AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Une arrivée..quelque peu bordelique..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Jeu 4 Aoû - 12:13

Il devait être midi moins le quart. Le ciel était bleu, le soleil brillait, les oiseaux chantaient. C'était vraiment une belle journée ! Dans l'entrée du pensionnat, une jeune femme à la chevelure dorée courait sa valise dans les bras. La fermeture de la valise venait surement de casser puisqu'on apercevait quelques vêtements qui dépassaient. Elle courait à vive allure, regardant droit devant, bousculant les personnes aux passage, mais s'excusant tout de même. C'était vraiment une belle journée ! Mais elle allait devenir gênante !
Cette jeune femme dans sa belle robe longue blanche, trébucha sur quelque chose et tombant, sa valise lui échappa, son contenue s'éparpillant un peu partout, il y avait beaucoup de vêtements dans cette petite valise ! La fermeture avait du cédée sous la pression ! Lorsqu'elle se redressa, assise sur le sol, elle le frotta la tête et parut horrifiée en voyant ses affaires éparpillée sur le sol. Robes, jupes, tee-shirts, sous-vêtements, collants....il y avait de tout ! Les personnes autour d'elle riaient, elle riaient aux éclats, et la jeune femme devint écarlate.

*Mon dieu ! Quelle honte ! Ce que j'aimerais me cacher dans un trou !*

Elle se sentait vraiment stupide ! Ramassant bien vite les vêtements les proches, elle se leva pour courir chercher les autres, mais elle se prit le pied dans un de ses tee-shirt ! Pauvre d'elle, elle tomba à nouveau.

-Je suis vraiment maladroite aujourd'hui ! Et je n'ai pas de chance ! Je rate le bus, ma fermeture saute en pleine course, je n'arrête pas de trébucher..

Elle continuait de résumer sa journée à voix haute, elle toussota, plusieurs fois et cracha un peu de sang, mais rien de bien inquiétant. Soudainement, elle fut prise d'un rire moqueur, elle riait d'elle même, vous savez c'est comment quand on tombe, et qu'au lieu de pleurer on rigole ! Et au lieu de se relever en vitesse grand V pour récupérer l'intégralité de ses vêtements elle se laissa tomber en arrière, admirant le ciel magique, dont les nuages prenaient des formes étranges. A un moment, l'un d'eux ressemblait à une tortue, un autre à un dragon ! Il faisait chaud, la chaleur était étouffante, mais la jeune femme, sous un sol pleureur, avait juste la bonne température ! L'ombre des feuilles dansantes avec le vent la protégeait des rayon éblouissant du soleil. Mais cette chaleur annoncée un orage tout proche ! Et dans ces cas là, le ciel gronde vraiment fort ! Elle ferma les yeux un instant, s'imaginant volant parmi les nuages. A ses cotés des lapins, roses, blancs, oranges, verts, bleus; il avaient tous des aile couleur de l'arc en ciel.
Vingt bonnes minutes passèrent, et quand elle se releva, ce fut pour faire quelques pas de danse, de danse classique. Arabesque, Assemblé, Attitude , Contretemps, Demi-plié, Royal, Pointes...et autres pas de danse. Les yeux fermés pour mieux se concentrer elle dansait, sous ce sol pleureur, elle dansait, bercée par le chant mélodieux des oiseaux, mais elle dansait. Elle était vraiment dedans, si gracieuse et si souple, elle entama un saut, mais lorsqu'elle ouvrit les yeux pendant celui-ci elle aperçu une personne juste en face d'elle, si elle ne se poussait pas, elle allait lui rentrer dedans.

-Pousse-toi !!

Malheur ! C'était trop tard, les deux personnes étaient tombées, la danseuse ne ressentit qu'une vague douleur sur le coup, mais la personne en dessous avait bien amortit sa chute. Elle restait la figée par la gêne, elle ne fit même pas attention de savoir si c'était un homme ou une femme, mais elle restait pétrifiée de honte et de gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Jeu 4 Aoû - 13:57

C'est le début de l'année et certains élèves arrivait après le premier avril. C'est pour cela que toute cette première semaine, les surveillants et les professeurs ainsi que votre cher directeur était présent les matins et/ou toute la journée pour accueillir ceux qui avait des jours de retard. Beaucoup d'élèves arrivent en cours de semaine, certains parce qu'il arrive d'un autre pays ! Oui la pension accueil tous les "prodiges" et ceux quelque soit son origine. Certains arrivent en cours de semaine suite à de petites maladies même si cela est assez rare et d'autres simplement, car ils en avaient envie. Lors de cette première semaine d'avril, les cours sont plus un moment pour intégrer correctement la pension, se repérer et se faire des amis, des alliés ou des rivales. Cette première semaine est d'un côté la plus cool mais de l'autre la plus dur ! Pour les professeurs et les surveillant c'est encore facile car la première semaine est toujours calme et sans trop gros problèmes, comparer à Kurusu qui lui à du staff jusqu'au petit matin ! Entre le boulot administratif, les nouveaux venus, le bal-banquet à préparer et les club à "sponsoriser" le travail est plutôt difficile. Heureusement Kurusu est plus doué et plus fort qu'il en a l'air ! Tout ce travail, il en a pris l'habitude l'année dernière. Il peut se montrer très sérieux malgré son côté de fou et encore plus envers sa fierté... Sa pension. Qui plus est aujourd'hui il avait la grande forme, il avait assez dormi... Pour lui dormir seulement quatre heures par nuit lui suffisait. Il était assez motivé pour son boulot du jour. La seule chose qui n'allait pas faire était s'occuper des nouveaux, que voulez-vous il est comme ça ! Il n'aime pas accueillir les élèves et préfère les rencontrer dans d'autres circonstance... Comme le bal-banquet qui allait être organiser à la fin du premier mois de cette deuxième année. Ou par << accident >> dont il en tirerai l'avantage.

Aujourd'hui Kurusu s'était levé à six heures, mais suite à son boulot d'hier soir il avait travailler jusqu'à deux heures du matin. Il s'était donc levé plus tard en cette nouvelle journée de travail. Il avait fait assez vite pour se préparer, avait mis un jeans bleu qui était assez chic malgré tout et surtout qui ne possédait pas de couleurs flash. Et oui cela arrive qu'il ne mette pas de couleurs partout sur lui ! Il avait de nouveau son gilet favori, le noir aux manches courtes et au bordures vives. Il avait des basket noirs, de la grande marque comme la plupart de ses vêtements ! Les bijoux qu'il portait était différent aujourd'hui, la seule chose qui était identique était la bague que sa soeur plus avait offerte avant qu'il ne quitte le "cocon familiale". Il avait du vernis noir sur ses ongles mais sachez qu'il le met presque tout le temps, au départ on l'avait critiqué à cause de ça, il n'a jamais vraiment compris pourquoi mais à force de le voir avec on s'y habitue ! Et maintenant ça peut paraître étrange de le voir sans ! Ses cheveux lisses dorées-orangées étaient un peu en bataille mais c'est sa coupe habituel. Il avait pris son déjeuner, dans son bureau aujourd'hui et s'était mis tout de suite au travail, car il voulait le lendemain retourner en ville cherché des nouveaux talents. Il devait finir son travail d'aujourd'hui et de demain si il ne voulait pas ce casser la tête avec le retard, après.

