AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Jeu 23 Fév - 22:41

Une journée de plus qui s'annonce. Décidément rien qu'en regardant le temps de dehors, on imagine déjà la monotonie de cette journée. Des nuages, un ciel gris, pas de bruit. Il manque plus qu'un coup de tonnerre pour briser ce silence morbide. La neige tombe doucement, en petite quantité, effaçant au fur et à mesure les possibles traces de passage de tel ou untel. Je m'imaginais doucement tel un flocon de neige, la vie étant éphémère, il nait en haut des cieux, puis disparaît une fois au sol... Une vie se résumant à la chute d'une histoire. Un signe ? Allais-je tomber ? D'une quelque manière que ce soit ? Étrange présage mais bon... Je me contenta de passer ma main sur cette vitre pour alors effacer cette buée, puis je me dirigea vers la douche, étant torse nu en cet instant.
La douche me servait à bien m'éveiller, étant limite dans les vapeurs de la matinée il y a quelques secondes de tout ceci. Je sentais ce liquide couler, épouser les formes de mon corps, titillant chaque parcelles de peau, vivifiant chaque centimètres de tissus musculaires de ma personne, un bien fou m'envahissant doucement. Après tout la douche est un moment de plaisir avant tout. Sinon, si cela est une corvée, alors on devient crade ni plus ni moins...
Une fois finit, je sortis de cette pièce confiné pour aller de nouveau dans la principale. Aucune de mes colocataire étaient là, colocataires masculins ou féminins. En parlant de ça, si les nouvelles étaient vraies, nous devrions accueillir une nouvelle arrivante, du moins je l'espère. Son nom ? Je ne m'en souviens plus sans qu'on me donne d'indice, mais bon, je verrais bien aujourd'hui. Qui sait, je la croiserais peut être dans le couloir ou en cours si on est dans la même classe. J'espère juste qu'elle sera joueuse, car ça me manque ce genre de personne... Enfin bon, j'avais ma dose par moment, mais là... Personne pour me tenir tête ou autre, transformant ma vie de manière monotone et ennuyeuse. Lassant voilà le résumé de tout cela... Cela devenait lassant à la longue.

Une fois habillé, ayant mis mon haut juste au corps sans manches, de couleur noir malgré le froid, mon jean bleuté, puis mes chaussures converses, bref, un attirail classique dirions nous. J'aimais m'habiller simplement, n'étant pas qualifiable de fashion victime. Je hais faire les magasin. Mais je ne dirais pas que je ne suis pas une fille, cela serait faire honneur aux machos de cette planète. Je respecte cela, mais je ne suis pas fan des magasins point à la ligne...
Par la suite, je fis les cent pas me demandant quoi faire, après tout, la journée était libre, on devra accueilli une demoiselle si ça se trouve d'après des rumeurs, mais en attendant je n'ai rien à faire, génial non ? Sans réfléchir, je sauta sur mon lit me mettant sur le dos, puis je me mis à admirer le plafond.

« Sérieux... Tu peux pas m'envoyer un truc intéressant à faire hum ? Je sais pas moi... Un gars barraqué mais qui en a aussi dans le crâne ? Une fille jolie qui sait jouer avec les pensées ? Ou alors un truc qui fera bouger tout le monde ? Non... Tu me plonges dans la solitude, l'ennui et tout le tralala... Tu veux que je me pende ou quoi ? »

Non non, je ne perdais pas la boule, du moins normalement... Je m'adressais à dieu si on peut dire, imaginant qu'il était le mur. Espérant que personne ne m'entende sans quoi je devrais trouver une excuse. Je soupirais espérant que cette personne en qui je croyais pas ait entendu mes paroles pour m'envoyer la providence. Sans rien dire je ferma les yeux soupirant quelques paroles.

« Ferme les yeux,
Endort toi,
Marche dans les cieux,
Fait ça pour moi...
Je serais le plus heureux,
De tout les paresseux... »


Des paroles qui me sortaient de la tête, las de la situation, mais bon sang, le saint esprit ne pouvait-il pas apparaître là devant moi ??? Las de la situation, je me dirigea vers la salle de permission, laissant alors derrière moi accidentellement sur mon chemin un papier tomber. Dessus ? Un poéme très poétique, où la mort, l'amour, la tristesse ne fait qu'un, mon poéme signature si on peut dire, l’Aude à ma soeur... Loin de me douter du succès de celui-ci, j'allais voir la permanence sans me soucier de ce papier qui était tombé, mais qui grâce au destin, allait être prit par quelqu'un de bien intentionné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 25 Fév - 7:25

Il doit être Minuit, enfin dans les environs je crois. J'ai beau avoir une fatigue extrême qui pèse sur moi je n'arrive pas à dormir à cause de mes ignobles cauchemars qui viennent me tourmenter. J'ai beau essayer de fermer les yeux, d'immondes images ressurgissent du passé. Je regarde le ciel consteller d'étoiles. Les nuages lugubres et inquiétants qui se dessinent sur le tableau noir de la nuit ne présage rien de bon pour demain... Enfin, tout à l'heure. La vie est d'une... monotonie. Triste, triste, triste, la vie est triste. Rien de très palpitant ne m'arrive (mis à part quelque chose, mais je me tais), tout est pareil. Comme des moutons. Je commence à fredonner quelques phrases :

-"Triste, triste, triste, la vie est triste,

Tout est pareil, tout se ressemble comme deux gouttes d'eau,

Le soleil se lève, le soleil se couche,

Tout est pareil et tout recommence..."


Je suis loin d'être une lumière en chant, j'aimerais apprendre. Mais le temps me manque un peu et puis je n'en n'ai pas la force. Mes paupières se font lourdes, je ne me débats pas et je les ferments docilement, je me laisse livret à mon sommeil sans couleurs.

