensemble, Alice avait été hésitante. Ce qu'il avait pu constater, c'était une nette amélioration dans leur relation, mais jusqu'à quel point, pour elle ?

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Lady A. Celest
¤ Sweet & Savory ¤

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : Cela dépend...

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lady A. Celest
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Dim 1 Jan - 15:37

La cafétéria était bondé de monde et il y avait pas mal de bruit. Le regard d'Alice toisait la salle avant de revenir sur son Heaven qui avait finit par lui répondre avec quelle compétence il avait intégré le pensionnat. Sa réponse décrocha un petit sourire à la brune car c'était tout lui. Sa vantardise, sa prétention, elle ne l'a connaissait que trop bien... En général ce genre de personne l'insupporte. Avec une autre fille ou un autre garçon, elle ne supporterais pas cela, mais la il s'agissait de lui donc forcement ça ne la dérangeais pas... Au contraire ça rendait la conversation avec son brun plus intéressante, plus pigmenter. Alors comme ça, il était un sportif, catégorie qui lui allait bien si on prenait en compte la réputation des sportifs. Beau et sympa, Heaven était pile dedans, bien qu'il restait quelqu'un de prétentieux. Dans un sens elle était plutôt contente de son choix, car elle savait qu'il ne jouait du violon qu'avec elle, ce n'était un Don qu'il racontait et montrait à tout le monde, comme elle et sa voix par exemple.

La suite se passa plus ou moins vite on va dire, il répondit qu'ils iraient au planétarium plus tard si elle le voulait. Il finis son assiette, quant à Lady elle avait aussi terminer, bien que contrairement à son sportif elle ne l'avait pas terminer, vu que cette dernière ne mangeait pas tant que ça. Si elle avalait que quelques bouchées c'est pour la seule raison qu'il fallait quand même manger quelque chose pour avoir la force de bouger. Si cela n'avait pas été indispensable pour la vie, elle ne mangerait pratiquement jamais. Puis son cher Heaven lui prit la main et l’entraîna en dehors de la cafet'. Elle avait très bien vu pourquoi il avait agi ainsi, vu qu'un troupeau de filles sans intérêt font énormément de bruit quand elles marchent vers quelqu'un... Le beau brun avait bien fait de partir avec Lady, car elle ne les aurait pas supporter longtemps, surtout ci celles-ci étaient là pour Son sportif ! On touche pas à Heaven c'est juste pas compliquer.

Ils se retrouvèrent dans le parc, et allèrent surement vers le planétarium. Lady et Heaven était main dans la main et la jeune brune se laissait complètement guidée. Le silence était bel et bien présent, tout deux devait surement pensé la même chose... Après tout des deux côtés ils avaient tant attendu le retour de l'autre. On pourrait trouver ça idiot... Attendre une année entière le retour de quelqu'un c'est stupide.. Et pourtant c'est ce qui s'était passer, car quand on s'attache trop profondément on succombe et ceux pour longtemps.

« - T'as fait quoi pendant un an ? Je veux dire, cote relations... »

Cette question tira Alice de ses rêveries et de ses pensées. Elle remarqua le ton qui avait changer dans la voix de son interlocuteur, mais cela ne la surpris pas, il avait toujours était comme ça quand il s'agissait des 'relations' d'Alice, celles avec les garçons. Car si elle était jalouse quand des filles s'approchaient de son beau sportif, lui l'était aussi après tout à maintes reprises elle n'oubliait pas pourquoi il était venu la battre ce soir-là. À cause de son frère, mais aussi parce qu'il voulait conquérir le coeur de la belle. Miss Celest le regarda, jamais elle n'avait tenter de le remplacer, car après tout qui pouvait être à la hauteur de son brun préféré, mais elle avait tenter de l'oublier, bien que cela n'avait mener à rien vu qu'il était toujours aussi présent et qu'un seul prospectus l'avait fait revenir vers lui sans hésitation. Une obsession... C'est la seule explication. Pour qu'elle ne puisse pas l'oublier, c'est qu'elle lui était peut-être devenue dépendante, un peu trop peut-être. Même si elle restait quelqu'un d'indépendante en toute circonstance, il était l’exception à la règle... N'est-ce pas ?