Il n'était pas sorti de son bureau de tout la matinée mais vers les midis moins le quart, il n'en pouvait plus. Lui qui est toujours en mouvement, toujours en train de bouger, rester assis pendant plus de deux heures à son bureau, n'était pas pour lui ! Et il ne tenu pas plus. Si bien qu'il décida de sortir un peu. Il descendit vers le grand hall sans vraiment savoir que faire. Il aurait pu allez draguer les petites nouvelles pensionnaires, qui portait de jolies petites jupes mais dans le couloir, il aurait pu se faire prendre par la surveillante, Chain SaphirShooter et celle-ci est à ce qui parait assez froide, il n'avait pas envie qu'elle interviennent ni même que les professeurs qui passerait par là ou bien simplement les "alliées" de la demoiselle qu'il déciderait comme proie lui en empêche. Dans le grand hall, plusieurs élèves passaient à côté du directeur en rigolant sur une jeune fille qui serait tombé et qui aurait renverser sa valise plus loin dans la cour, avant de le saluer. Le directeur était tout de même assez intriguer par cette jeune fille qui paraissait maladroite. Mais il ne savait pas où elle était et il n'avait pas que ça à faire à vrai dire. Il avança donc sans vraiment se soucier d'elle et puis certains pensionnaires avaient du l'aider... Enfin il espérait sinon cela voudrait dire que beaucoup sont immatures et préfère se moqué que d'aidé.

Il continuait donc sa route et pensait à s'il devait retourner faire son boulot, allez mangé ou partir en ville des maintenant ! Finalement il décida d'explorer sa propre pension, évidemment il la connaissait par coeur mais il ne se lasse jamais de la regarder surtout le parc de la pension, il y avait un tour par la même occasion ! Il avait son sac en bandoulière, il ne le quitte jamais, je l'ai déjà dit ! Dedans il y a tout ses dossiers importants. Sa promenade dura un bon petit quart d'heure quand il retourna vers la cour et l'entré en empruntant un petit raccourcit, il remarqua une jeune femme... Celle-ci était magnifique, elle avait de long cheveux dorées et était plutôt grande ! Elle était fine et avait une peau très claire, Kurusu ne se souvenait pas d'elle, ce qui voudrait dire qu'elle était nouvelle. Il la regarda un moment elle était allongé sous le grand sol pleureur. Lorsqu'elle se leva et fit de somptueux pas de danse, elle était douée mais après c'est normal vu qu'elle s'était retrouver ici. Son visage lui disait quelque chose mais il n'arrivait pas à sans souvenir, il a pourtant une excellente mémoire. Mais une chose inattendu arriva et lorsqu'elle entama un saut, Kurusu eu juste le temps d'entendre :

- Pousse-toi !!

Il n'eu pas le temps de réagir qu'elle se retrouva sur lui, les papiers qu'il avait dans son sac avait volé et oui le sac s'était par erreur ouvert. Kurusu avait amortie la chute de la demoiselle mais il avait tout pris en plein dos, étant assez résistant il n'en a pas trop souffert. Le prodige qui était sur lui, ne bougea pas, elle était comme fixée par la honte ou la gêne, ce qui décrocha un sourire à Kurusu, il était assez surpris en même temps. Un petit temps de silence se fit alors entendre, il n'y avait plus personne dans l'entrée, le ciel était toujours aussi bleu mais les nuages apportant un méchant orage commençait à arriver. Le vent soufflait légèrement les cheveux de la jeune femme était pris par se vent légers ainsi que ceux du directeur. Il posa sa main sur la joue de la belle et dit d'un ton assez calme.

- Est-ce que tout va bien ? Tu ne t'es pas fait mal ?

Son regard était plonger sur la demoiselle, par ailleurs il avait une jolie vue mais pour le moment il n'en disait rien. Ses yeux bleu était dans ceux de la jeune femme, elle avait des yeux qui étonna pas mal notre directeur, elle possédait un oeil vert et l'autre bleu mais le résultat était presque envoûtant.

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Jeu 4 Aoû - 14:44

La jeune femme ne bougeait toujours pas elle était comme morte.

*Mais réagit idiote !!*

Elle ne l'avait pas encore vu, mais des feuilles virevoltaient dans les airs. Lorsqu'elle le remarqua elle en déduisit que c'était à cause de la chute. Ces feuilles devaient être des cours ou autre choses dans le genre ! Mais elle était trop pétrifiée pour bouger. Alors elle fit mine de ne rien avoir vu.
Un court instant, le silence devint Maître, plus aucun son a part le bruit des feuilles dansantes au vent. C'était apaisant mais tout aussi inquiétant. Heureusement, une voix vint rompre le silence. C'était une voix masculine :

- Est-ce que tout va bien ? Tu ne t'es pas fait mal ?

Cette phrase fit aussitôt réagir la demoiselle. Enfin c'était surtout parce qu'il avait mit sa main contre sa joue. Elle se redressa d'un seul coup paniquée. Elle était restée là, inerte, écrasant son "amortisseur" de tout son poids, certes elle n'était pas très lourde, mais quand même ! Elle fixait l'inconnu, c'était un garçon qui semblait plutôt jeune. La danseuse lui donnait seize ans maximum. C'était un blondinet, possédant de beaux yeux bleus à tendance Aquamarine. Sa peau était plutôt claire, il ressemblait vraiment à un jeune Lycéen, il était chou..vraiment ! Ce garçon portait un petit sac à bandoulière....presque vide. Paniquée elle agita les bras dans tout les sens. Elle se sentait coupable.

-Je suis vraiment désolée ! Je ne voulait pas ! Gomen ! Gomen ! Gomen ! Veuillez-me pardonner je n'ai pas fait exprès ! Je ne vous ai pas vu et..et.. RAHHH !! GOMENASAI !!

Sans se préocuper des ses affaires, qu'elle avait légèrement oubliées, elle ramassa les feuilles autour d'elle, et sans le vouloir, y jeta un petit coup d'œil, ca ne ressemblait pas à des cours d'adolescents.. Elle ne comprenait rien. Tournant et retournant l'un des papier entre ses mains. Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle mettait le nez dans ce qui ne la regardait pas elle se leva d'un bond pour tenter d'attraper les feuilles volantes et coincées parmi les feuilles du sol. Elle réussit à en avoir quelques unes, mais les autres étaient bien trop hautes. Heureusement pour elle, elles s'accrochèrent à un chêne pas très loin d'ici. La demoiselle courut vers celui-ci et sans même se poser de question grimpa à l'arbre. Elle était trop paniquée pour se préoccuper du garçon. Elle avait pratiquement toutes les feuilles sauf certaines qui avaient du disparaitre dans les airs.

*Allez Shôka ! Plus Qu'une !*


Elle était sur la branche la plus haute, les autres étaient bien trop petites, elle ne résisteraient pas à son poids. Sur la pointe des pieds elle s'étirait de tout son long. Sautant légèrement pour atteindre le bout de papier, elle atterrit sur un endroit glissant de l'écorce...et tomba. Shôka mit un petit moment à réaliser qu'elle tombait, les feuilles serrées contre sa poitrine elle fermait les yeux, attendant de toucher le sol. Attendant l'impacte fatal ! La fin.

*C'est fini je suis perdue ! C'est mon imprudence et non ma maladie qui emportera ma vie..*

Son cœur battait la chamade, elle avait peur, et s'était mauvais.. très mauvais ! Surtout qu'elle venait de courir et sauter partout.. Alalala, cette Shôka est vraiment irresponsable parfois !