Quand je me réveille en ouvrant grand les yeux le soleil enveloppe toute la pièce de sa lumière. Je ne ferme jamais les volets de peur de devenir une folle rapidement. Je ne suis pas claustrophobe, mais bon... Je me lève sans tarder, je ne souhaite pas trainailler plus longtemps dans mon lit. Quand je m'assois j'ai la tête qui tourne un peu. Première règle du réveil : rester calme pour éviter tout accident. J'ai tendance à trop l'oublier celle-ci. Alors, avec le plus de calme possible je me lève sur mes deux jambes... C'est plus difficile sur une et impossible sur trois ou quatre. Je m'étire comme un chat aillant le dos en compote, comme très souvent, je laisse échapper un petit gémissement de douleur. Bref, Après mon petit manège matinal je vais voir dans mon armoire quoi prendre pour me vêtir ce matin. Je regarde longtemps pour enfin prendre une robe blanche avec des étranges fleurs sur le côté droit. Sans plus tarder je vais me doucher. Si je pouvais rester des heures, je le ferais, mais peut-être aujourd'hui il y a des choses plus intéressantes à faire. D'après certaines rumeurs on attendrait une petite nouvelle.

Après m'être doucher et habiller de ma robe je retourne dans ma petite chambre pour me passer un coup de brosse dans mes cours cheveux verts. Je prends une paire de bottes blanches avec des boutons noirs sur le côté. Je déniche une sorte de cravate toute fine et me la met temps bien que mal. Puis au final je pose un chapeau noir avec les mêmes fleur étrange sur le côté. Je n'aime pas particulièrement la mode, je m'en contre fiche même, mais j'aime bien être présentable des fois pour qu'aux moins on ne me confonde pas avec des élèves, comme bien souvent. Malgré le fait que je ne donne pas de cours aujourd'hui je prends un gros bazar de crayons et de feuilles avant de sortir dans les couloirs.

J'arpente un moment les couloirs de la pension à la recherche d'une occupation. Finalement je vais peut-être avoir besoin de tout mon bastringue. Enfin peut-être aurais-je une chance de rencontrer quelqu'un dans le grand hall. Peut-être même la nouvelle. Je descends donc les escaliers, sans trop me presser tout de même. La vie est courte, mais il fait savoir la prendre doucement pour ne pas lui faire peur.

Une fois dans le hall je ne vois personne. Zut ! Bon peu importe, il y a peut-être quelqu'un dans la salle de permanence. Cette journée est d'un ennui que je ressens le besoin de discuter avec quelqu'un. Je marche donc tranquillement vers la porte de celle-ci et je découvre non loin de là un papier. Intriguer, je fronce les sourcils et le ramasse. Je vois des lettres écrites. Je ne le lis donc pas, ce n'est pas très poli. Mais peut-être est-il indispensable ? Je pourrais donc trouver à qui il appartient s'il y a un nom. Contre ma volonté je lis donc, à la recherche d'information. Je remarque que c'est un poème, Très bien écrit avec un joli style. Il est triste et parle de mort, d'amour, enfin rien de bien joyeux. Malgré cela il est d'une beauté extrême. Malheureusement je ne sais pas à qui il est, mais la personne ne doit pas être bien loin, je le sens. Je continue mon chemin et entre dans la salle qui sert souvent à coller les élèves. Dans la pièce il y a un jeune homme aux cheveux noirs que je n'ai jamais vu. Je souris.

-Bonjour, je ne dérange pas ?


Il n'y a aucun élèves dans la salle. Et je reprends en tendent le papier :

-Excusez-moi, c'est à vous ?

j'ai l'étrange impression que c'est à ce jeune homme.

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 25 Fév - 18:43

Ennui quand tu nous tient... Je soupirais, assis sur cette chaise. Je regardais doucement... Arf, le vent courir dans le couloir. Du moins je l'imaginais, car devant moi, se trouvait une simple porte. Piégé dans une pièce rectangle, avec vue sur chaque détails de la pièce. Pourquoi ici ? Car en semaine, malgré tout, c'est calme, puis bon, je n'ai jamais trop d'élèves à la fois. Excepté plusieurs cas dont je ne citerais pas les noms. Ces temps-ci j'entendais parler de plusieurs noms définis. Mais là encore, je ne citerais pas. Je verrais bien ces cas en face de moi un jour. Assis sur cette chaise, je m'ennuyais à mourir. Je n'avais pas remarqué que ma pièce maitresse s'était volatilisé. Un poéme qui m'avait demandé des larmes et de l'inspiration, un poéme que moi et Haku avions fait, puisqu'au fond, ça parle d'elle et sa mort. Seule différence, le petit garçon n'est jamais cité, bien que cela soit une référence à ma personne. Un poéme qui parle sur moi, sans coller d'affiche sur mon visage. Un moyen de se délester d'émotions que je pouvais pas partager, à moins de trouver quelqu'un qui soit une armoire de compassion et qui aime pleurer aussi. Je ne pensais qu'à une chose en ces instants là... Trouver l'amour. Après tout, seul cela pourrait me faire sourire comme Haku me l'a demandé.

Las de tout ça, je sort une feuille, un stylo puis un livre intitulé «  Les contemplations ». Livre du célèbre et unique Victor Hugo, une personne que je considérais comme maitre de l'art dans la poésie. Sa façon de dire les choses est à la fois brutale, mais tout aussi douce... Un contraste saisissant qui ne m'a jamais cessé de me faire frissonner, puis en hommage à ma soeur, qui adorait cet auteur. Je lisais doucement le poéme appelé «  Ce qu'est la mort ».
Spoiler:
 