« - Pendant un an hein... Rien. Je me suis ennuyée... Sans toi. Tu avais peut-être pris plus de place que prévue dans ma vie, au point de t'attendre pendant un an voir plus si tu ne m'avais pas envoyer ce paquet. »

Pour notre Alice, c'est chose inhabituelle... Vu qu'elle passe facilement la page et saute un sujet, avec lui ça avait toujours était différent. C'est normal après tout, il a toujours était spécial, dès leur première rencontre elle s'en était rendue compte. C'était lui, vous savez cette personne qui peut vous faire changer vos principes juste pour ses beaux yeux. Cette personne avec qui ont ferais tout pour être avec lui à chaque moment. Cette personne qu'on veut toucher, voir à tout instant. Pire qu'une drogue je vous jure! Tiens et lui ? Quand était-il de se beau garçon, à coup sur il devait fréquemment se faire draguer... De son côté qu'est-ce que ça donnait ? Certes il lui avait renvoyer ce paquet, mais peut-être avait-il rencontrer une autre personne. Bien que dans la situation actuelle, nul doute qu'il avait pensé à elle, mais peut-être que lui avait essayer de l'oublier ou pire de la remplacer, des questions qui fessait un peu peur à Lady. C'est d'une voix hésitante qu'elle repris.

« - Et toi... ? »

Elle ne savait pas si ils étaient loin du planétarium ou non, mais cet instant paraissait extrêmement lent. Bien qu'elle en était contente, car passer du temps avec son brun lui avait tellement manqué, elle avait peut-être redouter se moment. À l'époque, elle n'avait jamais vraiment su ce qu'elle ressentait, là ce qu'elle savait était qu'elle était heureuse de le revoir et de pouvoir être avec lui. Mais qu'est-ce que ça signifie pour elle ? Et lui ? Est-il toujours amoureux d'elle. Beaucoup de question, mais c'est normal lors de retrouvailles.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven A. Smith

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 20

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Heaven Angel Smith || 19 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   Sam 25 Fév - 10:54

.Heaven & Lady.

« Ce n'est qu'après avoir perdu quelque chose de précieux qu'on se rend compte de sa valeur. »
« Pendant un instant, l'athlète se sentir stupide d'avoir posé une question pareille. Bien sûr, Lady ne pouvait avoir fréquenté d'autres mecs, tout simplement parce qu'il était bien le seul qu'elle ne pourrait jamais élever au même statut qu'elle ! Les autres mecs étaient à ranger dans des catégories inférieure, puisqu'aucun n'aurait le potentiel adéquat pour la surpasser, elle. Néanmoins, il ne lui en voudrait pas si elle lui annonçait qu'elle s'était casée avec un autre pour tenter de l'oublier, ou parce qu'elle était tombée amoureuse. C'était la moindre des choses, car s'il la perdait, ça ne serait que de sa faute, et pas celle d'Alice. Partir comme ça, du jour au lendemain... mais quel con ! S'était-il cru dans un feuilleton d'amour, à ce moment-là ? Plus il pensait à ça, plus il se disait que les informations n'allaient pas dans sa direction. Il aurait aimé se convaincre lui-même qu'il était irremplaçable, mais ça n'était pas le cas. Il existait des tas de mecs aussi forts que lui –même s'il refusait d'y croire– alors pourquoi Heaven et pas un autre ? La vache, ça faisait mal rien que d'y songer. Bien qu'elle ait beaucoup changé depuis qu'ils se fréquentaient... Alice restait une fille indépendante.