*Oh Mama, Papa, je suis désolée je n'aurait pas pu botter les fesse à cette peste ! Il faudrait déjà qu'elle soit dans ce pensionnat... Hum...j'ai faim de Yakitori... j'espère qu'il y en a au paradis ! Si déjà ca existe !*


Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Mer 10 Aoû - 18:44

La jeune femme, se releva d'un coup quand Kurusu posa sa main sur sa joue, s'excuse de milles excuses. Elle ramassa toute les feuilles qui était tombé du sac de notre directeur, une par une et il voyait très bien que sans faire exprès elle y jetait des coups d'oeil. Kurusu n'est pas vieux, il peut même être plus jeune que ses pensionnaires, vu que ceux de la classe Fortune peuvent avoir jusqu'à vingt-cinq ans. Et même ses professeurs peuvent être plus vieux que lui, néanmoins il reste le meilleur. Elle devait se poser des questions sur les papiers qu'elle regardait. Il y avait des dossiers administratifs, des dossiers de pensionnaires, des dossiers pour améliorer le pensionnat et des papiers sur le budget ainsi que sur les évents et les concours à venir. Il y avait sur ses documents à peu près, en résumé, toute la vie du pensionnat. Si vous n'êtes pas doté d'une intelligence un peu plus développer, ou si vous êtes simplement un pensionnaire, ses documents n'ont aucuns sens pour vous. Mais on ne peut pas toujours être doué partout... Enfin sans compter notre cher directeur. Bref.

Elle s'était donc relever d'un bond et cherchait toutes les feuilles une par une. Il était resté allonger, et la regardait. Elle était maladroite, était-ce habituel ? Ou simplement parce que par accident elle venait de renversé quelqu'un et elle se sentait gênée ? Il n'en savait rien, vu qu'il ne la connaissait gère. Mais il était assez amusé, amusé de tous les efforts qu'elle fessait pour rattraper des papier qu'il avait en double dans le coffre de son bureau... Pour au cas où il venait à perdre ceux-ci. Elle ramassait les feuilles rapidement et agilement. En la regardant, il voyait sa soeur, Miki. Elle était aussi maladroite qu'elle, lorsqu'elle perdait des affaires à lui, en s'excusant des millions de fois et en cherchant jusqu'au matin si elle faut. Elle lui ramenait toujours ce qu'elle avait perdu, même trois mois plus tard parfois. Il se souvenait de pleins de souvenirs, douloureux ou non en regardant la femme qui courrait comme une folle après des papiers dont elle n'avait aucunes idées.

Il pensait par exemple à Miki, un jour où le soleil était à son zénith. Elle portait une robe bleu et avait des rubans blanc qui nouait ses cheveux. Des petits escarpins noir et le collier qu'il lui avait offert. Ils étaient sortie de la maison un peu pour se promener en forêt. Ils n'étaient pas accompagné, car ses parents étaient en séjour pour affaires, chose qui arrivait seulement rarement. Ils étaient resté dehors deux bonnes heures et au moment de rentré celle-ci s'était tordue la cheville, si bien qu'il dû la portée jusqu'au manoir où il vivait à présent depuis quatre ans. Ils étaient loin et il se souvient avoir eu beaucoup de mal, mais à ce moment-là, la seule dont il se préoccupait était de sa jeune soeur. Aujoursd'hui il regrette d'avoir eu 'une famille' il aurait préféré mourir étant enfant pour ne pas à vivre avec une solitude dans le coeur, la solitude d'un père hypocrite. Il aurait préféré mourir que de rencontré les Black'Shouu et vivre en paix avec eux, cela aurait peut-être empêcher pleins de choses.. Cela aurait même empêchez le faite que Kurusu soit un garçon qui ne ressent plus rien.

Il repris ses esprits quand il vu la demoiselle monter sur une branche qui était plutôt haute. Il avait remarqué qu'elle n'était pas à l'aise et plusieurs fois la branche bougeas dangereusement, mais tout ce guettas quand elle sautilla pour attraper une dernière feuille, Kurusu eut un mauvais pressentiment.

- Attention !

Trop tard, quand elle retomba... Elle glissa. En vitesse Kurusu se releva et accouru vers elle, elle n'allait pas la laisser tomber tout de même. Il ne ressent certes plus rien, mais il a toujours sa fierté, son honneur et qui laisserait quelqu'un tomber sans agir ? Pas lui en tout cas. Il réussit a arriver pile en dessous d'elle au moment ou elle allait heurté le sol... Il avait de nouveau servis d'amortisseur, il aura surement des bleus demain, ça ne fait aucun doute. Il avait tendu les mains se qui lui avait permis de la rattraper. À la fin, il était donc appuyer contre le tronc de l'arbre et l'avait dans les bras. Malgré qu'il avait un peu mal, il trouvait que c'était amusé... En même pas dix minutes, il eût deux accidents avec en plus la même personne. Néanmoins, il était agacé, elle n'avait pas fait attention et s'était acharné sur des feuilles perdu... C'était immature ! Elle n'aurait pas dû.

- Tu es folle !? Tu aurais pu te blessée si je ne t'avais pas rattrapé !

Il avait une voix un peu plus ferme que précédemment, mais il fallait qu'elle comprenne ... Une vie c'est plus important que des bout de papier. Il est loin d'être un héros, et jouer à la sauvée comme ça, il n'aimait pas ça...

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Mer 10 Aoû - 20:24

Il lui avait crié "attention" juste avant qu'elle tombe, mais elle n'avait pas fait attention à son avertissement, trop occupé à essayer de récupérer le dernier papier. Kiyoka fermait les yeux, toute sa vie défila alors devant ses yeux. Elle se rappela la fois où elle avait coursé un chat juste parce qu'il l'avait griffé. Ou encore la fois où elle avait recueilli ce jeune enfant échappé de chez lui. Kiyoka se rappela également de cette visite chez le docteur, où elle était restée un long moment dans le couloir, et que quand son père était sortit, il pleurait à chaude larme. Elle se rappelait des bons moment comme des mauvais, de ce jour où elle avait fuguée pour connaitre la vérité, et c'est à ce moment qu'il lui annonça peiné qu'elle avait une leucémie. Elle ne le crut pas les premières minutes, mais comprit bien vite qu'il ne mentait pas, elle à acceptée cette douloureuse vérité, qu'elle mourrait surement avant d'avoir eut trente ans. Malgré tout elle faisait tout, tout pour vivre comme les autre, s'amuser, sortir, étudier.. Le temps passé si lentement ! Heureusement un choc lui fit ouvrir les yeux, fixant les alentours, légèrement sonnée d'avoir fait des galipettes dans les airs, tout lui semblait différent. Alors, avec un ton surprit et déterminé elle dit :

-Yeaah ! Je suis au paradis ! Lorsqu'elle observa à nouveaux les alentours, les couleurs lui semblaient chaude et très saturées. Ah non.. en enfer..

Elle toussota légèrement, crachant un peu de sang. Elle n'était pas inquiète de ce trouver en "enfer", loin de là, elle trouvait ca plutôt amusant !

- Tu es folle !? Tu aurais pu te blessée si je ne t'avais pas rattrapé !


Cette phrase lui fit tourner la tête pour découvrir qu'elle était dans les bras du jeune homme qu'elle avait culbutée. Elle fut très surprise, alors elle fixa à nouveau les alentours, eh oui encore, mais cette fois ci tout était normal. Rien de chaud ou trop saturé, elle n'était plus sonnée. C'est là qu'elle remarqua qu'elle ne tenait plus le papier, il s'était envolé.