Lisant ces mots avec insistances, je pensais doucement, réfléchissant à des mots. De l'amour, de la passion, la clé que je recherchais. Mais là encore, l'explication du mot « clé », je le ferais plus tard. Je soupirais, écrivant un autre de mes poèmes inspiré de ceci. Quand soudain, je buta sur une rime en « aude ». Décidément, c'était mon jour de chance... Je réfléchissais, quand soudain, une voix se fit entendre. Une voix féminine, douce, chaleureuse, curieuse bref, un ton de voix qui me fit relever la tête doucement. Une demoiselle se tenait là, devant moi, elle était habillé de manière très coquette, ne m'en déplaise, bien au contraire. Sa robe blanche associé à sa couleur de cheveux faisant une association pure à un point. Sur le coup, mon coeur fit un haut et bas très rapidement. Je vis alors ses yeux puis vis deux émeraudes... Un vert brillant de mille feux, dans lequel, je pouvais lire bien des choses. Il y avait des côtés sombres, mais surtout des bons côté. Les yeux sont les miroirs de l'âme et moi, je savais les lires. Mais là, je ne faisais qu'entrevoir ces yeux, ne pouvant pas lire profondément. Je lisais en cet instant, un moment de lassitude.
Je fixais toujours ces yeux avec un intérêt décupler. Je ne remarquais pas sa question me disant alors, le disant d'une voix normale, comme si c'était sa réponse à sa question.

«  Émeraude... »


Ma main écrivit vite ce mot à la suite de la rime, mon poème finit pour le moment, une page étant déjà écrite. Je vis alors le morceau de papier puis lui souris le prenant doucement pour alors le lire. Je remarquais qu'ils s'agissait de MON poème et le rangea les joues un peu rouges.

«  M...Merci de l'avoir... R...Retrouvé... J'y tient énormément... »


Je la regardais, ne pensant pas au fait que j'avais pu zapper toute ses questions. Ce qui ne ferait pas bonne figure. Sûrement sa beauté qui m'éblouissait. Je me sentis comme léger, mais surtout, une inspiration me venir. Je ne connaissais pas celle-ci, mais une chose était sûre, je voulais la connaître. Ne me doutant pas de la première action d'une longue série qui plus tard... Me mènerait à ma propre fin... Souriant de plus belle, je la regarda puis lui dit d'une voix douce pour lui rendre la pareil.

«  Je m'appelle Lelouch Lamperouge. Nouveau surveillant dans l'établissement... Hum... Pour avoir trouvé ceci... Hum... Que diriez vous d'aller boire un thé ou autre... Le lycée semble désert. On pourra discuter, puis enfin.. Tuer le temps. À moins que vous soyez pressé... Enchanté de vous rencontrer mademoiselle euh... Mademoiselle comment ? »


Toute ces émotions me faisaient aller à 100 à l'heure oubliant plusieurs comme question. Avait-elle lu mon poème ? Le trouvait-elle beau ? Qui était-elle ? était-elle. cé.. Non, ça c'est une question hors sujet. Bref... Allait-elle en tenir rigueur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Dim 26 Fév - 6:44

Le jeune garçon me regarde d'un drôle d'air. J'ai une tâche sur le bout du nez ou quoi ? Non, impossible, j'ai bien tout vérifier pourtant. Mon chapeau est mal mis ? Impossible aussi. Je hausse intérieurement les épaules en m'imaginent qu'il regarde autre chose. Il marmonne quelque chose d'inintelligible. Vraiment étrange ce garçon décidément. Quand il décide enfin de me répondre, il a les joues toutes rouge. Quoi encore ? J'ai dit quelque chose de travers ? Il commence à bafouiller un :

-M...Merci de l'avoir... R...Retrouvé... J'y tient énormément...

Je souris. Il est timide sûrement. C'est vraiment adorable, franchement. Je me demande si c'est un élève. Il ne m'a pas l'air bien gaillard. Je me demande comment il s'appelle. Et puis je ne perdrais pas mon temps, je n'ai absolument rien à faire. Je fais mine de regarder une montre invisible à mon poignet gauche pour faire sérieuse et hausse les épaules. Je pose les yeux sur lui, je fixe les siens, d'une jolie couleur bleue foncé, bleue marine. Toujours en souriant je demande :

-Bien, comment vous appelez-vous ?


Le garçon à vraiment un sourire niait. Mais cela fait son charme et puis il est plutôt mignon en plus avec sa petite frimousse. Il me répond aussitôt.

-Je m'appelle Lelouch Lamperouge. Nouveau surveillant dans l'établissement... Hum... Pour avoir trouvé ceci... Hum... Que diriez-vous d'aller boire un thé ou autre... Le lycée semble désert. On pourra discuter, puis enfin.. Tuer le temps. À moins que vous soyez pressé... Enchanté de vous rencontrer mademoiselle euh... Mademoiselle comment ?

Je ris doucement. C'est vraiment trop chou cette timidité. S'il est ce qu'il prétend être les élèves de cet établissement doivent bien rigoler et ce foutre d'un royalisme pas possible de sa "gueule". Je ne réponds pas tout de suite. En général je n'aime pas particulièrement mettre les gens mal à l'aise, mais c'est si drôle que jouer un peu n'est pas de refus. Quand je me décide à parler je réponds :

-Je suis mademoiselle Ban professeur d'art dans cet établissement de rebelle effrontés. Votre proposition ne me déplait pas, je n'ai absolument rien à faire et puis... j'aimerais bien connaitre l'auteur ce de splendide poème.


Je fais un magnifique sourire histoire de ne pas laisser de blanc.

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Dim 26 Fév - 7:21

Drôle de matinée. Moi qui étais seul en cet instant, bien vite, je me retrouvais en compagnie d'une demoiselle très belle, il faut l'avouer. Je ne savais pas, mais elle avait ce petit truc comme on dit, qui fait la différence. La chose inexplicable qui vous attire à la personne tel un aimant. Pour ma part, je résistais un peu, après tout, je ne pouvais pas me reprocher de la première venue, ce ne serait pas distingué puis bon... Je suis moi quoi. La demoiselle me regardait et semblait en pleine réflexion intérieur. Personnellement, je la fixais sans trop insister, car si elle captait, elle croirait quelle a quelque chose, à moins quelle soit du genre a savoir quelle est belle et donc quelle plait. Je ne pipais pas grands mots, sauf pour répondre a sa question. Je me présentais puis la laissais parler par la suite. 