— Pendant un an hein... répéta Lady. Rien. Je me suis ennuyée... Sans toi. Tu avais peut-être pris plus de place que prévue dans ma vie, au point de t'attendre pendant un an voir plus si tu ne m'avais pas envoyer ce paquet.
Entendre de telles paroles venant d'Alice lui procura un intense soulagement. Quelle genre de fille pourrait attendre un salaud qui l'a purement et simplement abandonnée durant un an ? Le genre qu'Heaven adorait. Le genre Lady Alice Celest, tout simplement.
Tout ce que le garçon pensait au sujet de la Rebelle montrait à quel point il dépendait d'elle. Ce comportement pourrait s'avérer dangereux un jour, mais pour l'instant, ça lui convenait. Qui d'Heaven ou d'Alice avait souffert le plus de cette année de séparation ? Personne ne pourrait jamais le dire, car si Heaven s'était senti énormément vide intérieurement, Alice avait dû l'être autant que lui, si ce n'était plus. Vraiment, il ne pouvait pas se mettre à sa place, mais bien qu'elle se soit sentie abandonnée pendant un an, elle avait cru bon d'espérer un recevoir un signe de son ami, et le fait qu'elle ait attendu aussi longtemps le touchait beaucoup, vraiment. Cependant, sombrer dans la niaiserie –la situation était parfaitement adaptée– demeurait l'erreur à ne pas faire, et Heaven comptait bien ne pas brusquer ces retrouvailles.
Comme il fallait s'y attendre, Lady finit par lui retourner la question, d'une voix aussi hésitante que celle d'Heaven un peu plus tôt.

— Moi ? Je pense que je me suis ennuyé autant que toi. Même plus, parce que tu sais à quel point la vie est monotone sans toi ! s'exclama-t-il en souriant. Et même si j'aurais pu me caser avec une autre, je l'ai pas fait... ça aurait été comme si je t'avais trompée, et ça c'est une des pires choses qu'un mec peut faire à une fille.
À ces mots, il lui colla un léger baiser sur la joue. Bien que dite sur le ton de la plaisanterie, cette phrase était des plus sérieuses. Après l'avoir subitement quittée pour retrouver son frère, il lui devait bien ça. Les sentiments qu'il éprouvait à l'égard de la brune étaient, en un an, restés les mêmes. Quelque chose en Alice l'attirait, sans vraiment de raison précise, et ce depuis toujours... même lorsqu'il la haïssait pour avoir fait sombrer son frère. Étrange et pourtant, c'est bien ce qu'il ressentait pour la jeune femme.
Quelques mètres plus loin, le garçon aperçut le dôme du planétarium. L'énorme bâtisse avait bien évolué depuis sa création, lors du XXè siècle, si bien que maintenant, elle était agréable à regarder depuis l'extérieur, et encorné plus de l'intérieur. Les deux bruns pressèrent le pas pour enfin passer les portes constamment ouvertes. Car le planétarium était l'un seuls bâtiments du pensionnat à toujours rester ouvert, au plus grand bonheur des pensionnaires qui se sentaient un peu seul. Ou qui avaient besoin de l'être, comme Lady et Heaven maintenant, par exemple.
Passé la lourde porte, c'était comme si un autre monde se trouvait devant eux. Ils étaient dans le noir complet, et lorsque le Sportif trouva l'interrupteur qu'il cherchait, le plafond se couvrir de minuscules points blancs censés représenter les étoiles. De l'intérieur du planétarium, on aurait très bien pu se croire dehors, en pleine nuit, et le progrès de la technologie d'aujourd'hui montrait l'une de ses facettes positives. Heaven entraîna Lady derrière lui sur l'une des rangées de sièges et ils s'installèrent tranquillement.

— Je suis jamais entré dans ce planétarium... tout seul, c'est pas marrant.
Malgré le fait que son arrivée au pensionnat date déjà d'une année, Heaven n'avait jamais mis les pieds dans le bâtiment, à croire qu'il attendait de le découvrir avec elle. N'empêche, il avait eu bien de la chance que sa Lady veuille encore de lui malgré le gros coup bas qu'il lui avait fait. Il se sentait maintenant couvert de honte, même si sous aucun prétexte il ne l'aurait avoué devant qui que ce soit ! Mr. Smith restait ce qu'il avait toujours été, et il était hors de question changer. »

--------------

.:SkyBlue:.

RPs with: Lady ♥️ Lady { Évent ♦️ Amnesia ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]   

Revenir en haut Aller en bas
 

You were there all this time... [Pv : Heaven A. Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» HIGHWAY TO HEAVEN &#9829; welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: PENSIONNAT :: Parc de la Pension :: Fontaine-