-Huh ? Je ne suis pas morte ?
D'un coup elle agita les bras vers le ciel. Ah ! Gomen ! Tu m'as encore sauvée ! Tu peux me lâcher maintenant ! Tu dois avoir mal quelque part ! Pose moi que je regarde ca !

Kiyoka le fixait inquiète et désolée, elle pencha soudainement la tête sur le coté, agrippa les cheveux du garçon sans tirer dessus et fut surprise par leurs douceurs, ils avaient beau être en bataille il étaient d'un doux sans pareil ! Même ses cheveux n'étaient pas aussi doux que les siens.

-Ohh ! C'est doux ! Dit-elle en lui caressant les cheveux.

Elle ignorait totalement sa dernière remarque ! Elle se comportait comme une enfant ! Même son air boudeur, on ne sait pourquoi boudeur, était identique ! Elle voulait une mèche de ses cheveux ! A tel point qu'elle en avait des étoiles dans les yeux.

-J'en veux une !
Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Sam 20 Aoû - 21:23

Appuyez contre l'arbre et avec la jeune fille dans les bras, il avait pris sa voix ferme pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas réfléchi et avait agit idiotement. Quand il la regarda... Elle paraissait sonné et elle dit quelque chose qui étonné notre directeur.

- Yeaah ! Je suis au paradis ! Elle observa de nouveau les alentours et repris. Ah non.. en enfer..

Kurusu parut inquiet quand elle toussa en crachant du sang ! Elle était blessée ? La chute avait causé plus de dégâts que prévu ? Non, ou alors il l'aurait vu, mais elle... Ne paraissait pas inquiète alors qu'elle affirma qu'elle était en enfer, elle paraissait assez sonné. Idiote de nature ? Le directeur était un peu intriguer par la jeune femme face à lui. Il la trouvait légèrement idiote, mais elle ne paraissait pas méchante ou chiante enfin il se comprend ne chercher pas à le faire.

- Huh ? Je ne suis pas morte ? D'un coup elle agita les bras vers le ciel. Ah ! Gomen ! Tu m'as encore sauvée ! Tu peux me lâcher maintenant ! Tu dois avoir mal quelque part ! Pose moi que je regarde ca !

De nouveau elle s'excusa... Il n'aime pas les gens qui s'excuse pour lui c'est signe de faiblesse mais en temps... Parfois c'est une bonne chose de le faire et là il ne trouait pas vraiment qu'elle fessait faible. Il était assez amusé de la situation, elle était marrante quand elle était gênée et désolée. Elle en déduisit qu'il devait avoir mal quelque part et a ce moment, il pris conscience de sa douleur. Un frisson de douleur lui parcourra tout le dos. Surement du à l'impact sur l'arbre. Le visage indifférent, il ne laissait rien paraître et fessait comme si il ne ressentait rien.. Comme si il n'avait aucunes douleurs. Puis elle pencha soudainement la tête.. Et Kurusu senti une main passer dans ses cheveux, elle avait agripper une mèche sans tirer dessus et dis émerveiller.

- Ohh ! C'est doux !

Elle caressait ses cheveux et je ne mentirais pas, il adore ça ! Oui il apprécie le contact et cela avec n'importe qui. Il aimait aussi particulièrement qu'on lui touche les cheveux. Etrange ? Pas vraiment chacun à son endroit préféré. Lui c'était en partie ses cheveux, il avait d'autres endroits un peu plus sensible mais il aimait qu'on lui caresse les cheveux. Il pourrait la garder longtemps dans les bras en lui laissant toucher ses cheveux. Puis elle pris un air enfantin et légèrement boudeur... Il la trouva mignonne. Elle était déjà belle et il l'avait déjà remarqué mais avec cette expression elle l'était encore plus, ça lui donnait un charme différent. Des étoiles dans les yeux elle repris.

- J'en veux une !

On pouvait clairement voir l'incompréhension totale sur le visage du Directeur. Elle était drôle et étrange à la fois ! Il savait qu'il avait des cheveux doux mais de là à ce qu'elle lui dise ça...Il ne s'y attendait pas, mais pas du tout. Ce qui lui fit décrocher un sourire...Peut-être bien un vrai. Pas un qui cache quelque chose. Il ne connaissait pas l'élève.. Il avait regardé les dossiers des nouveaux mais n'avait pas tout et surtout pas tout retenu malgré son excellente mémoire. Toujours avec ce sourire, il répondit après un légers temps d'adaptation.

- Ne t'inquiète pas pour moi.. Je ne me suis pas fais mal. Et toi ? Tout va bien ? ...

Il ne savait pas vraiment comment réagir suite à sa phrase. Il n'allait pas lui passer une mèche de ses cheveux, hors de question de les couper ! Il ne l'avait pas lâcher et elle était toujours près de lui, ce qui rendait la situation intéressante... Il pouvait faire pleins de choses dans ce moment là. Pourtant il restait soft pour l'instant. Passant aussi une main dans ses cheveux et s'approchant de son visage, avec ce sourire il termina.

- Le tiens sont tout aussi doux que les miens, je t'assure. Tu n'as pas besoin d'une mèche de mes cheveux.

Elle qui avait des étoiles dans les yeux, allait-elle insister ? Il était assez impatient de voir ce qui allait se passer par la suite... ~

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Lun 22 Aoû - 14:30

Le garçon sourit, ce qui fit légèrement rougir notre Kiyoka. Il était vraiment mignon ! Ca lui donnait de drôle d'idées ! Pourquoi pas le kidnapper ? Ou tout simplement l'adopter ? Non le kidnapper serait mieux ! Il à surement déjà une famille ! Donc elle aurait du mal à l'adopter ! De drôle d'idée lui venaient en tête ! Était-ce du à sa chute ? Allez savoir ! Enfin bref ! Il répondit après avoir le silence prendre place quelques minutes.

- Ne t'inquiète pas pour moi.. Je ne me suis pas fais mal. Et toi ? Tout va bien ? ...

Il souriait toujours et la portait toujours. Lorsqu'il passa une main dans les cheveux de Kiyoka et poussa un petit cri de surprise. Il s'était approché de son visage. Kiyoka aimait qu'on touche à ses cheveux. Ses longs cheveux. C'était ce qu'elle aimait le plus chez elle. Ils sont comme une lune illuminant la nuit. Presque blancs et si scintillants. Un frisson la parcourut à ce contacte. Mais il était vraiment prêt ! Qu'avait-il en tête à ce moment là ?

- Les tiens sont tout aussi doux que les miens, je t'assure. Tu n'as pas besoin d'une mèche de mes cheveux.
-Hum ? Vraiment ?

Son expression émerveillée devint tristounette. Elle voulait vraiment une mèche des cheveux du jeune homme mais elle n'allait tout de même pas insister. Quoique ! Une idée lui vient en tête.

*Et si je commençais une collection de mèches de cheveux ?! C'est décidé ! Je vais m'y mettre ! En commençant par les cheveu de ce garçon !*


Kiyoka baissa la tête un instant pour se concentrer. Elle ferma les yeux et lorsqu'elle releva la tête, des larmes roulaient le long de ses joues.