La belle semblait etre observatrice, je voyais son sourire suite à mes mots. Sûrement le prenait-elle pour quelqu'un de timide, pourtant je suis très loin de l'être. Disons que c'est sa venue non prévue qui la surprise. Mais passons. Elle se présenta à son tour et la je  fut agréablement surpris. je la regardais doucement, ses lèvres s'étaient étirées pour laisser échapper un rire me rappelant celui de la soeur. Je ne disais rien pensant a tout ça. Ban.... En y repensent je me relisais la liste de tête et me souvins de son nom. Ban Aika. Drôle de contraste, après tout, cela signifiant histoire triste, elle ne semblait pas si triste. Ce nom lui allait bien malgré tout. Je souris, laissant disparaitre ces rougeurs a mes joues puis lui dit.

" Enchanté de rencontrer... L'artiste de l'établissement, après tout, pour etre prof d'art, il faut en savoir des choses.
Mon poème... Vous a plus ?"


Je détournais les yeux comme gêné mais surtout touché. Personne avait la chance de lire ces poèmes sans ma permission, mais elle, elle avait eu le coup de pouce du destin. Je la regarda au bout d'un instant puis alors me leva doucement de la chaise pliant la feuille, rangeant mon stylo puis mon livre. 

" Venant de vous... J'en suis flatté. Mais j'ai encore des progrès a faire pour ne serait-ce arriver a la cheville du grand Victor Hugo....mais merci quand même, ça le touche venant du prof d'art "  

Mon regard se fit doux, mes yeux violet regardant les siens d'une couleur enivrante. Décidément, si j'ai besoin d'inspiration, je sait où trouver maintenant... Je me mis a marcher doucement, l'invitant à me suivre pour aller proche de la machine a café. Je ne savais que trop dire. Au fond je n'étais qu'un homme romantiques a ses heures, souvent coincé au mauvais moment, puis normal les autres heures. Essayera-t-elle de poser des question ? Je la regardais et je ne pu m'empêcher de parler trop curieux comme bien des fois.

" Pour ma part... Je suis surveillant depuis peu. Heureusement il y a peu de monde en salle de permanence. Mais après, je m'ennuie parfois. 
Dites moi. Vous qui avez lu... Mon poème, comment l'avez vous trouvé ? Je veux dire niveau qualité, quantité etc etc. Vous savez.... Vous êtes une des rares a l'avoir lu.


Il fallait bien démarrer la conversation. Je devais lui montrer légèrement qui j'étais avant quelle ne croit que je sois juste un garçon timide et coincé. Au fond, pourquoi me souciais-je tant de mon image par rapport a elle ? Puis pourquoi je me sent si étrange ? Je secoue un bref instant la tête attendant des réponses puis aussi de quoi parler venant d'elle. Entre artiste, qui sait... Peut etre partageront nous des ouvres....

--------------
1 rose de Aika ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 10 Mar - 8:00

- Enchanté de rencontrer... L'artiste de l'établissement, après tout, pour être prof d'art, il faut en savoir des choses. Mon poème... Vous a plus ?

Je suis très touchée par le rang qu'il me donne. Je ne fais rien de sensass, vraiment. Je ne fais que reproduire des tableaux (même si c'est illégale) et donner des cours à des fermer d'esprits. Franchement en y repensent cela me désole l'idiotie des élèves de cet établissement. Je ne réponds pas tout de suite à la question du jeune surveillant. Je le détail plus... Je ne sais pas pourquoi je fais ça. Je crois que c'est un Toc comme disent les médecins et les psychologues. Il détourne les yeux comme gêner. Pauvre petit ! Il a peur que je le mange ou quoi ? Je le dis et le redis... Je ne suis pas un monstre ! Du moins pas encore. Je laisse un petit sourire sur mes lèvres.

- Oui, il est vraiment adorable, même s-il est triste à mourir. Vous êtes très doué je trouve.

Il me regarde et se lève doucement de sa chaise en pliant sa feuille et rangeant son stylo. Je vois un livre... Je vois vaguement l'auteur. Victor Hugo. Étrangement j'ai l'impression que mon cœur s'excite à la vu de celui-ci. Très peu de gens s'intéresse maintenant à ce fabuleux poète. C'est sûr qu'en l'an 3000 il n'y a que de la technologie, ce qui est bien dommage, il n'y a presque plus de créativité.

- Venant de vous... J'en suis flatté. Mais j'ai encore des progrès a faire pour ne serait-ce arriver a la cheville du grand Victor Hugo....mais merci quand même, ça le touche venant du prof d'art .

Je souris toujours. Je hausse les épaules avec un petit rire et le regarde droit dans les yeux. Mon sourire s'efface peu à peu pour laisser place à une mine des plus sérieuses, mais pas méchante, je ne souhaite pas lui faire peur.

-Ne cherchez pas à dépasser Un grand auteur, cette peine perdu, chercher plutôt à vous dépasser. Pourquoi chercher à copier quand on a du talent ?


Ma chère Aika, tu parles bien dit donc ? Et toi ? Tu ne copies peut-être pas des tableaux ? Je hais cette voix. Je les restaurent en quelque sorte voyons, petite voix dérangeante ! Lelouch marche doucement en m'invitant à le suivre, ce que je fis.

- Pour ma part... Je suis surveillant depuis peu. Heureusement il y a peu de monde en salle de permanence. Mais après, je m'ennuie parfois. Dites moi. Vous qui avez lu... Mon poème, comment l'avez vous trouvé ? Je veux dire niveau qualité, quantité etc etc. Vous savez.... Vous êtes une des rares a l'avoir lu.

Ce jeune homme est flatteur. Je continue à le sonder. Je trouve qu'il a tendance à se répéter, mais ce n'est pas très grave, sa voix est vraiment belle. Mais bon il est très étrange, il secoue la tête comme un demeuré. C'est gênent, mais je n'en montre et rien. Comment en réfléchissant je lève les yeux au ciel, puis je le regarde.