-Mais ils sont si beaux et si doux ! Les miens sont les miens ! Je les vois tout les jours ! Alors que les tiens je ne peut pas y toucher quand je le souhaite ! S'il te plais ~


Kiyoka s'essuya une larme et sourit narquoisement intérieurement. Elle jouait bien, vraiment bien. Alors comment pourrait-il la démasquer ? Elle se rendit compte qu'elle n'avait pas répondue à ca première question. Si elle allait bien. Bah, c'était un peu trop tard pour répondre ! Elle avait entamée un autre sujet !

*Il ne pourra pas résister ! Mon talent d'actrice est sans failles !*

S'il refusait elle n'aurait qu'à sortir les ciseaux de couture qu'elle garde dans la poche de sa robe avec une aiguille et du fil ! Kiyoka était mauvaise couturière ! Et comme elle tombait souvent elle déchirait souvent ses vêtements ! Donc elle s'entrainait à la couture ! Mais maintenant , il restait à savoir comment le garçon allait réagir ! Allait-il céder ? Elle l'espérait ! Ou bien allait-il refuser ?
Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Sam 27 Aoû - 10:42

Elle baissa la tête et lorsqu'elle la releva, Kurusu fût assez surpris d'y voir des larmes couler sur ses joues qui avaient légèrement rougi. À ce moment-là le jeune homme pensa qu'elle était réellement mignonne mais ça il l'avait déjà remarqué bien avant cette scène. Tentant de ce souvenir du dossier de la belle, il était persuadé de ne pas l'avoir lu. Sinon il s'en souviendrais à coup sûr. Pourtant sans son dossier il était sûr et certain d'une chose, il put savoir dès le départ à qu'elle catégorie elle appartenait.. Aux acteurs. Cette fille était une excellente comédienne et ça, à présent, il le savait.

- Mais ils sont si beaux et si doux ! Les miens sont les miens ! Je les vois tout les jours ! Alors que les tiens je ne peut pas y toucher quand je le souhaite ! S'il te plais ~

D'un coup, Kurusu retourna sur son impression de départ.. Cette jeune femme était loin d'être idiote. En effet cette fille était extrêmement maligne. À sa phrase, il ne put s'empêcher de rigoler. Etant vraiment très amuser de la situation et de l'actrice qui lui fessait face. Quand il parlait avec elle, il restait assez naturel. Pas d'humeur moqueur, provocateur et encore moins directeur. Il était était persuadé que si il lui révélait qu'il était en faite le Directeur de cette pension, elle aurait du mal à la croire.

Face à son visage, à l’intérieur de lui quelque chose se déclencha.. Son envie de jouer ! Elle était bonne actrice, mais elle allait surement remettre en cause ses talents face à Kurusu. Après tout si elle avait envie de jouer... Pas de soucis ! Kurusu se montrera à la hauteur.. Son côté "démon" prenait doucement le contrôle mais surtout son côté pervers fou ! Fessant comme elle, entrant dans son jeu, il pris une tête de petit gamin mal à l'aise et un peu triste. Puis il pris la parole.

- Ça m'embête ça... Je dois bien avouer que tu es une excellente comédienne... Mais me couper les cheveux m'ennuis vraiment beaucoup, même si tu es belle et que te refuser quelque chose parait dur...

Bien sûr cela n'est rien et il ne fallait pas vous attendre à ça seulement... Cela n'est que le début. L'introduction en quelque sorte. Mettons maintenant en scène, l'acte 1. Toujours la mains dans les chevaux de la belle, il la glissa sur sa joue pour essayez une de ses fausses larmes qu'elle maîtrisait à la perfection. L'autre main toujours en train de la tenir à la taille. Déjà suffisamment près de son visage, il s'approcha d'avantage... Oui assez dangereusement. Dans un murmure il repris.

- Néanmoins... On pourrait trouver un arrangement...

Dans sa voix on pouvait y percevoir un soupçon de séduction, une point de perversité et une dose d’incompréhension. C'est-à-dire, savoir ce dont il pensait à cet instant était simplement impossible. Si bien que cela l'amusait d'avantage. Par chance, ils étaient seuls sous cet arbres et personne dans les environs. Aucuns surveillants ou professeurs ne pourrait arrêté le jeu de notre cher Kurusu. Attendant avec impatiente la réaction de la demoiselle, il souriait comme un enfant pur & innocent... D'un air trompeur, il avait son regard posé dans celui qu'il avait rattraper de cet arbre.






--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Mer 31 Aoû - 23:26

Le garçon rigola. Kiyoka ne comprenait pas. Pourquoi se rire ? Elle avait mal "jouée" ? Il savait qu'elle faisait semblant ? Comment aurait-il su ? Elle était vraiment bonne comédienne ! Elle n'y croyait pas ! C'était impossible. Personne n'arrivait jamais à distinguer le vrai du faux. Alors comment pourrait-il ? Lui, qui avait l'air d'être un simple étudiant de seize/dix-sept ans ?! Kiyoka se persuada que c'était parce qu'elle avait une tête bizarre. Mais tout d'un coup, le visage du garçon devint tristounet. Ce qui attendrit Shôka. Il était trop mignon, elle voulait vraiment le garder pour elle seule !

- Ça m'embête ça... Je dois bien avouer que tu es une excellente comédienne... Mais me couper les cheveux m'ennuie vraiment beaucoup, même si tu es belle et que te refuser quelque chose parait dur...

Belle ? Dur de refuser ? Cette phrase fit rougir notre Kiyoka qui pleurait toujours faussement. Mais elle devint boudeuse car il savait qu'elle faisait semblant. Croisant les bras et fermant ses paupières larmoyantes, elle fut surprise lorsqu'il essuya une de ses larmes forcées. Elle ouvrit les yeux et découvrit que leurs visages se touchaient presque. Mais elle ne dit rien. Ou plutôt, elle ne put rien dire car il reprit la parole.

- Néanmoins... On pourrait trouver un arrangement...

La voix du garçon était envoutante ! Kiyoka s'y perdit, cette phrase tournait en boucle dans son cerveau. Que voulait-il dire par trouver un arrangement ? A quoi pensait-il ? Cette pointe de perversité dans sa voix éclairait légèrement Kiyoka mais sans lui donner de réponse claire ! Elle voulait entendre sa voix à nouveaux. Cette voix douce et mielleuse..elle voulait l'entendre. Encore et encore, comme une chanson qu'on passe en boucle.

- Que veux-tu dire par là ? Et de quel genre d'arrangement parles-tu ?

Les cheveux du garçons sentaient vraiment bon ! Ce parfum envoutant et délicieusement sucré.. elle ne pu s'empêcher de passer les bras autour du cou du garçon pour le serrer contre elle et ainsi mieux sentir l'attirant parfum de ses cheveux. Elle était aux anges, mais le gout du sang dans sa gorge était insupportable ! Elle détestait ce gout de cuivre.

- En passant aurais-tu quelque chose pour faire passer le gout du sang ?

*J'espère que ma question ne va pas inquiéter ou l'embêter..*

Kiyoka n'aimait pas qu'on sache pour sa maladie, car après elle était traitée comme une poupée de porcelaine, personne n'osait l'approcher ou la toucher de peur de la blesser. Elle n'aimait vraiment pas ca. La seule chose qu'elle voulait c'était vivre comme les autres ! Étudier parmi les autres, travailler.. Vivre comme une personne normale et en bonne santé. Avoir des amis, un petit ami, des ennemis aussi. Comme une personne normale.




Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Sam 3 Sep - 20:50

    Leurs visages étaient très proches, Kurusu avait l'habitude de ce genre de situation. Il avait l'habitude, mais elle était vraiment très belle. Ses long cheveux argenté se reflétait très bien avec les lueurs du soleil. D'ailleurs celui défilait lentement, le temps était comme ralentit par cette rencontre. Après lui avoir proposer de faire un arrangement pour qu'elle puisse avoir une mèche de ses cheveux qu'elle trouvait plus doux que les siens. Il avait plusieurs idées en tête et ne savait pas laquelle choisir face à cette jeune femme. Savoir quoi faire ce décidera surement avec le temps qui coulait à sa vitesse.

    - Que veux-tu dire par là ? Et de quel genre d'arrangement parles-tu ?

    Que lui répondre ? Il n'avait pas encore fais son choix et pleins de scénario irait à cette demoiselle. Il allait lui répondre une phrase de son habitude, tel que "Je suis sûr que tu as une idée" ou quelque chose dans le genre, pour avoir encore plus de temps et pour voir de nouvelle réaction d'elle. Oui les rougeurs qu'elle avait pris quand il lui avait dit qu'elle était belle et que c'était dur de lui refuser quelque chose la rendait encore plus mignonne qu'elle ne l'était déjà. Kurusu aime vraiment les filles et ne se passera jamais de leurs réactions toutes bien propres à chacune. Quand il décida de répondre à la pensionnaire... Elle l'interrompit avec une question qui surpris le Directeur.

    - En passant aurais-tu quelque chose pour faire passer le gout du sang ?

    À ce moment-là, il se demanda comment ça se fessait qu'elle est ce gout de sang dans la bouche et il tentait vraiment de ce souvenir de son dossier pour en savoir plus et puis il voulait éviter de faire une gaffe, ce n'est jamais agréable. Mais tout ça lui donna un idée et il en oublia même la réponse qu'il comptait lui donner... En plus de cela elle avait passer ses mains autour de cou de Kurusu et le serrait à elle, avait-elle conscience de ce qu'elle fessait ? Ou bien était-elle encore un peu sonner ? Non Kurusu ne pensait pas qu'elle était encore sous le choc, elle savait parfaitement ce qu'elle fessait. Alors Kurusu eut une idée qui lui plaisait assez fortement. Si bien qu'il en oublia la réponse qu'il comptait lui donner. Il allait faire les choses en douceur.. Pour lui en tout cas et n'allait pas forcer la belle. La main qui était sur sa joue, il l'a passa autour de sa nuque et la regarda dans les yeux comme il le fessait depuis le départ, toujours près de son visage il entreprit avec le même timbre dans sa voix, la même expression.

    - Il parait que mes baiser sont sucrés.. Cela retirera peut-être ce gout de cuivre que tu dois avoir non ?

    Il était à la fois sérieux et à la fois avec son air d'amusement, paraissait sur de lui et en même temps avait garder l'air qu'il avait imiter de la fille. Son autre main qui été toujours sur sa taille, la rapprochait plus de lui et la serrait comme elle fessait. Quand il y réfléchissait bien, il était bien tombé et avait bien fait de la regarder danser. Enfaîte il se rendait compte qu'il ne lui avait toujours pas demander son nom, mais pour lui ce n'était pas le moment d'interrompre cet instant avec une question, tout ce que Kurusu volait était une nouvelle réaction de la belle, des rougissement ou qu'elle se laisse entraîner... Peu importe, il voulait voir d'autre réplique de cet grande actrice. Il avançait ses lèvres doucement vers les siennes, pour voir si elle allait laisser Kurusu lui voler un baiser ou si elle allait trouver une parade pour le repousser ou si elle le repousserait violemment... Toutes les scènes étaient possibles et réalisable, tout dépendait d'elle à présent.

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Ven 16 Sep - 16:41

- Il parait que mes baiser sont sucrés.. Cela retirera peut-être ce gout de cuivre que tu dois avoir non ?

Comment ? C'est le mot qui ne se décida pas à sortir de la gorge de la jeune femme. Fixant le garçon lees yeux grands ouvert ne sachant quoi faire et quoi dire elle devint écarlate et sans le vouloir prit un air de morte vivante. Kiyoka ne pouvait pas s'attendre à ce qu'il lui réponde ca ! Elle, elle pensait à de l'eau où quelque chose dans le genre ! Mais pas à ca ! Pas du tout même ! Comment aurait-elle pu imaginer un seul instant la réponse du jeune homme ? Il s'était collé encore plus à elle, elle qui reculait quitte à se briser la colonne vertébrale pour éviter son baiser. Les mains devant elle et le visage rouge de gène, elle dit d'une voix quelque peu tremblante :

- Les enfants ne font pas se genre de choses avec les adultes !


Elle était sérieuse et bébête ! Les paupière fermées elle hochait la tête décidée. Kiyoka était sure et certaine d'avoir un tout jeune adolescent devant elle ! Certes il avait de drôles de documents. Document étant tomber lorsqu'elle avait agitée les bras au dessus de sa tête ! Mais ca restait un enfant ! Une question débile, oui c'est le mot ! Débile et totalement décalée lui vint en tête.

- Je peux être ta deuxième maman ?

Idiote ! Si j'étais à sa place j'aurais plus que honte ! C'est comme demander à un délinquant "Tu veux bien être mon ami ?" Je vous jure quelle idiote ! Ça leucémie n'atteint pourtant pas son cerveau ! Enfin bref ! Kiyoka penchée vers l'arrière souriait bêtement, les mains toujours devant elle, elle fixait le garçon dans ses yeux bleu pailletés d'orr. Il pensait vraiment qu'elle tomberait dans ses bras si facilement n'en pèche ? Pas du tout ! Pour preuve ! Elle change totalement de sujet pour un plus décalé ! Elle aurait tant aimée devenir maman, mais si c'est pour mourir dans moins de dix ans ca ne sert à rien à part faire souffrir cet enfant. Kiyoka en est bien consciente et en est désolée. Malgré elle continue à vivre normalement et joyeusement !


[HRP: Désolée c'est court >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Lun 19 Sep - 15:31

Son visage fût tout de suite rouge, une vraie tomate ! Elle ne s'y attendait pas et il le voyait bien, trop mignon cette réaction, ça lui donnait envie de jouer d'avantage. De le troublée, de l'effrayée, de la déstabilisée... Tant de choses à tenter sur les femmes, ça en était devenu un loisir constant pour le directeur. Chaque fille avait sa réaction ce qui était d'autant plus distrayant. Il en connaissait beaucoup, vu le temps qu'il passait à jouer à ce petit jeu avec ces dames. Un jeu dont il pris goût dès le départ, il ne pouvait presque plus s'arrêtait de jouer, c'est surement pour ça qu'il n'avait pas de copine. De toute manière il n'en désirait guère. Pour la simple raison, qu'il ne serait être sérieux, enfin on ne sait jamais ce qui peut arriver le lendemain mais pour l'instant dans sa tête il n'y avait aucune fille avec qui il avait réellement envie d'être. Il ne trouvait peut-être pas car il fessait en sorte de ne pas allez trop loin dans le sérieux, à rester cacher derrière son masque, il en avait vraiment oublier les émotions. Trop longtemps à fuir la possibilité d'être qu'avec une seule fille, il s'arrêtait toujours quand ça devenait trop sérieux et machinalement il fessait en sorte qu'on ne s'attache pas à lui. Un tic qu'il ne perdra surement jamais. Si on demandait à Kuru ce qu'il préfère chez une femme, il mentirait et dirait simplement "son corps". C'est ainsi qu'il avançait. Seul et ne préférant pas être en compagnie d'une seule et unique femme, il préfère de loin jouer avec plusieurs. Il restait un peu perdu dans ses pensés.. Ne s'approchant pas plus de la demoiselle qu'il tenait en ses bras, il avait dit qu'il le ferait en douceur et que si elle était d'accords. Mettant ses mains sur son visage, Kurusu fût quelque peu déçu de ne plus voir ce qu'il adore, les expressions de ces belles filles. Il comptait faire un geste qui lui permettrait de revoir son visage, mais il se stoppa quand il entendit la réponse de la belle.