- Et bien très joli, profond, on ressent très bien les émotions. la qualité est bonne, pour la quantité... Pourquoi une question pareille ? Un poème peut très bien avoir une ligne ou cent, au final s'il transporte cela n'a aucune importance !


Je ne sais pas trop quoi dire ensuite. Je reprends donc simplement :

-Mais bon, je ne suis pas vraiment une spécialiste de l'écrit... Sinon j'ai bien vu et compris que vous lisiez du Victor Hugo, non ? Vous avez un original ou une réédition ? Et puis... Quel est votre poème favoris.


Décidément ma langue se délit.

(HRP: pardon... mais je suis morte le matin >_< (mais c'est le moment où j'ai le moins la flemme!))

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 10 Mar - 11:16

Rencontrer les gens. Voilà une chose que j'apprécie le plus au monde, surtout quand ils ou elles sont intéressantes. La demoiselle devant moi avait déjà un intérêt pour moi, puisqu'elle traitait l'art dans son plus bel état. Je ne pouvais que l'apprécier. Mais à quel point ? Cette question me troublait pour x raison. Aurais-je peur d'une réaction naturelle comme l'accroche ? Je ne disais rien, me contentant de l'écouter, elle qui répondait à toute mes questions. Me disant que mon poème était triste à mourir. En même temps quand on parle de souvenirs douloureux, de mort, il est rare de sourire, à moins que cette mort soit désirée, chose qui n'est pas le cas. Je la regardais un bref instant repensant à sa façon d'être. La demoiselle était très spéciale. Elle semblait aussi observatrice que moi. Que pensait-elle de ma personne ? Avait-elle remarqué ma façon de penser ? Qu'au fond de moi même j'étais comme timide sans être un timide à proprement parlé ? Je soupirais pour alors regarder ce regard perçant. Un vert émeraude, un vert explosant dans mon esprit. Comment se fait-il que les mortels puissent avoir une telle beauté... Est-elle humaine ? Ou les extra terrestre existent ?

- Et bien très joli, profond, on ressent très bien les émotions. la qualité est bonne, pour la quantité... Pourquoi une question pareille ? Un poème peut très bien avoir une ligne ou cent, au final s'il transporte cela n'a aucune importance !

La demoiselle avait les mots justes et faciles en plus. Je lui souris comme elle me souriais, mes lèvres s'étirant doucement. La quantité n'est rien face à la qualité, voilà la conclusion à tout ça. Surtout pour un poème. Après tout, prenons pour exemple les haïkus, ce sont des poèmes très courts mais d'une beauté sans pareil. Je l'entendis de nouveau prendre la parole, sa voix enchantant mes sens.

-Mais bon, je ne suis pas vraiment une spécialiste de l'écrit... Sinon j'ai bien vu et compris que vous lisiez du Victor Hugo, non ? Vous avez un original ou une réédition ? Et puis... Quel est votre poème favoris.

Ces paroles me surprirent au plus haut point. Visiblement, elle semblait être intéressé des choses qui le sont. Je ne pu m'empêcher de lui sourire puis prendre le livre en question.

« Vous avez raison sur un point... Peu importe la quantité seul la qualité compte. Pour ce qui est du livre... J'ai eu du mal à le trouver... C'est un original. Si vous voulez, je pourrais vous le prêter si cela vous intéresse. Pour ce qui est d mon poème préféré, je dirais que j'ai un faible pour «  Ce qu'est la mort » au risque de passer pour un dépressif à la longue... »


Je leva les yeux au ciel un bref instant esquissant un bref sourire triste. Comme si mes pensées allaient à quelqu'un. Ce qui était le cas, cependant, elle, elle ne savait pas, et ne devait pas savoir. Quoi que si elle me pose la question pourquoi un regard givré... Un regard qui semble regarder autre chose, je serais obligé de répondre sans vraiment savoir pourquoi. Je soupirais pour rabaisser mon visage vers elle et alors reprendre une dernière fois. Prenant une gorgée de café au passage, grimaçant face à ce côté peu goûtu.

«  Et vous ? Vous semblez bien aimer la poésie, quel est votre auteur préféré ? Ainsi que votre poème, à moins que vous préfériez l'art sous une autre forme... La peinture par exemple, après tout, l'art passe aussi bien par la poésie que par le dessin, la musique ou autres... La vie d'ailleurs est un art, vous ne trouvez pas ? »


Voilà que mes paroles deviennent sérieuses, quel idiotie de ma part... Je soupire un bref instant attendant sa réponse.

--------------
1 rose de Aika ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 31 Mar - 5:46

- Vous avez raison sur un point... Peu importe la quantité seul la qualité compte. Pour ce qui est du livre... J'ai eu du mal à le trouver... C'est un original. Si vous voulez, je pourrais vous le prêter si cela vous intéresse. Pour ce qui est d mon poème préféré, je dirais que j'ai un faible pour « Ce qu'est la mort » au risque de passer pour un dépressif à la longue...

Je souris à ses paroles. Il est vraiment adorable. Je me surprends même à vouloir lui faire un câlin. Il je sais... c'est étrange, mais c'est comme ça. J'admire franchement le fait qu'il cherche un original. Moi aussi j'en ai un, mais je n'ai pas fait grand-chose. Il circule juste dans la famille. Je laisse échapper un petit soupire à ses penser faignantes. Je le vois prendre une gorgée de café... Vu sa grimace, je crois que je vais m'abstenir de faire de même. Je ne dis rien, je l'observe. En épient ses gestes, son regard bleu foncé et ses paroles.

- Et vous ? Vous semblez bien aimer la poésie, quel est votre auteur préféré ? Ainsi que votre poème, à moins que vous préfériez l'art sous une autre forme... La peinture par exemple, après tout, l'art passe aussi bien par la poésie que par le dessin, la musique ou autres... La vie d'ailleurs est un art, vous ne trouvez pas ?