- Les enfants ne font pas se genre de choses avec les adultes !

Un enfant ? Donc elle le trouvait trop jeune ? Mais quel âge lui donnait-elle !? Il était majeur et avait plus de vingt ans... Il avait été a plusieurs reprises plus loin qu'un simple baiser. Il avait l'expérience car il passait la plupart de ces nuits accompagnés... Un enfant... C'est vraiment trop drôle ! Si drôle qu'il ne puis s'empêcher de rire une nouvelle fois. Vraiment très amusé par celle qui tenait, il n'aurait jamais cru qu'on lui fasse un jour ce genre de remarque ! Jamais, il ne s'y attendait pas et c'est ce qui lui fessait tant rire. Si vous lui aviez dit une semaine plus tôt, qu'une fille lui tomberait à deux reprises dessus et qu'elle finirait par lui dire que les enfants ne doivent pas faire ce qu'il a tant l'habitude de faire. Il se serais moquer de vous et aurait pris votre température. Une réaction comme ça... Pour kurusu ? Un homme âgé de vingt ans... Vingt ans ! Et on trouve le moyen de lui sortir ça, vraiment il s'éclatait. Elle qui réagissait pour la demande d'un simple baiser, qu'aurait-elle fait si il avait décider de jouer encore plus et qu'il l'avait embrasser sans demander son avis ? C'est très drôle, je vous assure. Imaginez un peu la scène. Reprenons un peu notre sérieux, quand il eut finit de rire, il voulut prendre la parole. Pas de chance, elle lui posa une nouvelle question.

- Je peux être ta deuxième maman ?

C'était trop... Il rigola une deuxième fois ! Cette fille serait-elle un peu nunuche ? Surement et aussi très naïve. Deuxième maman hein ? Désolé pour elle, mais Kuru avait déjà une deuxième maman. Ayumi Black'Shouu, sa mère adoptif et dont sa seconde mère. De toute façon Kurusu se fiche de la famille, il les remercie quand il faut, les respecte de temps à autres... Mais il reste quelqu'un d'indépendant. Une personne solitaire, qui ne se livre à personne. Même pas à lui-même ! Il garde tout et en dévoile rien. Derrière ce grand excentrique, pervers.. Derrière ce masque de diable, qui sait ce qui se cache ? Personne car même kuru ne le sait pas.

Après avoir rigoler un bon moment, il se souvenu enfin du dossier de cette dernière... Pas trop tôt n'est-ce pas ! Mais mieux vaut tard que jamais. Kiyoka S. Himeka, pensionnaire de la classe fortune avec le même âge que Kurusu. Une excellente actrice, mais ça il l'avait vu précédemment. Ils avaient le même âge et elle le traitait d'enfant, vraiment ironique cette histoire. Vu ses réactions, elle ne doit pas vraiment savoir à qui elle a affaire. Prenant dans ses mains les poignets de Kiyoka pour montrer son visage, il colla son front au sien et répondit.

- Les enfants hein ? C'est un peu oser de dire ça à quelqu'un qui a le même âge que soi.. Kiyoka n'est-ce pas ?

Il souriait amusé d'avance de la réaction de cette dernière, elle n'avait pas finit de le faire rire. Il ne se moquait pas d'elle mais la trouvait simpliste et c'était mignon point. Il repris alors.

- Tu es une élève de la classe fortune, actrice si je ne m'abuse ? Je me présente vu que tu n'as pas l'air de savoir qui je suis. Kurusu Black'Shouu, directeur du pensionnat où tu te trouve et crois-le ou non, j'ai 20 ans comme toi.

ça allait surement lui faire un choc cette petite annonce mais bon, il n'allait pas mentir ! Et puis son statut est assez prodigieux... Directeur de cette pension, pourquoi le caché ? Puis pour s'amuser d'avantage, il repris une dernière fois la parole... Il avait véritablement envie d'avoir de nouvelle réaction.

- Je ne suis plus en enfant et j'ai déjà une seconde mère... Alors ce baiser ?



--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Mer 21 Sep - 17:12

Il s'était mit à rire, rire tellement que Kiyoka s'en trouvait bête. Mais qu'avait-elle bien pu dire ou faire qui le fasse rire autant ? Inquiète elle posa ses main sur ses yeux comme pour se cacher. A nouveau elle aurait voulu se cacher dans un trou tel la souris voulant échapper au chat. Elle se trouvait stupide, tellement stupide. Il lui prit les poignets. Aussitôt Shôka ressentit une étrange insécurité.

- Les enfants hein ? C'est un peu oser de dire ça à quelqu'un qui a le même âge que soi.. Kiyoka n'est-ce pas ?

Oser ? Le même âge ? Qu'est ce qu'il racontait ? Shôka ne comprenait pas. Que voulait-il dire par là ? Et comment connaissait-il son prénom ? Kiyoka de plus en plus inquiète, fixait le garçon méfiante. Elle n'était plus souriante comme avant, et la tension entre les deux était devenue plutôt électrique.

- Tu es une élève de la classe fortune, actrice si je ne m'abuse ? Je me présente vu que tu n'as pas l'air de savoir qui je suis. Kurusu Black'Shouu, directeur du pensionnat où tu te trouve et crois-le ou non, j'ai 20 ans comme toi.

- Comment ca ? Qu'est ce que tu raconte ? Et puis..comment peux-tu savoir qui je suis ?!


Elle n'y croyait pas, ce si mignon personnage ne pouvait pas avoir le même âge qu'elle ! S'était tout simplement impossible ! Il faisait bien trop jeune ! Trop trop jeune ! Et donc, elle ne pouvait pas croire une seule seconde qu'il était le directeur de cet établissement ! Qui l'aurait cru ? Elle tremblotait légèrement, ses poignets toujours maintenus elle ne pouvait pas prendre une distance de précaution ! Elle regrettait d'être tombée sur ce personnage ! Et comme si c'était tout naturel, il dit une phrase qui vexa - on ne sait trop pourquoi - la jeune dame.

- Je ne suis plus en enfant et j'ai déjà une seconde mère... Alors ce baiser ?

Et là, on ne sait trop comment, elle réussit à libérer l'un de ses poignets pour aller gifler le garçon. Elle affichait une expression sévère et blessée. Il croyait vraiment qu'elle se laisserait faire sans rien tenter ? Comme si de rien n'était ? S'il pensait cela, alors il se dirigeait tout droit vers le précipice ! Le fixant méchamment elle sortit sa paire de ciseaux de couture miniature et la pointa sur ce dernier.

- Ne te moque pas de moi ! Qui es-tu ? Un kidnappeur ?! Un violeur ?! Tout simplement un détraqué mental ?! Lâche moi !