Je souris à ses paroles poètes. C'est un jeune et mignon charmeur de jeune fille. Mais je ne suis pas sûr qu'il s'en rende bien compte. Enfin bon je mime la réflexion tout en sachant quoi répondre. Je n'ai pas vraiment besoin qu'on me pose deux fois la question. Les gens comme lui, j'en rencontre si peu que cela m'émoustille quand je discute avec eux. Enfin je retiens ma joie tout de même, sinon je passerais pour une folle.

- Et bien j'aime tout particulièrement Victor Hugo aussi. "Ce qu'est la mort" est un joli titre, mais je préfère de loin "les djinns"... Ce qu'y est pour l'art, je suis une passionné des plus grands et de leurs techniques. J'aime tout particulièrement... Léonard de Vinci, je deviens un brin pensive à ses paroles, il a fait tellement de belles inventions et de beau tableau... Enfin bon, je m'étale trop, je lâche un petit rire, et pour répondre à votre dernière question, je trouve que la vie est un joli tableau si on sait le regarder et le peindre... même s'il y a une tâche de noir...

Après de longues paroles je laisse un blanc. Moi personnellement cela ne me gêne pas. J'aime la tranquillité, le silence. Mais je ne voudrais pas le mettre mal à l'aise, ce n'est pas mon but. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je lui tire les joues pour lui faire faire un sourire.

- Vous ne devez pas sourire souvent... pour de vrai.


J'ai dit cela en étant très sérieuse et avec un grand sourire. Je lâche ses joues et baisse les yeux au sol comme une enfant honteuse.

-Sinon je suis admirative envers vous, d'avoir trouvé un original, j'en ai également un... Mais les pages se désagrège très facilement...

[HRP: pardon pour le retard T^T et la qualité...]

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Sam 31 Mar - 10:50

La demoiselle et moi parlions. La professeur d'art est vraiment quelqu'un de captivant. Est-ce sa façon de parler, ou bien est-ce sa beauté ? À moins que ce ne soit les deux. Soupirant doucement, nous continuions de parler. Visiblement, le courant passe bien entre nous. Sûrement notre point commun qu'est l'art qui fait effet. Je ne savais pas trop, mais une chose était sûre, sa façon d'être, de sourire, d'être agréable, tout ça me rappelait ma soeur. L'amour fraternel ou l'amour tout court, en moins. Mon regard se fit pensif quand soudain, elle repris la parole, répondant à mes dires. La demoiselle semblait émoustillé, pour x raison, je le sentais. Elle avait une joie de vivre des plus étonnant, j'en revenais pas. Sur le coup, j'étais comme attiré vers elle. Serais-je ..? Non, je ne pouvais pas penser à ce genre de sentiments. Ce ne sont pas des choses qui se ressentent immédiatement, les coups de foudres ça n'existe pas non plus, même pour le plus grands des artistes... Du moins je crois... Je ne devais pas m'empoisonner si facilement.
Elle disait aimer « les Djinns », une oeuvre célèbre. Souriant, je l'écoutais, écoutant un nom des plus célèbre pour les amateurs d'art. De Vinci. Un nom gravé dans les mémoires. Je fixais ses yeux, transporté ailleurs, ses paroles m'enivraient totalement. Elle laissa un blanc planer, mais alors que j'allais répondre, la demoiselle s'empara de mes joues pour les tirer doucement, me faisant sourire de force. Sortant une phrase me touchant, aussi bien en mal, qu'en bien. Si elle savait... Je soupirais une réplique me venant à l'esprit.
Une fois finit, je pris son visage entre mes mains pour le relever doucement, puis lui dire, un air à la fois joyeux, mais aux teintes tristes, démontrant un souvenir du passé.

«  La vie est une palette de couleur.... Chacun a ses propres couleurs. Certains ont une palette des plus claires, la votre semblant être d'une clarté unique. Vous respirez la joyeuseté à plein nez, c'est enivrant. Pour ma part, la mienne est un peu moins claire, car malheureusement, il y a des points sombres... Voilà peut-être pourquoi mon sourire n'est qu'éphémère, comme la beauté d'une rose... Sûrement parce qu'une rose qui partageait ma vie a fané un jour et que cette perte atteint ma clarté...
Outre ce bref récit de ma vie plutôt simplette... J'approuve les vôtres. Les Djinns sont un fabuleux poème. Notamment ce passage...

On doute
La nuit...
J'écoute: -
Tout fuit,
Tout passe;
L'espace
Efface
Le bruit. »


Je me stoppa un moment pour doucement regarder ses yeux, puis doucement me reculer. Mes doigts passant sur ses joues, dans une caresse discrète. Pour je ne sais quelle raison, j'espérais que cela la rassure. Qu'elle ne s'inquiète pas après les révélations que je lui ais fait à ce sujet qui est chez moi... Secret. Souriant en me forçant un peu, je repris la parole doucement.

«  Vos goûts, notamment Victor Hugo et De Vinci, montre que vous êtes une personne de goût, très sensible à l'art pur. Et moi, vous allez me dire que je suis un charmeur de demoiselle si je continu à flatter ainsi, aussi sincères soient mes paroles. Pourtant j'assume. »

Je rigolais un bref instant avant de reprendre une ultime parole.

«  Bref. Je vois que vous ne touchez pas à ce café... Vous avez bien raison. Vous évitez de mourir intoxiqué. Que diriez vous d'aller dans un bar/café un de ces jours ? Histoire de faire plus ample connaissance ? Bien entendu, ne voyez pas en cette demande, une tentative quelconque de drague... Mais bon. Je ne vais pas vous cacher que votre amour pour l'art me touche légèrement. Alors pourquoi pas se revoir un de ces jours ? »

--------------
1 rose de Aika ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Dim 20 Mai - 11:55

Je m'attendais pas du tout à ce qu'il prenne mon visage dans ses mains. IL me regarde et je fais de même. Plongeant dans ses yeux bleus océan. Il me dit d'une voix joyeuse, mais qui laisse transparaitre des tâches de tristesse :

- La vie est une palette de couleur.... Chacun a ses propres couleurs. Certains ont une palette des plus claires, la votre semblant être d'une clarté unique. Vous respirez la joyeuseté à plein nez, c'est enivrant. Pour ma part, la mienne est un peu moins claire, car malheureusement, il y a des points sombres... Voilà peut-être pourquoi mon sourire n'est qu'éphémère, comme la beauté d'une rose... Sûrement parce qu'une rose qui partageait ma vie a fané un jour et que cette perte atteint ma clarté...

Outre ce bref récit de ma vie plutôt simplette... J'approuve les vôtres. Les Djinns sont un fabuleux poème. Notamment ce passage...

On doute

La nuit...

J'écoute: -

Tout fuit,

Tout passe;

L'espace

Efface

Le bruit.

On se fixe un moment. Je décide de ne rien dire, de ne rien commenter. Il se recule doucement, ses doigts s'attarde un peu sur mes joues dans une caresse qui se veut discrète. Je ne sais pas vraiment quelle tête je fais, mais mes sourcils doivent faires l'effet d'un toit (un peu comme ça (é è)) avec une bouche en vague. (tout cela est bien imagé). Je ne sais trop que penser en fait. Il fait un petit sourire forcer et reprend la parole.

- Vos goûts, notamment Victor Hugo et De Vinci, montre que vous êtes une personne de goût, très sensible à l'art pur. Et moi, vous allez me dire que je suis un charmeur de demoiselle si je continu à flatter ainsi, aussi sincères soient mes paroles. Pourtant j'assume.


Il rigole un peu et moi je hausse les épaules. Je m'assoie à une chaise. Et joue avec mon café... qui ne ressemble pas du tout à un café. Plus à de la purée brunâtre. Beurk. Il reprend, mon expression est redevenue neutre.

- Bref. Je vois que vous ne touchez pas à ce café... Vous avez bien raison. Vous évitez de mourir intoxiqué. Que diriez vous d'aller dans un bar/café un de ces jours ? Histoire de faire plus ample connaissance ? Bien entendu, ne voyez pas en cette demande, une tentative quelconque de drague... Mais bon. Je ne vais pas vous cacher que votre amour pour l'art me touche légèrement. Alors pourquoi pas se revoir un de ces jours ?

Je souris doucement toujours en regardant mon "café". C'est mignon ses justifications. On dirait un petit enfant. Les paroles de tout à l'heure mon un peu brusqué. Il m'a l'air peu joyeux, et je n'aime pas vraiment ça. Je joue toujours avec mon café. Je lève les yeux et le regarde. Avec un grand sourire.

-Pourquoi pas. Quand les beaux jours arriverons. Quand les fleurs seront les plus belles. Peut-être que à ce moment votre palette découvrira la clarté.


Je joue toujours avec mon café. Et vu mon habilité, il se renverse.

Bravo Aika ! Bien !
<

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Jeu 24 Mai - 7:27

Drôle de scène dans cette pièce. En présence du prof d'art, je me dévoilais un peu, montrant comme une partie de ma vraie personne. Une personne disons troublé, qui a perdu un goût à la vie. Comment réagir ? Je ne savais pas, moi même je commençais à me perdre dans mon propre objectif. Au départ, je ne pensais rien d'elle, mais au fond, je me rendais compte qu'elle pouvait me comprendre. Drôle de pensées, mais c'est comme ça, tel un lien spécial. J'avais un doute... Tel un enfant, je voulais aller ailleurs un jour avec elle, mais je ne voulais pas qu'elle recule. Je me précipitais et cela allait me jouer des tours. Ainsi, lentement, la demoiselle semblait devenir neutre, cela ne faisant qu'encore plus me toucher. Que devais-je faire pour attirer son attention ? Plus j'y repense, plus je me dit que j'ai l'air d'un enfant qui veux attirer l'attention de son premier amour... Et cela est peut-être si vrai.. Mon coeur bat fort, il me fait mal, cela fait longtemps que je n'ai pas ressentit ça, mais en réalité, j'ai peur... Cette chaleur douce me fait peur, j'ai peur d'être refroidis, j'ai peur de ne pas pouvoir me libérer. Au fond, j'ai peur d'être seul et me rater. Décidément...

-Pourquoi pas. Quand les beaux jours arriverons. Quand les fleurs seront les plus belles. Peut-être que à ce moment votre palette découvrira la clarté.

Ses mots semblent si joyeux. De quoi faire espérer, mais au fond, ce n'était pas plus qu'une illusion non ? Une espérance pour me faire rêver et qui sait, au final me briser. Sceptique, je ne disais rien, détournant les yeux. Je commence à me sentir mal je l'avoue. Soudain, je vois quelque chose, j'entends un bruit étrange. Je vois des gouttes marrons tâcher le sol. Je repense alors à.. Non... Pas ça... J'ai comme une leur effrayé dans les yeux. Je revois ce liquide carmin sur le sol. Ce soir, dans une rue comme les autres. Je me recule brusquement un bref instant puis je me calme lentement. Je me rapproche puis lui dit doucement prenant plusieurs serviette.

-Rien de cassé ? Tu es pas tâché ? Attends je vais nettoyer ça...

J'avais pris plusieurs mouchoirs ainsi que serviettes en libre service. Puis lentement, je vins à essuyer ce liquide plutôt répugnant. Lors de mes gestes, je sentais ma main presque rencontrer la sienne. Aussitôt mon regard s'abaissa, je ne pouvais pas croiser ce regard d'un vert explosif. Je ne pouvais plus. Doucement, une fois tout nettoyé, je lui dit doucement.

- Pardonne moi, mais je crois qu'il faut...que j'aille aux toilettes je reviens...