Comment allait-il réagir à la gifle ? Qu'allait-il faire ? Allait-il soutenir ses paroles ? Ou tout simplement avouer qu'il n'était pas le directeur ? Après tout, c'était impossible qu'il le soit ! Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Mar 25 Oct - 20:19

- Comment ca ? Qu'est ce que tu raconte ? Et puis..comment peux-tu savoir qui je suis ?!

Décidément elle ne l'écoutait pas ou quoi ? Il lui a dit juste avant qu'il était le directeur de la pension alors c'est tout à fait naturel qu'il sache qui elle est non ? Ok, connaître tous ses élèves peut paraître impossible, le faites qu'il soit le directeur aussi d'ailleurs mais c'est comme ça et puis après tout il faut bien une personne qui soit à la tête de cet établissement... Et seul un véritable prodige le pouvait, c'est à dire Kurusu Black'Shouu. Oui ce n'était pas nouveau, il était très talentueux et même par jalousie on pouvait le nier. La musique étant son véritable talent, cela va s'en dire que ce n'était pas la seule chose. Enfin ce n'est pas le sujet... Kiyoka se dégagea une main, on ne sait comment.. Puis une claque retentit. Plutôt violente pour le dirlo dont la tête avait suivit le mouvement de la main de la fille qui était près de lui.

- Ne te moque pas de moi ! Qui es-tu ? Un kidnappeur ?! Un violeur ?! Tout simplement un détraqué mental ?! Lâche moi !

Son expression avait changer, il pouvait l’apercevoir du coin de l'oeil. Il avait l'habitude des insultes, toujours et encore on lui en avait tellement dis et ce n'est pas maintenant que ça lui fera de l'effet. Les critiques c'est pathétique, les gens ne savent pas quoi faire dans une situation ? Ils sont troublé ? Ils utilisent les insultes. Un moyen que Kuru trouve amusant car il prend cela en compliment chose qui a le don de mettre les personnes en face en rogne. C'est plaisant ! Tellement agréable d'éveiller chez autrui un sentiment de haine, de peur ou de tristesse... Il y a pris goût et maintenant ne s'y détache plus. C'est un loisir qu'il continue d'exercer sans limite et si la belle devait devenir une victime de cette activité alors elle le serait. Il sourit assez narquoisement, pour le plus grand malheur de cette dernière et entreprit.

- Kidnappeur ? On ne me l'avais encore jamais faites. Je connaissais pervers, cinglé, mais kidnappeur c'est pas mal je dois bien l'avouer. Ne crois-tu pas que si je l'étais je serais entrain de faire causette sagement avec toi ? Non je serais passer à l'action bien avant.

En faites, il prenait ça a l'amusement, elle ne le croyait pas ? C'était tentant de faire plusieurs réactions... Il pourrait jouer comme elle non ? Une bonne comédie pour la belle demoiselle c'est la meilleure chose à faire, c'est drôle et à la fois il met en cause ses propres talents. Il l'a défi, ou plutôt il le lui fais croire. Juste avant elle avait fait perler de fausses larmes sur ses joues, il n'irait pas jusqu'à là car c'est inutile.. Mais il repris une expression triste et dirigea son regard d'enfant malheureux vers la belle avant de reprendre.

- Tu ne me crois pas ? ... Ce n'est pas gentil, comment puis-je accepté que tu deviennes ma mère si tu n'arrive même pas à me croire...

Cette expression ne dura que quelques minutes pour cause qu'il savait très bien lui prouver qu'il était le directeur, en faites ce n'était pas une chose bien compliquer. Vous savez pourquoi ? Parce qu'il avait des papiers pouvant le justifier. Il s'avança vers elle, mais pas de fausses idées il recula bien vite.. Une petite frayeur pour rien n'est-ce pas ? Il avait seulement pris une feuille qui était derrière elle. Une feuille de sa sacoche, une feuille que seule l'administration avait et lui pointa devant le visage.

- Tiens, regarde la signature. 'Kurusu Black'Shouu' dans l'emplacement de Directeur. J'ai créer cette pension, c'est aussi pour ça que je te connais. Après je connais tous mes pensionnaires, c'est une question de devoir.


Bon, il déteste se justifier... Alors soit elle comprend maintenant, soit cela va le gonfler et elle risque de vraiment regretter de l'avoir rencontrer.

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   Jeu 27 Oct - 15:07



    Le garçon souriait narquoisement désormais. Son regard soutenant celui de la jeune fille était tellement...maléfique ! Un frisson parcourut Kiyoka et lui donna la chair de poule. Il était terrifiant ! Malgré tout, il avait ce coté tellement séduisant et irrésistible.. A nouveau elle se perdit dans les yeux azure du garçon. Alors qu'elle le dévisageait, c'est avec ce même sourire qu'il répondit.

    - Kidnappeur ? On ne me l'avais encore jamais faites. Je connaissais pervers, cinglé, mais kidnappeur c'est pas mal je dois bien l'avouer. Ne crois-tu pas que si je l'étais je serais entrain de faire causette sagement avec toi ? Non je serais passer à l'action bien avant.


    Kiyoka détourna les yeux, elle savait bien qu'il avait raison. Elle se sentait honteuse d'avoir sorti une telle idiotie. Elle restait là, immobile, les joues rouges de honte, fixant le sol gênée. Mais les mots pervers et cinglé ce répétaient en écho dans sa tête. Jouant avec ses cheveux argenté elle jeta un coup d’œil au soit disant directeur. En voyant sa mine tristounette elle ouvrit grand les yeux de surprise. Il était encore plus mignon et les yeux étoilés de la jeune fille refirent surface.

    - Tu ne me crois pas ? ... Ce n'est pas gentil, comment puis-je accepté que tu deviennes ma mère si tu n'arrive même pas à me croire...


    Le cœur de Kiyoka battait la chamade, ce qui n'était pas vraiment bon pour sa maladie.. les mains croisée elle le fixait les yeux remplis d'amour. Et lorsqu'il s’avança vers elle, elle ne bougea pas d'un poil, le suivant du regard. Il ramassa une feuille derrière elle et lui tendit. Kiyoka intriguée prit le papier.

    - Tiens, regarde la signature. 'Kurusu Black'Shouu' dans l'emplacement de Directeur. J'ai créer cette pension, c'est aussi pour ça que je te connais. Après je connais tous mes pensionnaires, c'est une question de devoir.

    Comme demandé elle regardait la signature dans le bas. Il y avait bien ce fameux nom 'kurusu Black'Shouu' . Elle ne dit pendant un petit moment, laissant le silence prendre la parole. Au début surprise elle retrouva bien vite sa méfiance et avec un sourire tenté orgueilleux répliqua :

    -Q..qui me dit que c'est ton véritable nom ? Tu veux juste me faire marcher n'est ce pas ?! Mais cette fois je ne me ferais pas avoir ! Tu peux tenter tout ce que tu veux je ne te croirais pas !

    Elle tira la langue, une véritable gamine ! Elle recula ensuite de quelques pas comme pour éviter un danger invisible. Il était sur que s'il y avait un quelconque danger dans ce garçon, il était bien caché. Qui pourrait penser que sous ce visage d'ange pouvait se cacher un véritable démon ? A mon avis personne. Il cachait trop bien son jeu. Le silence avait reprit place. Le vent frai soufflant sur le visage et les épaules dénudées de kiyoka lui donna le réflexe de croiser les bras pour se réchauffer un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée..quelque peu bordelique..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée..quelque peu bordelique..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Arrivée de Houille
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: RPs Abandonnés.-