Je n'avais pas eu le courage de couper court à cette rencontre. De quoi avais-je l'air moi ? Plus le temps passait, plus je montrais mes sentiments, mes émotions. Si ça continuais, comment allait-elle le prendre ? Allait-elle capter que j'ai un soucis avec mon passé ? Non... je ne veux pas. Je me dirige donc vers une porte non loin de là, puis je m'y adosse de l'autre côté. Soupirant, le regard bas, je murmure.

- Qu'est-ce qui m'arrive...

Je n'avais pas la force d'affronter son regard ainsi que la vérité. Je revins cinq minutes après souriant, mais étrangement, cela se voyais que j'avais versé comme des larmes. Repenser au passé n'est jamais bon. Je ne la regardais pas en face, me contentant d'esquiver les contacts direct. Me voilà devenu timide...

--------------
1 rose de Aika ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 27
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Mar 3 Juil - 11:09

-Rien de cassé ? Tu es pas tâché ? Attends je vais nettoyer ça...

Il s'est un peu approché en prenant plusieurs serviettes. A ce moment-là, j'avais juste envie de lui hurler dessus, en lui disant d'arrêter. Mais je n'en fis rien. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. D'habitude j'ai horreur que l'on m'aide, que l'on fasse à ma place. Je l'ai sur le coeur depuis longtemps. Ce qui me choque le plus sinon, c'est le fait d'avoir changé de distance. De passer du vouvoiement au tutoiement. Je ne sais pas si je dois faire de même. Après tout cela fait que peu de temps que je le connais. Mais bon, au diable la normalité. Je tente de dire quelque chose, mais il me prend de court.

- Pardonne moi, mais je crois qu'il faut...que j'aille aux toilettes je reviens...


Il sort de la pièce par la porte non loin de là. De plus en plus étrange se jeune homme. J'ai vraiment l'air d'une idiote à mon avis, ou d'une tyrannique. Il est impossible à comprendre, mais je sens bien que quelque chose le perturbe. Quelque chose de très lourd. Je ne tiens pas à savoir. Du moins pas pour le moment. Je suis curieuse, mais pas suicidaire au point de foutre en l'air ses petits liens qui commence à se créer. Quelques minutes plus tard il revient. Un grand sourire aux lèvres. Moi je ne souris pas, je l'observe, le sonde. J'ai l'impression qui est mal à l'aise dans cette situation. Je sens qu'il a versé des larmes. Mais pourquoi ? J'ai dit quelque chose de déplacer. Le plus simple c'est de couper court.

-J'ai complètement oublié que j'avais un cours à finir ! Je vous laisse, à une prochaine fois.

J'ai dit cela en lui souriant. Je ne tiens pas à paraitre cruelle. Pas avec cette pauvre petite créature timide. Je sors de la pièce en refermant bien derrière moi. Je prends les escaliers pour aller dans ma chambre.


Spoiler:
 

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
King of CheckMat
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/02/2012

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Lelouch Lamperouge 22 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Mar 3 Juil - 11:31

Perdu. Voilà mon état. La demoiselle avait éveillé en moi une chose que je me refusais de croire. Amoureux ? Pas à ce point là, mais un sentiment qui me ronge de l'intérieur il faut avouer. Bref, tout ceci me faisait repenser au passé et à ma peur profonde. Sans rien dire donc, j'étais revenu à elle, espérant pouvoir repasser en mode calme. Pouvoir parler avec elle, faire plus ample connaissance. Mais là encore, j'espérais trop pour un simple humain que je suis. Je la regardais, elle qui ne répondait pas à mon sourire. Avais-je fait quelque chose de mal ? Sans rien dire donc, je m'approchais mais là, sa voix me coupait pour alors me dire des mots sonnant si faux en moi. Partir ? … Je la vis partir alors fermant la porte derrière elle. Le laps de temps qu'elle se dirige vers la porte, ma main avait voulu la rattraper, l'empêcher de partir, mais rien ne fut fait. L'oiseau que j'admirais s'était envolé sous mes yeux. Je n'imaginais pas à quel point, je ne savais pas que mon rêve de pouvoir voler à ses côtés un bref instant m'avait déjà été volé, mais ça, je m'en rendrais bien compte un jour... Sans rien dire, je baissais la tête soupirant.

«  … Avais tu si mal Nee-chan ? »


Je me mordais la lèvre posant une main sur mon coeur. Ainsi donc, je comprenais la souffrance passé de ma soeur. Je la plaignais là où elle est. Comprenant enfin la douleur qu'est le sentiment rejeté. Mais je n'avais pas encore goûté à son apogée... Je le relevais la tête pour me répéter son nom en tête. Aika... Ban... Prof d'art plastique. Moi... Un simple pion. Je me retournais pour finir ma boisson puis je me postais devant la fenêtre. Que faire dans ce cas là hein ? Je regardais le ciel bleuté et ce soleil dehors. Plus bas, des gens riaient, ils souriaient, ils sont heureux. Je les envient secrétement, mais bon. Bref... Trève de plaisanterie, je retourne doucement à la vie scolaire admirant le planning des profs. Étrange que la demoiselle n'ai pas de cours normalement à cette heure-ci. Quoi qu'elle m'a pas dit qu'elle avait cours, mais un cours à finir.. Je ne pipe pas un mot restant derrière mon écran à regarder la liste des élèves absents, désormais pensif...

Aika... Ban...

( END )

--------------
1 rose de Aika ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurusu Black'Shouu
Mad & Evil Prodige

avatar

Messages : 684
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : Dans mon bureau

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Black'Shouu Kurusu, 20 ans.
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   Mar 3 Juil - 13:53

J'archive ~

--------------
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prodiges-pensionnat.purforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce votre oeuvre ? ( PV Aika Ban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» Quel est votre caractéristique préférée ?
» Le patronus de votre personnage
» Votre Opening One Piece préféré !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: RPs terminés.-